Lamballe Terre et Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lamballe Terre et Mer
Blason de Lamballe Terre et Mer
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Forme communauté d'agglomération
Siège Lamballe
Communes 40
Président Loïc Cauret
Date de création
Code SIREN 200069391
Démographie
Population 67 297 hab. (2016)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Superficie 912,85 km2
Localisation
Localisation de Lamballe Terre et Mer
Situation de la communauté de communes dans les Côtes-d'Armor.
Liens
Site web http://www.lamballe-terre-mer.bzh
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Lamballe Terre et Mer est une communauté d'agglomération française, créée au et située dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est créé au par arrêté préfectoral du 30 novembre 2016[1]. Elle est formée par fusion de trois communautés de communes, la communauté de communes Arguenon - Hunaudaye, la communauté de communes de la Côte de Penthièvre et Lamballe Communauté, étendue à six communes issues de la communauté de communes du Pays de Du Guesclin (Éréac, Lanrelas, Rouillac, Sévignac, Trédias et Trémeur), à deux communes issues de la communauté de communes du Pays de Matignon (Hénanbihen et Saint-Denoual) et cinq communes issues de la communauté de communes du Pays de Moncontour (Hénon, Moncontour, Plémy, Quessoy et Trédaniel).

Le la communauté de communes devient communauté d'agglomération.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 En cours Loïc Cauret[2] PS Maire de Lamballe (depuis 1995)

Listes des communes[modifier | modifier le code]

La communauté de communes comprend 40 communes.


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Lamballe
(siège)
22093 Lamballais 90,21 13 441 (2016) 149
Andel 22002 Andelais 12,20 1 114 (2016) 91
La Bouillie 22012 Lambolliens 10,91 857 (2016) 79
Bréhand 22015 Bréhandais 24,95 1 624 (2016) 65
Coëtmieux 22044 Coëtmieusiens 8,02 1 776 (2016) 221
Éréac 22053 Éréacais 21,21 680 (2016) 32
Erquy 22054 Réginéens 26,46 3 904 (2016) 148
Hénanbihen 22076 Hénanbihannais 31,65 1 339 (2016) 42
Hénansal 22077 Hénansalais 29,00 1 169 (2016) 40
Hénon 22079 Hénonnais 40,87 2 237 (2016) 55
Jugon-les-Lacs - Commune nouvelle 22084 38,03 2 485 (2016) 65
Landéhen 22098 Landéhennais 11,80 1 412 (2016) 120
Lanrelas 22114 Lanrelasiens 29,40 828 (2016) 28
La Malhoure 22140 Malhourins 5,02 576 (2016) 115
Moncontour 22153 Moncontourois 0,48 868 (2016) 1 808
Morieux 22154 Morivains 7,55 1 006 (2016) 133
Noyal 22160 Noyalais 6,80 889 (2016) 131
Penguily 22165 Penguilais 10,49 611 (2016) 58
Planguenoual 22173 Planguenoualais 32,89 2 206 (2016) 67
Plédéliac 22175 Plédéliacais 51,75 1 424 (2016) 28
Plémy 22184 Plémytains 40,04 1 564 (2016) 39
Plénée-Jugon 22185 Plénéens 61,36 2 408 (2016) 39
Pléneuf-Val-André 22186 Pléneuviens 17,07 4 069 (2016) 238
Plestan 22193 Plestannais 32,81 1 587 (2016) 48
Plurien 22242 Pluriennais 21,65 1 509 (2016) 70
Pommeret 22246 Pommeretois 13,35 2 070 (2016) 155
Quessoy 22258 Quessoyais 29,23 3 804 (2016) 130
Quintenic 22261 Quintenicais 7,50 366 (2016) 49
Rouillac 22267 Rouillacais 15,77 396 (2016) 25
Saint-Alban 22273 Albanais 30,43 2 152 (2016) 71
Saint-Denoual 22286 Guinguenoualais 8,61 452 (2016) 52
Saint-Glen 22296 Saint-Glénois 11,51 609 (2016) 53
Saint-Rieul 22326 Rieulais 6,37 548 (2016) 86
Saint-Trimoël 22332 Trimoëliens 8,35 533 (2016) 64
Sévignac 22337 Sévignacais 43,25 1 098 (2016) 25
Tramain 22341 Traminois 9,25 691 (2016) 75
Trébry 22345 Trébritiens 25,12 817 (2016) 33
Trédaniel 22346 Trédanielais 15,92 944 (2016) 59
Trédias 22348 Trédiasais 11,01 482 (2016) 44
Trémeur 22369 Trémeurois 14,56 752 (2016) 52

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté préfectoral du 30 novembre 2016 portant création de la communauté de communes « Lamballe Terre et Mer »
  2. « Loïc Cauret est le président de Lamballe Terre et Mer », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 23 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]