Jacques de Via

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacques de Via
Image illustrative de l’article Jacques de Via
Cardinal Jacques de Via
Biographie
Naissance XIIIe siècle
Cahors
Décès
Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean XXII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Giovanni e Paolo
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales évêque d'Avignon

Jacques de Via est un cardinal français né à Cahors, en Midi-Pyrénées et décédé le à Avignon. Il est le neveu du pape Jean XXII et le frère du cardinal Arnaud de Via.

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

Jacques de Via est chanoine chantre de Fréjus et archidiacre de Mede. Il reçoit également une prébende de chanoine de Mende. En 1313 il est élu évêque d'Avignon en succession de son oncle jacques Duèze futur pape Jean XXII.

De Via est créé cardinal par Jean XXII lors du consistoire du .

Une procédure judiciaire avait été ouverte contre l’évêque de CahorsHugues Géraud, accusé de malversation. Ce dernier se sentant perdu, décide d’empoisonner le pape. Il s’assure la complicité de deux personnes de l'hôtel pontifical : Pons de Vassal et Isar d’Escodata.

Hugues Géraud se procure des poisons et des statuettes de cire pour procéder à l’envoûtement du pape. Le rite est d’abord pratiqué contre Jacques de Via qui mourut - coïncidence - le 13 juin 1317. Trois figurines de cire à l’effigie du pape, de Bertrand du Pouget et de Gaucelme de Jean sont cachées dans des pains et confiées à des messagers pour les porter dans le palais épiscopal. C'est l'attitude étrange des voyageurs qui attire l’attention de la police pontificale qui découvre ces voults. À la fin du mois de mars 1317, toutes les personnes impliquées, dont Hugues Géraud, sont arrêtées. Ce dernier est déclaré coupable de l’assassinat de Jacques de Via, dégradé de l’épiscopat et livré au bras séculier ; il périra sur le bûcher.

Voir aussi[modifier | modifier le code]