M24 (amas stellaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir M24.
M24
M24.
M24.
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Sagittaire
Ascension droite (α) 18h 16,5m
Déclinaison (δ) −18° 29′
Distance 10 000 al
(3 066 pc)
Magnitude apparente (V) 4,6
Dimensions apparentes (V) 120' x 90′
Caractéristiques physiques
Type d'objet Amas stellaire
Masse M
Dimensions ?
(? pc)
Magnitude absolue ?
Couleur (B-V) ?
Découverte
Découvreur(s) Charles Messier
Date
Désignation(s) Nuage du Sagittaire
Delle Caustiche
IC 4715
Liste des Amas stellaire

M24 est un amas stellaire situé dans la constellation du Sagittaire, d'environ 600 années-lumière de large. Il fut découvert par Charles Messier le . Celui-ci le décrit alors comme une « large nébulosité dans laquelle se trouvent de nombreuses étoiles de différentes magnitudes ». M24 n'est pas un « amas » à proprement parler, il s'agit plutôt d'un vaste nuage galactique composé d'étoiles et de gaz interstellaire probablement situé dans le bras spiral intérieur de Norma situé à plus de 10000 années-lumière[1].

À l'intérieur de celui-ci se trouvent deux amas ouverts, NGC 6603 (en) (qui est parfois désigné à tort comme étant M24)[2] et qui est visible à l'œil nu, et Markarian 38 (petit groupement d'étoiles serrées autour de SAO 161217) ainsi que deux nébuleuses obscures cataloguées par Edward Emerson Barnard (B92 et B93) qui se situent sûrement en avant de ce nuage, dans le bras du Sagittaire-Carène à 7000 années-lumière.

M24 occupe un volume relativement grand avec une profondeur de 10 000 à 16 000 années-lumière. C'est la plus grande concentration d'étoiles individuelles visible aux jumelles, avec environ 1000 étoiles visibles à l'intérieur d'un seul champ de vision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. *Laurent Ferrero, Splendeurs du ciel profond Volume 2: Atlas du ciel d'été, Vannes, Editions Burrillier, coll. « Le guide illustré des objets du ciel profond », , 180 p. (ISBN 2-912616-27-1)
  2. SEDS, « Messier 24 » (consulté le 21 janvier 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]