Sébastien Lespès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lespès.
Sébastien Lespès
Sébastien Lespès (gravure de 1887)
Sébastien Lespès (gravure de 1887)

Naissance
Bayonne
Décès (à 69 ans)
La Rochelle
Origine Français
Arme Pavillon de la Marine du Premier Empire Marine impériale française
Pavillon de la marine française Marine nationale française
Grade Vice-amiral
Années de service 1846 – 1894
Conflits Guerre de Crimée
Siège de Sébastopol
Seconde guerre de l'opium
Campagne de Cochinchine
Guerre franco-chinoise
Campagne de Keelung
Bataille de Tamsui
Commandement La Mitraille
cercle de Phuoc-Loc
Dupleix
Montcalm
Revanche
l'Héroïne
division des Mers de Chine
préfet maritime de Cherbourg
Faits d'armes bombardement de Formose
Distinctions Grand officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions membre du conseil des travaux pour la Marine
membre de l'Amirauté

Sébastien-Nicolas-Joachim Lespès, né le à Bayonne et mort le à Paris, est un officier de marine français. Vice-amiral, il a joué un rôle important dans les opérations navales pendant la guerre franco-chinoise (août 1884–avril 1885), en tant que commandant en second de l'escadre d'Extrême-Orient, commandée par l'amiral Courbet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est entré en octobre 1844 à l'École navale. Une fois sorti de l'école, il commença une carrière sur tous les océans. En 1849 il participa à des missions sur les côtes occidentales de l'Afrique à bord de l'Agde .

Guerre de Crimée[modifier | modifier le code]

Alors qu'il était sur le Montebello, il a participé à des combats autour de Sébastopol puis à des missions en Mer Noire et en Méditerranée à bord du Magellan .

Carrière en Asie[modifier | modifier le code]

Il fut amené à croiser longtemps en Mer de Chine et en Mer Jaune. Son premier séjour eut lieu en mai 1857 lors de la Campagne de Cochinchine, à bord de L'Audacieuse. Ensuite, de 1858 à 1860 il fut présent sur le Nemesis et participa à la Seconde guerre de l'opium : attaque de Peï-Ho en juin 1859 et à Kan-Chan en novembre.

En 1861, il participa à une mission diplomatique débouchant sur des travaux hydrographiques des fleuves du Cambodge. Vint alors la Campagne de Cochinchine, qui le vit commandant de La Mitraille en mars 1862, campagne pendant laquelle il fut blessé ; en 1862/63, il prit le commandement du cercle de Phuoc-Loc, qui venait d'être conquis.

Il revint en 1869 dans la division des Mers de Chine et du Japon comme commandant du Dupleix.

En décembre 1883 il était de retour comme commandant de la division navale des Mers de Chine, ayant pavillon sur le cuirassé Galissonnière ; il participait à la guerre franco-chinoise puis dirigeait les négociations menées par le capitaine de vaisseau François-Ernest Fournier et le vice-roi qui débouchèrent su l'Accord de Tientsin début 1884.

Il participa ensuite à la bombardement de Formose, qui marquait la reprise du conflit, puis en 1885 au blocus de l'île ; il fut ensuite reçu à la Cour du Japon.

Fin de carrière en France[modifier | modifier le code]

En 1887 il prenait son poste à l'amirauté puis fut nommé vice-amiral en 1888 et préfet maritime de Cherbourg en août. Il a quitté le service actif en mars 1894 ; il est mort le 24 août 1897 à La Rochelle[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouest-France du 25 août 1897

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Écrits[modifier | modifier le code]

  • « Typhon reçu par le “La Galissonière” à 80 milles dans le S.-O. de Yokohama, entre Ouraï-Saki et Rock-Island », imprimerie nationale, 1886, in rapport du contre-amiral Lespès dans les Annales hydrographiques, 2e semestre 1885 .

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • D. de Lonlay, Au Tonkin, 1883-1885, Paris, 1886 .
  • E. Duboc, Trente cinq mois de campagne en Chine, au Tonkin, Paris, 1899 .
  • Garnot, L'expédition française de Formose, 1884–1885, Paris, 1894 .
  • L. Huard, La guerre du Tonkin, Paris, 1887 .
  • Maurice Loir, L'escadre de l'amiral Courbet, Paris, 1886 .
  • (en) G. MacKay, From Far Formosa, Edinburgh and London, 1896 .
  • Auguste Thomazi, La conquête de l'Indochine, Paris, 1934 .
  • Auguste Thomazi, Histoire militaire de l'Indochine français, Hanoi, 1931 .
  • E. Tréfeu, E., Nos marins : vice-amiraux, contre-amiraux, officiers généraux des troupes de la marine et des corps entretenus, Paris, 1888 .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]