Landéhen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Landéhen
Landéhen
La mairie
Blason de Landéhen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Lamballe
Intercommunalité Lamballe Terre et Mer
Maire
Mandat
Jean-Yves Renault
2014-2020
Code postal 22400
Code commune 22098
Démographie
Gentilé Landéhennais, Landéhennaise
Population
municipale
1 412 hab. (2016 en augmentation de 4,28 % par rapport à 2011)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 45″ nord, 2° 32′ 22″ ouest
Altitude 50 m
Min. 58 m
Max. 113 m
Superficie 11,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Landéhen

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Landéhen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Landéhen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Landéhen

Landéhen [lɑ̃deɛ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Parrochia de Landehen en 1243, Landehen vers 1330, Landehan à la fin du XIVe siècle[1].

Landéhen vient du breton lann (ermitage) et de Saint-Guihen ou Saint-Guéhen ou Téhen[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de Landéhen, enclavée dans l'évêché de Saint-Brieuc, faisait partie du doyenné de Coëtmieux relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Guéhen. Elle avait comme trève Penguily.

Landéhen est, jusqu'au XIXe siècle, le fief de la famille de Mauny, qui existe sans doute déjà au temps des croisades. C'est d'elle qu'est issu Gautier de Mauny, chef du parti de Montfort pendant la guerre de succession de Bretagne au XIVe siècle.
Le nombre d'habitants passe de 1 407 à 852 au tout début du XIXe siècle, après la perte de la trève de Penguily.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur aux deux fasces d'argent et aux deux pals cousus de sable brochant sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 1989 René Falaise   agriculteur
1989 en cours Jean-Yves Renault PS Juriste
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9302738528729599449181 0281 058
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0961 1561 1221 0741 0711 0271 0271 043987
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 010998987874935833813791779
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
7697427508449419861 2181 2511 284
2013 2016 - - - - - - -
1 3721 412-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Guihen.
  • Manoir Les Salles : au XVIe siècle, ce manoir, construit dans le granite, est celui de la famille de Beaurepaire. Sa tourelle, du XVIIe siècle, est coiffée d'un épi de faîtage pour protéger les poinçons de la charpente des précipitations.
  • Fontaine Saint-Guihen : située sur la ferme de La Cassoire, elle est nommée d'après saint Guéhen (né en 1052 et mort en 1077) qui est invoqué pour guérir les maladies de peau. Saint Guéhen est le patron de la paroisse.
  • Église Saint-Guihen.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

{{Georges Le Maignan (1592-1656) Jeanne Nourissom (1526-1626) Louis Michel Hermange (1742-1804) Jeanne Andrée Barbanson (1748-1824) Louis Jean Hermange (1813-1879}}

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b infobretagne.com, « Étymologie et Histoire de Landéhen » (consulté le 12 février 2017)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :