Liste des cardinaux d'Avignon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La liste des cardinaux d'Avignon correspond à la période du XIVe siècle : elle commence par les consistoires de Clément V et s’arrête au départ de Benoît XIII d’Avignon, le .

Sommaire

Préambule[modifier | modifier le code]

Les premiers cardinaux, ceux venus d’Italie et ceux nommés par Clément V, ne résidèrent qu’épisodiquement à Avignon. Carpentras étant devenu le siège de la Curie, la plupart d’entre eux s’y établirent ou suivirent le pape lors de ses déplacements dans le Comtat Venaissin à Malaucène ou Monteux principalement. La véritable installation à Avignon ne se fit que sous le pontificat de Jean XXII.

Cardinaux de Rome ayant résidé à Avignon ou dans le Comtat Venaissin[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Clément V[modifier | modifier le code]

Consistoire du 15 décembre 1305[modifier | modifier le code]

Consistoire du 19 décembre 1310[modifier | modifier le code]

Consistoire du 23 décembre 1312[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Jean XXII[modifier | modifier le code]

Consistoire du 18 décembre 1316[modifier | modifier le code]

Consistoire du 20 juin 1317[modifier | modifier le code]

  • Arnaud de Via, neveu de Jean XXII et frère de Jacques de Via, protonotaire apostolique, cardinal-diacre de Saint-Eustache (décès en 1335).

Consistoire du 20 décembre 1320[modifier | modifier le code]

Consistoire du 18 décembre 1327[modifier | modifier le code]

Consistoire du 25 mai 1331[modifier | modifier le code]

Consistoire du 20 décembre 1331[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Benoît XII[modifier | modifier le code]

Consistoire du 18 décembre 1338[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Clément VI[modifier | modifier le code]

Consistoire du 20 septembre 1342[modifier | modifier le code]

Consistoire du 19 mai 1344[modifier | modifier le code]

  • Pierre Bertrand de Colombier, neveu du cardinal Pierre Bertrand, évêque d’Arras, cardinal d’Ostie et Velletri au titre de Sainte-Suzanne (décès en 1361).
  • Nicolas de Besse, neveu de Clément VI, évêque de Limoges, cardinal-diacre de Sainte-Marie in Via Lata (décès en 1369).

Consistoire du 29 mai 1348[modifier | modifier le code]

Consistoire du 17 décembre 1350[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Innocent VI[modifier | modifier le code]

Consistoire du 15 février 1353[modifier | modifier le code]

  • Étienne-Audouin Aubert, neveu d’Innocent VI, évêque de Maguelone, cardinal d’Ostie et Velletri au titre des saints Jean et Paul (décès en 1363).

Consistoire du 23 décembre 1356[modifier | modifier le code]

Consistoire du 17 septembre 1361[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Urbain V[modifier | modifier le code]

Consistoire du 18 septembre 1366[modifier | modifier le code]

  • Anglic de Grimoard, frère d’Urbain V, vicaire général du diocèse d’Avignon, cardinal-évêque d’Albano au titre de Saint-Pierre aux Liens (décès en 1388).
  • Guillaume Sudre, évêque de Marseille, cardinal-évêque d’Ostie et Velletri (décès en 1373).
  • Marco de Viterbe, ministre général de l’Ordre des franciscains (décès en 1369).

Consistoire du 12 septembre 1367[modifier | modifier le code]

  • Guillaume d'Aigrefeuille le Jeune, petit-cousin de Clément VI, notaire apostolique, doyen du chapitre de la cathédrale de Clermont, cardinal de Saint-Étienne au Monte Celio (décès en 1401).

Consistoire du 22 septembre 1368[modifier | modifier le code]

Consistoire du 7 juin 1370[modifier | modifier le code]

  • Pierre d’Estaing, archevêque de Bourges, cardinal-évêque d’Ostie et Velletri au titre de Sainte-Marie en Transtevere (décès en 1377).
  • Pietro Corsini, évêque de Florence, cardinal-évêque de Porto et Sainte-Rufine au titre de Saint-Laurent in Damaso (décès en 1403).

Cardinaux créés par Grégoire XI[modifier | modifier le code]

Consistoire du 30 mai 1371[modifier | modifier le code]

Consistoire du 20 décembre 1375[modifier | modifier le code]

  • Pierre de La Jugie, cousin de Grégoire XI, archevêque de Rouen, cardinal de Sainte-Marie in Cosmedin (décès en 1376).
  • Simon de Brassano, archevêque de Milan, cardinal des saints Jean et Pierre (décès en 1381).
  • Hugues de Montelais de Montlong, évêque de Saint-Brieuc, cardinal des Quatre Saints couronnés, dit le cardinal de Bretagne (décès en 1384).
  • Jean de Bussières, cousin de Grégoire XI, abbé de Cîteaux (décès en 1376).
  • Guy de Malesec, évêque de Poitiers, cardinal-évêque de Palestrina au titre de la Sainte-Croix de Jérusalem (décès en 1412).
  • Jean de La Grange, évêque d’Amiens, cardinal-évêque de Frascati au titre de Saint-Marcel (décès en 1402).
  • Pierre de Sortenac, évêque de Viviers, cardinal-évêque de Sabine au titre de Saint-Laurent en Lucina (décès en 1394).
  • Gérard du Puy, parent de Grégoire XI, abbé de Marmoutier, cardinal de Saint-Clément (décès en 1389).
  • Pedro Martinez de Luna y Gotou, prévôt de Valencia, cardinal-diacre de Sainte-Marie in Cosmedin, pape d’Avignon sous le nom Benoît XIII le 28 septembre 1394).

Cardinaux créés par Clément VII (antipape)[modifier | modifier le code]

Consistoire du 18 décembre 1378[modifier | modifier le code]

Consistoire du 19 mars 1381[modifier | modifier le code]

  • Gutiero Gomez, évêque de Plasencia, cardinal des saints Jean et Paul, dit le cardinal d’Espagne (décès en 1391).

Consistoire du 30 mai 1382[modifier | modifier le code]

  • Thomas Clausse, inquisiteur et confesseur du duc Amédée de Savoie, dit le cardinal du Piémont (décès en ?).

Consistoire du 23 décembre 1383[modifier | modifier le code]

  • Pierre II de Cros, frère du cardinal Jean de Cros de Calimafort et parent de Grégoire XI, archevêque de Bourges et d'Arles, dit le cardinal d’Arles (décès en 1388).
  • Faydit d'Aigrefeuille, frère de Guillaume d’Aigrefeuille l’ancien et oncle de Guillaume d’Aigrefeuille le jeune, cousin de Grégoire XI, évêque d’Avignon, cardinal de saint Sylvestre et saint Martin des Monts, dit le cardinal d’Avignon (décès en 1391).
  • Aymeric de Magnac, évêque de Paris (décès en 1385).
  • Jacques de Menthonnay, chapelain de Clément VII, cardinal des saints Marcellin et Pierre (décès en 1391).
  • Amédée de Saluces, neveu de Clément VII, évêque de Valence et de Die, cardinal-diacre de Sainte-Marie-Nouvelle (décès en 1419).
  • Pierre Aycelin de Montaigut, frère de Gilles Aycelin de Montaigut, évêque de Laon (décès en 1388).
  • Martinho de Zamora, évêque de Lisbonne (décès en 1383).
  • Walter Wardlaw, évêque de Glasgow, dit le cardinal d’Écosse (décès en 1387).
  • Jean de Neufchâtel, cousin de Clément VII, évêque de Toul, cardinal-évêque d’Ostie et Velletri au titre des Quatre Saints Couronnés (décès en 1398).
  • Pierre de Fétigny, protonotaire apostolique (décès en 1432).

Consistoire du 15 avril 1384[modifier | modifier le code]

Consistoire du 12 juillet 1385[modifier | modifier le code]

  • Bertrand de Chanac, neveu de Guillaume de Chanac, archevêque de Bourges et patriarche de Jérusalem, cardinal de Sainte-Pudentienne au titre de Saint-Castor, puis cardinal de Sabine, dit le cardinal de Bourges (décès en 1401).
  • Tommaso Ammanati, archevêque de Naples, cardinal de Sainte-Praxède (décès en 1396).
  • Giovanni Piacentini, évêque de Castello, cardinal de Saint-Cyriaque, dit le cardinal de Venise (décès en 1404).
  • Amielh de Lautrec, évêque de Saint-Bertrand-de-Comminges, dit le cardinal de la Licorne (décès en 1390).
  • Jean de Murol, évêque de Saint-Paul-les-Trois-Châteaux, cardinal de Saint-Vital (décès en 1399).
  • Jean Rolland, évêque d’Amiens (décès en 1388).
  • Jean Allarmet de Brogny ou Jean Franczon Alauzier de Brogny, évêque de Genève, archevêque d’Arles, cardinal d’Ostie et Velletri au titre de Sainte-Anastasie, dit le cardinal de Viviers (décès en 1426).
  • Pierre de Thury, évêque de Maillezais, cardinal de Sainte-Suzanne (décès en 1410).

Consistoire de 1386[modifier | modifier le code]

Consistoire de janvier 1387[modifier | modifier le code]

Consistoire du 5 mai 1387[modifier | modifier le code]

Consistoire du 3 novembre 1389[modifier | modifier le code]

Consistoire du 21 juillet 1390[modifier | modifier le code]

  • Martín de Zalba, évêque de Pampelune, cardinal-prêtre au titre de Saint-Laurent in Lucina, dit le cardinal de Pampelune (décès en 1403).

Consistoire de 17 octobre 1390[modifier | modifier le code]

  • Jean Flandrin, frère ou neveu de Pierre Flandrin, archevêque d’Auch, cardinal des saints Jean et Paul (décès en 1415).
  • Pierre Girard, prévôt de Marseille, évêque du Puy, cardinal de Saint-Pierre aux Liens (décès en 1415).

Consistoire du 17 avril 1391[modifier | modifier le code]

Consistoire du 23 janvier 1394[modifier | modifier le code]

Cardinaux créés par Benoît XIII (antipape)[modifier | modifier le code]

Consistoire du 24 décembre 1395[modifier | modifier le code]

  • Pierre Blau, parent d’Urbain V, référendaire du pape, cardinal-diacre au titre des Saints-Anges (décès en 1409).

Consistoire du 22 septembre 1397[modifier | modifier le code]

Consistoire du 21 décembre 1397[modifier | modifier le code]

Cardinaux exclus de cette liste[modifier | modifier le code]

La présente liste s’arrête au départ de Benoît XIII d’Avignon, le 11 mars 1403. Elle ne prend donc pas en compte trois consistoires (9 mai 1404, 22 septembre 1408 et 14 décembre 1412), ni celui que ce pontife organisa la veille de sa mort, le 22 mai 1423.

Pour mémoire, il nomma sept nouveaux cardinaux : Miguel de Zalba, évêque de Pampelune, Antoine de Challant, chancelier de Savoie, Pierre Ravat (ou Rabat), archevêque de Toulouse, Jean d’Armagnac, archevêque de Rouen, Juan Martinez de Murillo, abbé de Monte-Aragon, Carlos Jordan de Urriès y Pérez Salanova, Alfonso Carrillo de Albernoz, administrateur du diocèse d’Osma, et Pedro Fonseca.

Lors de son ultime consistoire de 1423, tous ses cardinaux l’ayant délaissé, Benoît XIII remit le chapeau à Julian Lobera y Voltierra, administrateur du diocèse de Tarragone, Ximeno Daha, auditeur de la Chambre pontificale, Dominique de Bonnefoy (ou de Bonne-Espérance), prieur du monastère de Mont-Alègre à Tiana, et Jean Carrier, chapelain du comte Jean d’Armagnac et archidiacre de Rodez. Ce dernier provoqua un nouveau schisme lors de l'élection du successeur de Benoît XIII par ses trois confrères de Gil Sanchez Muñoz sous le nom de Clément VIII, et fut lui-même élu fut élu plus tard antipape sous le nom de Benoît XIV. Ce dernier et son prédécesseur Bernard Garnier - que Jean Carrier avait élu seul sous ce même nom de Benoît XIV - ont eux aussi nommé des cardinaux, non reconnus par l'Église.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fr. du Chesne, Histoire de tous les cardinaux françois de naissance ou qui ont été promus au cardinalat par l’expresse recommandation de nos roys, Paris, 1660.
  • É. Baluze, Vitae paparum Avenionensium, sive collectio actorum veterum, Vol. I et II. Paris, 1693.
  • A. de Sainte-Marie, Histoire généalogique et chronologique de la maison royale de France, des pairs, grands officiers de la Couronne et de la maison du roi, des anciens barons du royaume avec les qualités, l’origine, le progrès et les armes de leurs familles, Paris, 1712.
  • Ch. Berton, Dictionnaire des cardinaux, contenant les notions générales sur le cardinalat et la nomenclature complète des cardinaux de tous les temps et de tous les pays, Paris, 1857.
  • J. B. Christophe, Histoire de la papauté pendant le XIVe siècle avec des notes et des pièces justificatives, Paris, 1853.
  • A. de Boyes et Fr. Arbelot, Biographie des Hommes illustres de l’ancienne province du Limousin, Limoges, 1854.
  • H. Fisquet, La France pontificale, histoire chronologique et biographique des archevêques et évêques de tous les diocèses de France depuis l’établissement du christianisme jusqu’à nos jours, divisée en dix-sept provinces ecclésiastiques, Paris, 1864-1873.
  • Guillaume Mollat, Contribution à l’histoire du Sacré Collège de Clément V à Eugène IV, Revue d’histoire ecclésiastique, T. XLVI, 1961.
  • J. de. Font-Réaulx, Les cardinaux d’Avignon, leurs armoiries et leurs sceaux, Annuaire de la Société des amis du palais des papes, XLVII – LII, no 140 à 186, 1971 – 1975.
  • H. Aliquot, Avignon, de Montfavet à Villeneuve. Vie et Patrimoine, Éditions École Palatine, 2004.
  • H. Aliquot et Cyr Harispe, Avignon au XIVe siècle. Palais et décors, Éditions École Palatine, 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :