LTV XC-142

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ling-Temco-Vought XC-142
Vue de l'avion.
Un Ling-Temco-Vought XC-142A testé par le Langley Research Center de la NASA en 1969.

Constructeur Drapeau : États-Unis Ling-Temco-Vought (LTV)
Rôle Avion de transport expérimental
Statut Programme abandonné
Premier vol
Nombre construits 5 appareils

Le Ling-Temco-Vought (LTV) XC-142 est un avion de transport expérimental à décollage et atterrissage verticaux conçu pour étudier la pertinence opérationnelle de ce type d'avion. Le premier XC-142A effectue son vol inaugural le et, le , il réalise son premier vol de transition : il décolle verticalement, change de configuration pour le vol horizontal, puis se pose verticalement. Les soutiens du projet se retirent un par un, ce qui conduit à l'abandon du programme en raison d'un manque d'intérêt une fois les capacités de l'avion démontrées.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

En 1959, l'United States Army, la Navy et l'Air Force commence à travailler sur le développement d'un prototype d'aéronef à décollage et atterrissage courts ou verticaux qui pourraient être complémentaires des hélicoptères de transport. En particulier, ils envisagent de développer un modèle plus rapide et avec une plus grande distance franchissable que les hélicoptères du moment ; cela doit permettre d'effectuer des opérations sur de plus longues distances ou, dans le cas du Marine Corps, plus loin des côtes. Le , une série de démarches du département de la défense conduit à un consensus selon lequel toutes les branches des forces armées des États-Unis doivent travailler sur un tel projet sous le commandement du bureau des armes navales (Bureau of Naval Weapons, BuWeps) de Navy, le Tri-Service Assault Transport Program.

L'aéronef est conçu initialement comme remplaçant de l'hélicoptère Sikorsky HR2S, avec une charge utile de 4 500 kg (10 000 livres). Selon la spécification émise par le BuWeps, l'aéronef doit avoir la même charge utile mais avec un rayon d'action de 400 km, une vitesse de croisière de 460 à 560 km/h et une vitesse maximale de 560 à 740 km/h. Toutefois, pour les missions du Marine Corps, la capacité en carburant peut être réduite afin que la masse en charge ne dépasse par les 16 000 kg, tout en maintenant un rayon d'action de 190 km.

Vought y répond avec un projet combinant sa propre ingénierie ainsi que celle de Ryan Aeronautical Company et Hiller Aircraft qui ont une grande expérience dans la conception des hélicoptères. Leur projet remporte le concours et un contrat pour cinq prototypes est signé début 1962, le premier vol étant prévu pour . L'aéronef doit être désigné Vought-Ryan-Hiller XC-142 mais lorsque Vought s'associe avec la firme Ling-Temco, donnant naissance au conglomérat Ling-Temco-Vought (LTV), le nom est abandonné et le projet devient LTV XC-142.

Descriptif technique[modifier | modifier le code]

Carrière[modifier | modifier le code]

Sur les cinq appareils construits, seul le XC-142A serial 62-5924 existe encore ; en 1970, il rejoint le National Museum of the United States Air Force par ses propres moyens et y est exposé[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) National Museum of the United States Air Force, « Chance-Vought/LTV XC-142A », sur nationalmuseum.af.mil, (consulté le 6 juin 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]