M14 (amas globulaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

M14
Image illustrative de l’article M14 (amas globulaire)
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Ophiuchus
Ascension droite (α) 17h 37m 36,15s
Déclinaison (δ) −03° 14′ 45,3″
Magnitude apparente (V) +7,6
Dimensions apparentes (V) 11,7 minutes d'arc

Localisation dans la constellation : Ophiuchus

(Voir situation dans la constellation : Ophiuchus)
Ophiuchus IAU.svg
Astrométrie
Distance ∼25 000 a.l. (∼7 660 pc)[1]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas globulaire
Découverte
Découvreur(s) Charles Messier
Date 1 juin 1764[2]
Désignation(s) M14, NGC 6402
Liste des amas globulaires

M14 est un amas globulaire situé dans la constellation d'Ophiuchus. Il est l'un des nombreux objets célestes découverts par Charles Messier le 1 juin 1764[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'amas, de forme elliptique, est situé à 25 000 années-lumière environ du système solaire d'après les dernières données du catalogue DR3 de Gaia[1] . Avec sa magnitude absolue de -9,1 l'amas est bien plus brillant intrinsèquement que les autres amas de la constellation, M10 et M12. La concentration en étoiles au centre de l'amas est relativement faible. Sa luminosité est équivalente à celle de 400 000 soleils. Les étoiles les plus brillantes de l'amas ont une magnitude de 14. Enfin l'amas compte plus de 70 étoiles variables.

Observations[modifier | modifier le code]

L'amas, loin d'étoiles brillantes, est difficile à repérer. L'amas globulaire M10 qui apparaît comme un bon point de repère en est distant à 10° au nord ce qui est énorme. Quant aux étoiles visibles à l'œil nu, la plus proche de l'amas est située à 21° est ! Du fait de sa distance, l'amas est difficilement résolvable en étoiles et a plutôt l'aspect laiteux d'une galaxie : un télescope de 300 mm est nécessaire pour commencer à résoudre quelques étoiles.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « SIMBAD Astronomical Database - CDS (Strasbourg) page for open cluster NGC 6383 » (consulté le )
  2. a et b (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )