Penguily

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Penguily
L'église.
L'église.
Blason de Penguily
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Saint-Brieuc
Canton Plénée-Jugon
Intercommunalité Lamballe Terre et Mer
Maire
Mandat
Alain Galliot
2014-2020
Code postal 22510
Code commune 22165
Démographie
Gentilé Penguilais, Penguilaise
Population
municipale
616 hab. (2014)
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 22″ nord, 2° 29′ 37″ ouest
Altitude Min. 80 m
Max. 159 m
Superficie 10,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Penguily

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Penguily

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Penguily

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Penguily

Penguily [pɛ̃gili] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Penguilly Aile des Hays au XVIIIe siècle[1], Penguili en 1273, Lele des Hays en 1424, Lele des Haes en 1426, Penguilly Aile des Hays en 1719[2], Aile des Hayes Pinguily le 27 octobre 1801, Penguily le 14 février 1802[1].

Penguily est d'origine bretonne, Pen signifiant Tête ou début, orée et Guilly de Goleu signifiant Lumière[1] ou de Killi signifiant bosquet.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • La chapelle saint Théodule de L'Aile des Haies, trêve de Landéhen, trop vétuste, laissa place le 5 juillet 1719 à l'église succursale Notre-Dame de Penguily bâtie et munie de tout le mobilier nécessaire au service divin, par Luc Le Bel de la Chevalleraye, seigneur du manoir de Penguilly sur les terres de ce même manoir. A la condition qu'au nom de l'Aile des Haies s'ajoute celui de Penguily[3].
  • Cette trêve était enclavée dans l'évêché de Saint-Brieuc, faisait partie du doyenné de Coëtmieux relevant de l'évêché de Dol et était sous le vocable de saint Théodule.
  • 1790 : érigée en commune.
  • 1793 : rattachée au spirituel à la paroisse de Saint-Glen.
  • reprit le nom de L'Aile des Haies.
  • 1802 : son nom fut définitivement fixé en Penguily.
  • 1847 : érigée en paroisse.
  • 1856 : s'est accrue d'une section de Plénée-Jugon comprenant les villages de La Cantonnière, de La Ville-Bernier, Les Breuils, La Bretannière, La Ville-Pierre et Le Bel-Orient.
  • 1er avril 1973 : réunie à la commune de Saint-Glen.
  • 5 juillet 1984 : redevenue commune autonome.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'argent aux trois fleurs de lys de gueules.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1977 2008 Roger Lucas   Retraité
2008 en cours Alain Galliot DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 616 habitants, en augmentation de 3,01 % par rapport à 2009 (Côtes-d'Armor : 1,65 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
360 353 320 369 405 428 375 401 385
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
411 588 582 606 612 608 617 618 606
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
554 569 561 505 509 487 445 421 432
1962 1968 1990 1999 2005 2010 2014 - -
426 371 363 422 518 613 616 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jeanne Chassin du Guerny, écrivain (nom d'auteur Jeanne Danio), morte en 1944, au château de la Saudraye en Penguily Coroller-Danio#cite ref-LDH 1-0

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :