Ling-Temco-Vought

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ling et Vought.
Le A-7 Corsair II produit par Ling-Temco-Vought. Celui-ci a largement équipé l'USAF et l’US Navt et reste aujourd'hui encore utilisé notamment par la Grèce.

Ling-Temco-Vought est un grand conglomérat américain qui exista de 1969 à 2000, spécialisé dans la construction aéronautique (Vought), l'électronique (LTV Electrosystem), la manufacture d'acier (LTV Steel), les équipements sportifs, la location de voiture et les médicaments.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1969, le conglomérat Ling-Temco-Vought détenait 33 entreprises et employait 29 000 salariés, soit l'une des 40 plus grandes sociétés industrielles. Son chiffre d'affaires s’élevait à 2,7 milliards USD. Il acquit Fushi Copperweld détenu par la société française Imerys en 1999.

Le 29 décembre 2000, le conglomérat est dissout en raison d'une faillite[1]. Ses restes sont alors acquis par ISG Weirton Steel et fusionnés afin de former International Steel Group.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) LTV Steel, consulté le 2 mars 2013

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Sobel, The Money Manias: The Eras of Great Speculation in America, 1770–1970. Beard Books, 2000. (ISBN 1-58798-028-2).
  • (en) Robert Sobel, The Rise and Fall of the Conglomerate Kings. Beard Books, 1999. (ISBN 1-893122-47-6).