Camerlingue du Sacré Collège

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Camerlingue de la Sainte Église romaine.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir camerlingue.

Le camerlingue du Sacré Collège est le trésorier du Collège des cardinaux. Il est responsable des propriétés, fonds et revenus du collège des cardinaux, célèbre la messe de requiem pour un cardinal mort et est chargé du registre des Acta Consistoralia. La fonction est créée par le pape Eugène III en 1150, mais il n'y pas de documents qui prouvent l'existence de la fonction avant le pontificat de Innocent III, ou même avant l'an 1272. La fonction de camerlingue existe jusqu'en 1995.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il était nommé, chaque année, dans le premier consistoire qui suivait Noël. Chaque cardinal, en commençant par les cardinaux-évêques, était camerlingue à son tour, selon le rang d'ancienneté dans l'ordre qu'il occupait et moyennant la confirmation du Sacré Collège. Il prenait possession de sa dignité, lorsque, dans le même consistoire, le pape lui remettait la bourse en soie violette, galonnée d'or, contenant les rescrits de toutes les résolutions formées dans les consistoires secrets, ainsi que les boules pour voter, dont les cardinaux faisaient usage lorsqu'ils s'assemblaient pour traiter leurs affaires.

Il était chargé d'administrer les rentes du Sacré Collège et de distribuer aux cardinaux résidant à Rome, une fois l'an, la part qui leur revenait après leur assistance aux chapelles, consistoires et congrégations. C'est lui qui célébrait la messe aux funérailles des cardinaux et, le 5 novembre, pour l'anniversaire des cardinaux défunts.

Il semble que le poste ait été créé en 1150 par Eugène III. Le cardinal Johannes Willebrands fut le dernier à assumer cette charge ; en 1995, le pape Jean-Paul II a émis un décret supprimant ce poste cardinalice qui, dès lors, n'apparaît plus dans l'Annuaire Pontifical).

Liste[modifier | modifier le code]

De 1200 à 1700[modifier | modifier le code]

Depuis 1700[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]