La Malhoure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Malhoure
L'église.
L'église.
Blason de La Malhoure
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Lamballe
Intercommunalité Lamballe Terre et Mer
Maire
Mandat
Daniel Baron
2014-2020
Code postal 22640
Code commune 22140
Démographie
Gentilé Malhourin, Malhourine
Population
municipale
540 hab. (2014 en augmentation de 16,88 % par rapport à 2009)
Densité 108 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 52″ nord, 2° 29′ 36″ ouest
Altitude 120 m
Min. 77 m
Max. 141 m
Superficie 5,02 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
La Malhoure

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
La Malhoure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Malhoure

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Malhoure

La Malhoure [la maluʁ] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

La Malhoure

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Lamallor en 1237[1].

Son nom vient du breton lann (oratoire) et de saint Mélor, « oratoire de Méloir »[1].

La mémoire populaire rapporte que le nom actuel aurait remplacé celui de Landsegal, après un combat livré par le seigneur du lieu et ses sujets à ses voisins coalisés.

Le nom breton de la commune est Lanvelar[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Dicton[modifier | modifier le code]

Noblesse de la Malhoure, qui a à moitié dîné quand la soupe est mangée[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de La Malhoure Blason De gueules au lévrier colleté et bouclé, soutenu d'une moucheture d'hermine accostée de 2 épis de seigle ployés et croisés en pointe, le tout d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Daniel Baron DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2014, la commune comptait 540 habitants[Note 1], en augmentation de 16,88 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : +1,68 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
410 340 355 375 404 776 475 420 419
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
407 418 415 424 401 405 406 369 375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
359 374 343 334 310 283 291 295 261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
247 238 229 237 266 348 437 450 513
2014 - - - - - - - -
540 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Hervé Abalain consulté le=11 février 2017, Noms de lieux bretons, Editions Jean-Paul Gisserot (ISBN 2877474828, lire en ligne), Page 83
  2. Littérature orale de la Haute-Bretagne, Paul Sébillot, 1881
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :