Aymery de Châlus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chalus.
Aymery de Châlus
Biographie
Naissance v. 1275
Châlus (France)
Décès
Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Ss. Silvestro e Martino ai Monti
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Ravenne
Évêque de Chartres

Aymery de Châlus, né vers l'an 1275 au château de Châlus et mort le 31 octobre 1349 à Avignon, fut archevêque et cardinal de l'Église catholique romaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chanoine du chapitre de la cathédrale de Limoges en 1314, archevêque de Ravenne en 1322, puis évêque de Chartres en 1332, Aymery (ou Eyméric) de Châlus (ou Châtelus) fut nommé cardinal au consistoire du 20 septembre 1342 par le pape Clément VI, légat en Lombardie en 1342, puis en Romagne, Corse, Sardaigne, puis en Sicile qu'il a gouverné deux ans au nom du pape[1]. Il résida à la cour papale d'Avignon[2]. Au cours des années 1343 à 1345, Aymery de Châlus fut envoyé comme légat pontifical dans le royaume de Naples, dont Clément VI était suzerain, afin de reprendre la main au moment où les rivalités entre les branches de la famille d'Anjou après la mort de Robert d'Anjou, roi de Naples, faisaient basculer le royaume dans la confusion et l'anarchie. Il n'y parvint pas, et le pouvoir monarchique se disloqua[3].

Fiction[modifier | modifier le code]

Aimery (avec un "i") de Châlus est le nom donné à l'un des personnages principaux du jeu historique Via Temporis[4] mais également de la série de romans jeunesse Via Temporis publiée par Scrinéo Jeunesse.

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Salvador Miranda, digital resource The Cardinals of the Holy Roman Church ; et Du Chesne, François (1616-1693) Histoire de tous les cardinaux françois de naissance : ou qui ont esté promeus au cardinalat..., Paris, 1660, p.471
  2. Le Chroniqueur du Périgord et du Limousin : revue historique, artistique et religieuse, sous la direction de M. Armand de Siorac, Auguste Boucharie (Périgueux), 1853 (A1),p.174, consulté sur Gallica 2 le 30 mai 2009.
  3. La Reine Jeanne I de Naples (1326-1382), sur le site France balade, consulté le 31 mai 2009.
  4. « l'univers fantastique d'Aimery de Châlus », sur le site Via Temporis, (consulté le 29 décembre 2009)