Liste des évêques et archevêques de Poitiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article présente une liste des évêques et archevêques de Poitiers.

Évêques de Poitiers[modifier | modifier le code]

Antiquité tardive[modifier | modifier le code]

Les évêques précédant saint Hilaire relèvent largement de la légende. Seul Agon paraît avéré.

Les évêques dont les noms suivent l'ont tous été entre 367/368 et av. 511 ; cependant ils ne sont connus que par les listes épiscopales ou des cultes qui leur sont rendus, il est donc impossible de préciser les dates de leurs épiscopats respectifs. Cette liste a été établie par Robert Favreau.

  • Pascentius ;
  • Quintianus ;
  • Saint Gelais ou Gelase (Gelasius) ;
  • Anthemius ;
  • Saint Maixent (?), mort en 515[1].

Haut Moyen Age[modifier | modifier le code]

VIe siècle[modifier | modifier le code]

  • av. 511-apr. 533 : Adelphe (Adelphius) ;
  • 541 : Daniel ;
  • av. 555/557-apr. 561 : Pient ;
  • apr. 561 : Pescentius ou saint Pascence ;
  • av. 573-av. 594 : Marovée ou Mérovée ;
  • av. 594 : Platon, évêque ;
  • 597 - 601[2] : Saint Venance Fortunat.

VIIe et VIIIe siècles[modifier | modifier le code]

  • av. 614 : Caregisilus ;
  • av. 614-apr. 616 : Ennoaldus ;
  • av. 616-apr. 627 : Jean Ier ;
  • ap. 628 : Désiré (de Wisigothie) (?)[3]) ;
  • jusque vers 645 : Emmeran[4] ; s’appuyant néanmoins sur un vide entre 675 et 677 dans la liste des évêques de Poitiers conservée dans un catalogue, E. Klebel[5] proposait de placer au cours de ces deux années l’épiscopat d’Emmeran. Certains historiens[6] ont néanmoins mis en doute la fiabilité de la mention de Poitiers par Arbéon de Freising dans sa Vita Haimhrammi ;
  • Ansoald[7] ;
  • av. 629-apr. 669 : Dido ou Didon ;
  • av. -apr.  : Ansoald.

Les évêques dont les noms suivent l'ont tous été entre apr. et av. 785 ; cependant ils ne sont connus que par les listes épiscopales ou des cultes qui leur sont rendus, il est donc impossible de préciser les dates de leurs épiscopats respectifs. Cette liste a été établie par Robert Favreau.

  • Eparchius ;
  • Maximinus ;
  • Gausbertus ;
  • Godo ;
  • Magnibertus ;
  • Bertaidus ;
  • Benoît (Benedictus) ;
  • Saint Anthème le Grec (VIIIe siècle) (?)[3]) ;
  • av. 785 : Jean II ;
  • av. 785 : Bertrand.

IXe siècle[modifier | modifier le code]

  • av. -apr. 813 : Séverin ;
  • av. -apr. 830 : Sigibrand ;
  • Fridebert (?)[3]) ;
  • av. -apr.  : Ébroïn ;
  • av. -apr.  : Engenoldus ;
  • av. 876 : Frotier Ier ;
  • av. 876-900 : Egfroi

Moyen-Age[modifier | modifier le code]

Titulaire Début de l'épiscopat Fin de l'épiscopat Notes
Frotier II 900 ap. 934
Albouin 937 ap. 963-964
Pierre Ier ap. 966-967 975
Giselbert 975 mars 1019
Isembert Ier 30 septembre 1023 ap. 1043
Isembert II 2 novembre 1047 av. 1087
Pierre II 1087 1115
Guillaume I (Guillaume Gilbert) 30 juillet 1117 1123
Guillaume II (Guillaume Adelelme) v. 1124 1124
Pierre II de Chatellrault v. 1133 v. 1135
Grimoard 26 janvier 1141 octobre 1141
Gilbert de la Porée 1142 1154 Théologien, philosophe, élève de Bernard de Chartres et d'Anselme de Laon. Participe aux conciles de Sens, Paris et de Reims. A été chancelier de la Cathédrale de Chartres.
Chalon v. 1155-1157 1158
Laurent 1er mai 1159 1161
Jean III Bellesmains v. 1162 fin 1182 Ami de Thomas Becket, Henri II l'installe comme évêque de Poitiers. Il sera confirmé par le concile de Tours (1163). Est élu archevêque de Lyon en 1182
Guillaume III Tempier 1184 1197
Aymar du Peirat 1197 1198
Maurice de Blason 1198 1214
Guillaume IV Prévost 1214 1224
Philippe Baleos 1224 1234
Jean de Melun 1234 1257 Membre de la maison de Melun, chanoine de la cathédrale de Sens avant de devenir évêque de Poitiers
Hugues de Chateauroux 1259 1271
Gautier de Bruges 1279 1306 Nommé contre sa volonté. Excommunie son suffrageant, Bertrand de Got, évêque de Bordeaux. Devenu Clément V, Bertrand destitue Gautier.
Arnaud d'Aux de Lescout 1306 1312 Proche de Clément V, devient cardinal-évêque d'Avignon en 1312
Fort d'Aux 1314 1357
Jean V de Lioux 1357 1362
Aimery de Mons 1363 1371
Guy de Malesec 1371 1375 Neuveu des papes Clément VI et Grégoire XI, il est évêque de Lodève avant d'être élu à Poitiers. Il quitte son épiscopat en 1375 après avoir été nommé cardinal-évêque de Sainte-Croix-de-Jérusalem
Bertrand de Maumont 1376 1385
Simon de Cramaud (1er épiscopat) 1385 1391 Est évêque de Béziers lors de son élection à l'évêché de Poitiers. Devient patriarche latin d'Alexandrie en 1390.
Louis d'Orléans 1391 1394 Frère de Jean II le Bon.
Ithier de Martreuil 1395 1403 Chancelier de Jean de Berry, évêque du Puy avant d'être nommé à Poitiers
Gérard de Montaigu, dit Le Jeune 1403 1409 Chancelier de Jean de Berry en 1404, nommé évêque de Paris en 1409
Pierre Trousseau 1409 1413
Simon de Cramaud (2e épiscopat) 1413 1423 Créé cardinal par Jean XXIII lors du Concile de Rome, est nommé une seconde fois évêque de Poitiers jusqu'à sa mort.
Louis de Bar 1423 1423
Hugues de Combarel 1424 1440/1441
Guillaume Gouge de Charpaignes 1441 1448
Jacques Jouvenel des Ursins 5 novembre 1449 1457 Précédemment archevêque de Reims.
Léon Guérinet 1457 1462 Devient évêque de Fréjus en 1462
Jean VI du Bellay dit Le Jeune 1462 1479 Précédemment évêque de Fréjus, prend l'épiscopat de Poitiers avec l'implication de René d'Anjou, qu'il échange avec Léon Guérinet
Guillaume de Clugny 26 octobre 1479 1481 Maître des requêtes de Charles le Téméraire avant sa nommination

Epoque moderne[modifier | modifier le code]

Titulaire Début de l'épiscopat Fin de l'épiscopat Notes
Pierre III d'Amboise 21 novembre 1481 1er septembre 1505 Nommé par Louis XI, conseiller de Charles VIII. Il reconstruit le château de Dissay pour en faire une résidence épiscopale
Jean-François de la Trémoille (car.) 5 décembre 1505 1507 Nommé administrateur du diocèse en 1505, il est fait cardinal par Jules II en 1506
Claude de Husson 10 septembre 1507 1521 Neuveu du précédent
Louis de Husson 23 août 1521 1532 Neveu du précédent, comte de Tonnerre, se démet en faveur de Gabriel de Gramont.
Gabriel de Gramont (car.) 13 janvier 1532 1534 Nommé archevêque de Toulouse en 1533
Claude de Longwy (car.) 29 avril 1534 20 janvier 1551 Il fut en même temps évêque de Langres, d'Amiens et de Périgueux
Jean d'Amoncourt 30 janvier 1551 2 août 1559
Charles de Pérusse des Cars 13 mars 1560 1569 S'installe à Poitiers qu'en 1564
Jean du Fay 3 mars 1572 1577 Moine bénédictin, renonce à son épiscopat à la suite d'un conflit avec ses chanoines. Devient évêque émérite de Poitiers jusqu'à sa mort en 1578
Geoffroy de Saint-Belin 22 mars 1577 21 octobre 1611 Représenté aux côtés de Henri-Louis Chasteigner de La Roche-Posay sur un tableau de la cathédrale Saint-Pierre
Henri-Louis Chasteigner de La Roche-Posay 1612 1651 Gouverneur de Poitiers en 1614
Gilbert Clérembault de Palluau 1658 1680
Hardouin Fortin de La Hoguette 2 février 1680 1685 Quitte l'épiscopat de Poitiers pour devenir archevêque de Sens
François-Ignace de Baglion 26 avril 1686 26 janvier 1698 N'est confirmé qu'en 1693
Antoine-Girard de La Bournat 29 mars 1698 8 mars 1702
Jean-Claude de La Poype de Vertrieu 15 avril 1702 3 février 1732
Jérôme-Louis de Foudras de Courcenay 3 février 1732 13 août 1748 Nommé coadjuteur en 1722
Jean-Louis de La Marthonie de Caussade 20 octobre 1748 3 février 1759 Transféré à Meaux en 1779
Martial-Louis de Beaupoil de Saint-Aulaire 15 février 1779 1791 Député du clergé aux Etats-Généraux de 1789. Emigre en Allemagne après la constitution civile du clergé.
René Lecesve 27 février 1791 22 avril 1791 Premier évêque constitutionnel de la Vienne, meurt d'une crise cardiaque peut de temps après son élection.
Charles II Montault-Désilles 4 septembre 1791 1795 Vicaire du précédent, il est élu pour lui remplacer.

Epoque contemporaine[modifier | modifier le code]

Titulaire Début de l'épiscopat Fin de l'épiscopat Notes
Jean-Baptiste-Luc Bailly 30 septembre 1802 24 octobre 1804 Nommé après la signature du Concordat en 1801
Dominique Dufour de Pradt 18 décembre 1804 1808 Baron d'Empire, consacré évêque par Pie VII. Quitte l'épiscopat pour devenir archevêque de Malines
Sylvestre-Antoine Bragouse de Saint-Sauveur 31 mars 1809 1816 Nommé évêque par Napoléon Ier, mais n'est pas confirmé par Pie VII, qui la refuse motu proprio.
Jean-Baptiste de Bouillé 1817 14 janvier 1842
Joseph Aimé-Guitton 1842 7 mai 1849 Décédé lors d'une visite pastorale à Niort
Louis-Édouard Pie 28 septembre 1849 18 mai 1880 Vicaire général du diocèse de Chartres avant d'être nommé évêque. Elevée à la dignité de cardinalice en 1879, il est une des têtes de file des ultramontains.
Charles Louis Gay 23 octobre 1877 18 mai 1880 Collaborateur de Mgr Pie depuis 1857, devient évêque-auxiliaire en 1877.
Jacques-Edmé-Henri-Philadelphe Bellot des Minières 13 décembre 1880 15 mars 1888 Frère d'Alcide Bellot des Minières
Augustin-Hubert Juteau 23 avril 1889 25 novembre 1893
Henri Pelgé 29 janvier 1894 31 mai 1911
Joseph-Marie-Louis Humbrecht 1er septembre 1911 14 septembre 1918
Olivier de Durfort de Civrac 3 septembre 1918 22 décembre 1932 Démissionne pour raisons de santé
Édouard Mesguen 7 décembre 1933 4 août 1956 Construit une maison de retraite pour les prêtres de son diocèse. Il est accompagné par Mgr Vion à partir de 1948.
Henri Vion 4 août 1956 5 juillet 1975 Evêque coadjuteur de Poitiers à partir de 1948.
Joseph Rozier 5 juillet 1975 12 juin 1994 Evêque coadjuteur de Poitiers pui évêque à la mort de Mgr Vion. Voyage en URSS en 1987 et s'oppose à la Guerre du Golfe et au Front National.
Albert Rouet 12 juin 1994 16 décembre 2002 Evêque coadjuteur à partir de 1993. Dernier évêque de Poitiers

Archevêques de Poitiers[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Évêques auxiliaires :

Administrateur apostolique :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Favreau (dir.) et al., Le diocèse de Poitiers, Paris, , 366 p., p. 341-342
  • Georges Pon et Yves Chauvin, La fondation de l'abbaye de Maillezais : récit du moine Pierre, La Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, , 319 p. (ISBN 9782911253096), p. 206, 220

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis, site de la Conférence des évêques de France, consulté le 7 janvier 2010.
  2. Notice BnF [1]
  3. a b et c Cet évêque n'est pas mentionné dans l'ouvrage de Robert Favreau et al. (1988).
  4. D'après Arbéon de Freising, Arbeonis episcopi Frisingensis vitae sanctorum Haimhrammi et Corbiniani, Hanovre, B. Krusch, coll. « MGH SRM », , p. 1-99.
  5. Ernst Klebel, « Zur Geschichte des Herzogs Theodo », Verhandlungen des Historischen Vereins für Oberpfalz und Regensburg, vol. 99,‎ , p. 165-205 (lire en ligne).
  6. cf. L. Kolmer, Regensburg und Bayern im Mittelalter, Ratisbonne, coll. « Studien & Quellen zur Geschichte Regensburgs, n°4 », , « Die Hinrichtung des hl. Emmeram », p. 8-11
  7. cf. K. Debus, Studien zu merowingischen Urkunden und Breifen. Untersuchungen und Texte, Archiv für Diplomatik, 14 (1968), p. 96-106 et 186-189.