Ferdinand-Jean-Jacques de Bon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bon, Lebon et Le Bon.
Ferdinand-Jean-Jacques de Bon
L'amiral De Bon en 1917
L'amiral De Bon en 1917

Naissance
Saint-Servan
Décès
8e arrondissement de Paris
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Grade Vice-amiral
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Grand-croix de la Légion d'honneur

Ferdinand-Jean-Jacques de Bon, né le à Saint-Servan et mort à Paris (8e arrondissement) le , est un amiral français des XIXe et XXe siècles.

Vice-amiral, Grand-croix de la Légion d'honneur, il est nommé Chef d'état-major de la marine le 10 mars 1916, et prend en 1919 le commandement de l'armée navale française de Constantinople.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Ferdinand-François Debon, puis « de Bon » (Saint-Servan 18 avril 1813 - Saint-Servan 11 juin 1884), commissaire général de la Marine, conseiller d'État, commandeur de la Légion d'honneur, et de Hortense Marguerite Noël. Son grand-père Jacques Debon (1768-1853), et son bisaïeul Jacques Debon (1734-1784) étaient capitaines corsaires lors de la guerre d'indépendance des États-Unis. La famille Debon, originaire d'Acadie, a contracté des alliances dans les familles corsaires Dupont, Douville, Rosse et Surcouf.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Admis à l'École navale en 1877. Membre du Conseil supérieur de la Marine à son décès.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Le vice-amiral de Bon épousa à Brest en 1891 Françoise-Emilie Zédé, fille de l'amiral Gustave Zédé (1825-1891).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]