Francesco Caetani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Francesco Caetani
Biographie
Naissance vers 1256
Anagni, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Décès
Avignon, Comtat Venaissin flag.svg Comtat Venaissin, Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par Boniface VIII
Titre cardinalice Cardinal-diacre de S. Maria in Cosmedin

Francesco Caetani (né vers 1256 à Anagni, Italie, et mort le 13 mai 1317 à Avignon) est un cardinal italien du fin du XIIIe siècle et du XIVe siècle. Il est un neveu du pape Boniface VIII.

Il est un cousin de Giacomo Tomassi-Caetani, O.F.M. (1295). D'autres cardinaux de la famille sont Aldobrandino Caetani (1216) et Benedetto Caetani, iuniore (1295).

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesco Caetani est chanoine au chapitre de Porto. Il est prébendaire de Knaresborough, doyen d'York, archidiacre de Richmond, chanoine à Laon, Paris, Lisieux, Arras et S. Maria di Selvamolle. prieur de S. Giorgio, près d'Anagni, et de S. Pietro in Seletis. Ceatani est auditeur à la Rote romaine et trésorier de la Sainte-Église.

Son oncle, le pape Boniface VIII le crée cardinal lors du consistoire de 17 décembre 1295. Le cardinal Caetani est abbé de S. Nicola d'Orsara. Il participe au conclave de 1303, lors duquel Benoît XI est élu, du conclave de 1304-1305 (élection de Clément V) et du conclave de 1314-1316 (élection de Jean XXII). En 1316 il est accusé de sorcellerie pour causer la mort des cardinaux Colonna[Quoi ?] et du roi de France[Lequel ?].[réf. nécessaire]

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Maurice Druon fait apparaître le cardinal Caetani comme personnage mineur de sa série romanesque Les Rois maudits, dans le roman La Loi des mâles (1957), au cours des scènes se situant à Lyon lors du conclave aboutissant à l'élection du pape Jean XXII. Dans la première adaptation télévisée de la suite romanesque, diffusée en 1972, son rôle est interprété par Maurice Nasil.

Voir aussi[modifier | modifier le code]