Gulfstream III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gulfstream III
C-20A/B/C/D/E
G-III
G-III

Rôle Aviation d'affaires
Constructeur Drapeau : États-Unis Gulfstream Aerospace
Équipage 2
Premier vol 2 décembre 1979
Mise en service 1980
Retrait 1986
Production 206
Dérivé de Gulfstream II
Variantes Gulfstream IV
Dimensions
Longueur 25,32 m
Envergure 23,72 m
Hauteur 7,43 m
Aire alaire 86,8 m2
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 14,515 t
À vide 17,235 t
Max. au décollage 31,615 t
Passagers 19
Motorisation
Moteurs Rolls Royce Spey
Poussée unitaire 50,7 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 818 km/h
Vitesse maximale 928 km/h
Autonomie 7 600 km
Plafond 13 716 m
Gulfstream C-20H de l'US Air Force.
Gulfstream C-20F de l'US Army.
Gulfstream C-37B de l'US Air Force.
Gulfstream C-20A de la NASA.

Le Gulfstream III (ou G-III) est un avion d'affaires conçu par la compagnie Gulfstream Aerospace. Il est utilisé par l'armée américaine sous le nom de C-20.

G-III[modifier | modifier le code]

Le Gulfstream III est une évolution du Gulfstream II. Il possède une plus grande envergure (23,72 m contre 20,98 m), des winglets, de plus grands réservoirs et une plus grande autonomie. Le fuselage a également été allongé de 97 cm. Le G-III conserve les moteurs Rolls Royce Spey du G-II.

Le G-III a volé pour la première fois le . La production a commencé en 1980 et s'est terminée en 1986 en faveur du Gulfstream IV. 206 G-III ont été produits.

C-20[modifier | modifier le code]

Les C-20 sont une famille d'avions de transport militaires américains en service sous différentes appellations au sein des cinq grandes forces armées des États-Unis (US Army, US Air Force, US Navy, US Marines Corps, et US Coast Guard) pour des missions de transport prioritaire.

Origines[modifier | modifier le code]

En 1983 le Pentagone annonça son intention d'acquérir un nouveau type d'avion de transport prioritaire, c'est-à-dire destiné à assurer des missions au profit des hautes autorités militaires et civiles. À cette époque l'avion utilisé était en voie d'obsolescence, il s'agissait du Lockheed C-140 Jetstar. Quelques North American CT-39 Sabreliner étaient également utilisés pour pallier le fort taux d'attrition des Jetstar.

Le choix du Gulfstream III eut lieu après que l'US Air Force ait évalué le C-11 utilisé par l'US Coast Guard. Cet avion possédait toutes les qualités attendues par les militaires américains[1], et principalement le fait d'être construit aux États-Unis. Sa sélection fut effective en juillet 1983. Les premiers appareils entrant en service l'année suivante.

Développement[modifier | modifier le code]

Si extérieurement les C-20 ressemblent fortement aux Gulfstream III puis IV et IV-SP dont ils sont issus, il faut savoir que leurs livrées militaires et leurs cocardes sont les seuls signes distinctifs. À l'exclusion bien sûr des antennes propres aux systèmes de communications militaires embarqués, tels ceux à très basses fréquences. L'aménagement intérieur permet l'accueil, suivant les versions et les missions dédiées, de huit à vingt-six passagers.

En service[modifier | modifier le code]

Outre le C-20C qui fut acquis pour un rôle de poste de commandement aéroporté, toutes les versions du C-20 ont servi, ou servaient encore en 2012 dans des missions de transport de VIP. Si dans l'US Air Force ces avions ont remplacé les machines citées ci-dessus, il en est autrement dans les autres composantes. Dans l'US Navy ceux-ci ont pris en partie le rôle des Mc Donnell Douglas C-9B Skytrain II utilisés comme transport prioritaire. Il en est de même dans l'US Marines Corps. Dans ces deux armes la flotte de C-20 est épaulée par celle des Cessna UC-35 biréacteurs. Dans l'US Coast Guard la mission de l'unique C-20 fut de remplacer définitivement le C-11A et de permettre au VC-4A d'être redéployé[2] sur la mission de liaisons rapides et d'évacuation sanitaire. Dans l'US Army l'avion a remplacé les derniers Beech VU-21 et CT-39D Sabreliner. La NASA utilise également un C-20A[3] comme plateforme de tests aériens.

Il existe un Gulfstream III très particulier : le Dragon Star. Immatriculé N30LX cet avion vole au profit des Skunk Works, le célèbre bureau d'étude de l'avionneur Lockheed Martin. Il y remplit le rôle de banc d'essais volant pour divers tests[4].

Le C-37A est une version plus puissante destinée à des vols long courrier[5]. Ceux de l'US Air Force sont équipés pour servir comme avion de soutien présidentiel. La série des C-20 est la seule famille d'avions militaires américains à servir dans les cinq armes, seul un autre aéronef a réussi à ainsi s'imposer, le Sikorsky S-70.

Versions[modifier | modifier le code]

Civil[modifier | modifier le code]

  • G-1159A ou G-III

Militaire[modifier | modifier le code]

  • C-20A : Version de série d'origine du Gulfstream III et construite à trois exemplaires.
  • C-20B : Version de série principale du Gulfstream III et construite à huit exemplaires.
  • C-20C : Version de série du Gulfstream III dédiée aux missions de poste de commandement aéroporté et construite à trois exemplaires.
  • C-20D : Version dérivée du C-20B dédiée à l'US Navy construite à trois exemplaires.
  • C-20E : Version dérivée du C-20A dédiée à l'US Army construite à deux exemplaires.
  • C-20F : Version de série d'origine du Gulfstream IV construite à six exemplaires.
  • C-20G : Version dérivée du C-20F et dédiée à l'US Navy et l'US Marines Corps, et construite à quatre exemplaires.
  • C-20H : Version de série d'origine du Gulfstream IV-SP et construite à deux exemplaires.
  • C-20J : Désignation portée à partir de 1989 par l'unique VC-11A de l'US Army.
  • C-37A : Version de série d'origine du Gulfstream V[6] et construite à quatre exemplaires.
  • C-37B : Version de série d'origine du Gulfstream V-SP construite à trois exemplaires.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Kaminsky et Mel Williams, The United States Military Aviation Directory, Norwalk, CT, Airtime Publishing, , 256 p. (ISBN 978-1-880-58829-1, OCLC 44890101)
  2. (en) http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/c-4.htm
  3. (en) http://www.nasa.gov/centers/dryden/research/ESCD/GIII_C20A.html
  4. http://www.avionslegendaires.net/2017/02/actu/dragon-star-laboratoire-volant-des-skunk-works-et-objet-de-fantasmes-complotistes/
  5. (en) John Pike, « C-37A Gulfstream V », sur www.globalsecurity.org (consulté le 6 octobre 2015)
  6. (en) http://www.af.mil/information/factsheets/factsheet.asp?id=91
  7. Arnaud, « Le parc aérien de l’US Air Force en 2015 et en images », sur Avions légendaires, (consulté le 14 novembre 2015).