Doyen du Collège des cardinaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le doyen du Collège des cardinaux ou doyen du Sacré Collège (lat. Decanus Sacri Collegii) est le président du Collège des cardinaux de l'Église catholique romaine qui appartient à l'ordre des cardinaux-évêques. Depuis la plus haute antiquité, il est l'évêque titulaire d'Ostie. Il lui revient de consacrer évêque le nouveau pape, s'il ne l'est pas encore. Le titulaire de cette charge est depuis 2005, le cardinal Angelo Sodano.

Élection[modifier | modifier le code]

Le doyen n'est pas nécessairement le cardinal servant depuis le plus longtemps dans le Sacré Collège (qui d'ailleurs ne deviendra peut-être jamais cardinal-évêque).

Ceci fut la coutume pendant des siècles jusqu'à ce que Paul VI donnât par le motu proprio Sacrum cardinalium consilio, le pouvoir aux six cardinaux-évêques d'élire leur doyen en 1965. Cette élection doit être confirmée par le pape.

Cardinal primus inter pares[modifier | modifier le code]

Bien que le doyen (ou le vice-doyen en cas d'absence ou d'incapacité) préside le Sacré Collège, il n'a aucun pouvoir sur les autres cardinaux. Il est considéré comme primus inter pares, premier d'entre eux. Il n'y a pas d'âge limite à cette fonction.

Mission[modifier | modifier le code]

Le doyen doit résider à Rome.

Pendant la vacance du Siège apostolique, c’est le doyen qui fait part à l’Église universelle, au corps diplomatique et aux gouvernements de la mort du pape. Il préside les congrégations générales préparatoires à l’élection du nouveau pape. Il est chargé de convoquer le conclave, à Rome, pour élire un nouveau souverain pontife ; puis il préside ce conclave, à moins qu'il soit trop âgé pour voter.

Au terme de l’élection, le doyen sollicite le consentement de l’élu à la charge pontificale en posant la question : Acceptasne electionem de te canonice factam in Summum Pontificem ? et s'informe du nom qu’il souhaite porter. Si l'élu n'est pas encore évêque, le doyen a la charge de le consacrer. Si le doyen est lui-même élu pape, son consentement est sollicité par le cardinal-évêque qui a le plus d’ancienneté.

Par décret de Pie X en 1914, au moment de sa nomination, le doyen se voit attribuer le diocèse d'Ostie tout en gardant son évêché suburbicaire. Avant ce décret et depuis 1150, le doyen remplaçait son évêché suburbicaire par ceux d'Ostie et de Velletri.

Doyens du Collège des cardinaux[modifier | modifier le code]

Chaque nom est suivi des années de naissance et de mort, puis de création en tant que cardinal et d'élection en tant que doyen.

Avant le Grand Schisme d'Occident[modifier | modifier le code]

Durant le Grand Schisme d'Occident[modifier | modifier le code]

Obédience d'Avignon (1378-1429)[modifier | modifier le code]

Obédience de Rome (1378-1415)[modifier | modifier le code]

Obédience de Pise (1409-1415)[modifier | modifier le code]

Depuis le concile de Constance[modifier | modifier le code]

Deux doyens ont décidé de prendre leur retraite avant leur mort, quatre furent élus pape (Alexandre VI, Paul III, Paul IV et Benoît XVI).