Saint-Alban (Côtes-d'Armor)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Alban.

Saint-Alban
Saint-Alban (Côtes-d'Armor)
La chapelle Saint-Jacques.
Blason de Saint-Alban
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Pléneuf-Val-André
Intercommunalité Lamballe Terre et Mer
Maire
Mandat
André Gomet
2014-2020
Code postal 22400
Code commune 22273
Démographie
Gentilé Albanais, Albanaise
Population
municipale
2 152 hab. (2016 en augmentation de 7,44 % par rapport à 2011)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 28″ nord, 2° 32′ 01″ ouest
Altitude 80 m
Min. 8 m
Max. 126 m
Superficie 30,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Alban

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Alban
Liens
Site web Site officiel

Saint-Alban [sɛ̃talbɑ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Peuplée de 2 031 habitants au recensement de 2012, elle s’étend sur une superficie de 3 044 hectares. Elle est située à 22,8 kilomètres au Nord-Est de Saint-Brieuc (Préfecture des Côtes-d’Armor) et à 11 kilomètres au Nord de Lamballe. Elle fait partie de la communauté de communes du Penthièvre où se trouve son siège. Ses habitants sont appelés Albanais / Albanaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bien que considérée sur la côte de Penthièvre, Saint Alban n'a pas d'accès au littoral. Elle est bordée par les communes de Pléneuf-Val-André (Nord), La Bouillie (Nord-Est), Hénansal (Est), Saint Aaron (Sud Est) et Planguenoual (Sud-Ouest). La commune est traversée par le cours d'eau La Flora qui prend sa source à l'Est et se jette dans la baie de Saint-Brieuc, dans le port de Dahouët. Le bois de Coron se situe à la limite de la commune de Saint Alban et Hénansal.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Parochia de Sancto Albano en 1256 et en 1267, Parochia Sancti Albini en 1281, Parochia Sancti Albani en 1290, Ecclesia de Sancto Albano vers 1330, Parochia de Saint Aulban et Saint Treuen en 1430, Saint Aulban en 1463, Saint Aulbin en 1468, Saint Auban en 1480, 1535 et en 1569, Saint-Alban dès 1640[1].

Saint-Alban vient de saint Alban de Verulamium (martyr anglais du IIIe siècle décapité à Verulamium, en Grande-Bretagne)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Alban Blason De sinople au portail de la chapelle saint Jacques du lieu d'argent, maçonné de sable, soutenu de deux épis de blé d'or courbés les tigées passées en sautoir en pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 2001 Daniel Merpault    
mars 2001 2008 René Michel    
mars 2008 En cours André Gomet DVD Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 2 152 habitants[Note 1], en augmentation de 7,44 % par rapport à 2011 (Côtes-d'Armor : +0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2221 2811 2711 3321 4411 4201 3781 3631 407
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 4001 4461 5331 5741 6501 6851 6421 6631 722
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7041 6021 5991 4421 4901 4221 2781 3361 275
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 2021 1401 1941 5481 6621 5751 7862 0032 152
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bernard Potel - Sculpteur et statuaire renommé, ayant travaillé aux côtés de Paul Belmondo.

Philippe Méhauté - Artiste peintre aux œuvres délurées, propres à son univers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :