Jan Voss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Voss.
Jan Voss
Voss jan.png

Jan Voss en 1995.

Naissance
Nationalité
Activité
Formation
Lieu de travail
Influencé par

Jan Voss, né le à Hambourg, est un peintre, aquarelliste, sculpteur, céramiste et graveur allemand vivant en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Voss fuit le domicile familial et se retrouve en Turquie en faisant de l'auto-stop. Il y restera six mois. Son père lui envoie un billet de train pour le retour. Il s'inscrit alors à l'académie des beaux-arts de Munich où il étudie de 1956 à 1960. Ce sont les dessins qu'il a rapporté de Turquie qui lui ont permis de se présenter au concours de l'académie[1].

En 1960, ayant obtenu une bourse pour passer une année à l'étranger, il choisit de venir vivre à Paris. De 1960 à 1972, il expose régulièrement aux côtés d'autres artistes appartenant au groupe de la Figuration narrative. En 1964 il réalise notamment une série de dessins qu'il intitule La Vie parisienne et fait sa première exposition personnelle parisienne à la galerie du Fleuve.

Installé entre Paris et Berlin, il enseigne de 1966 à 1967 à l'École supérieure des beaux-arts de Hambourg. En 1987, il est nommé professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris où il enseigne jusqu'en 1992.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre tente de rendre compte d'une réalité quotidienne en inventant de petites histoires dans ses toiles où figurent des animaux, des personnages. Il additionne, superpose des objets usuels, des animaux, des végétaux, des silhouettes d'hommes et de femmes.

Son travail s'éloigne peu à peu de l'influence de la Figuration narrative. Ses travaux, « tracés à la ligne », sont saturés de signes noirs et de lignes aquarellées. A partir des années 1980, il ajoute de nouveaux matériaux dans ses œuvres et réalise de petites sculptures (totems, empilements de cubes…).


Gravure[modifier | modifier le code]

Jan Voss est également graveur et a notamment travaillé sur la lithographie et la xylographie[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Livres d'artiste[modifier | modifier le code]

  • Jan Voss et Jean Maison, Un pas devant l'autre, ouvrage de 44 pages, tirage numéroté de 1 à 45, signé par l'artiste et l'auteur, enrichi d'une gravure sur bois et d'un dessin original de Jan Voss, Galerie Virgile Legrand.

Expositions[modifier | modifier le code]

Salons[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Encyclopædia Universalis
  • Encyclopédie Hachette
  • Dictionnaire Bénézit
  • Jean Yves Bosseur, Jan Voss, Kaleidoscope retrospectif, éd. Galerie Lelong, Paris, 2011 (ISBN 978-2-868820-95-2)
  • K.G. Friese, Estampes-druckgrafik : Catalogue raisonné des estampes (1990-1999), éd. Galerie Lelong, Paris, 2001 (ISBN 2-86882-050-6)
  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 14, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2700030249), p. 350-351
  • Yves Michaud, Au sens figuré, 1997 (ISBN 2-86882-019-0)
  • Yves Michaud, L'Art du déplacement, Jan Voss - Œuvres 1986-2001, Adam Biro, Paris, 2001
  • Philippe Piguet, Estampes : Catalogue raisonné des estampes (1983-1989), éd. Galerie Lelong, Paris, 1990 (ISBN 294033238X)
  • Jean-Christophe Bailly, Peintures sur divers matériaux, 1989 (ISBN 2 85587-178-6)
  • Jean Frémon, Collages, origami, reliefs, éd. Galerie Lelong, 1987 (ISBN 2 85587-155-7)
  • Jean Frémon, Jan Voss - Mode d'emploi, Galerie Kusseneers, Lier (Belgique), 2000
  • Jean Frémon, Gloire des formes, P.O.L., Paris, 2006
  • Bernard Noël, Trajet de Jan Voss, André Dimanche Editeur, 1985
  • Michel Natier commissaire de l'exposition, Jan Voss, sans papiers catalogue de l'exposition au musée de Louviers, 48 pages, 26 reproductions couleurs, Louviers, 2010
  • Matias Serra Bradfort et Débora Vasquez, Jan Voss a hand's journeys into white, Buenos Aires Herald - Art on Sunday, 26 mai 2002
  • Eduardo Paz Barroso, Voss e o fio magnetico, Galerie Santos, Porto, 2002
  • Klaus Gerrit Friese, Die Verwandlung des Materials - Zu den Holzschnitten von Jan Voss ; Katalog Holzschnitte - Jan Voss Städtisches Kunsmuseum, Spendhaus Reutlingen, 2002
  • Collectif, Catalogue de la Figuration Narrative 1960-1972, Centre-Pompidou, Paris, 2008
  • La Figuracion Narrativa , L'Institut Valencia d'art moderne, 2008
  • Pierre Brana, Catalogue Jan Voss, centre d'art contemporain, domaine de Lescombes, Eysines, 2008
  • Nicolas Pesquès, Non-Stop Galerie IUFM (Confluences), Lyon, 2008
  • Jean-Christophe Bailly, Jan Voss ou la Sortie du Labyrinthe, catalogue des œuvres 2001-2008, musée de Sens/Art inprogress, Paris et Sens, 2008
  • Catalogue Von Arman bis Andy Warhol Die Meisterwerke im Ludwig Museum, Deutscherrenhaus, Coblence, 2009
  • Philippe Piguet, Jan Voss, éloge de la couleur, catalogue Hôtel des arts, Toulon, 2010
  • Didier Semin, La République des signes, catalogue Hôtel des arts, Toulon, 2010
  • Michel Natier, Jan Voss, sans papiers, catalogue expo musée de Louviers, 2010
  • Anne Tronche, Jan Voss, Hazan, 2015

Articles[modifier | modifier le code]

  • Dominique Widemann, « Jan Voss, des Jeux et des Enjeux », L'Humanité, Paris, 19 août 2002
  • Lydia Harambour, « Jan Voss », La Gazette de l'Hôtel Drouot, n° 33 du 20 septembre 2002 et n° 44 du 21 décembre 2003
  • Julia Cserba, « Entretiens », Balkans n° 2003/10, Budapest
  • Noël Bernard, « Entretiens », Fleuve numéro spécial, sept.-oct., Rouen 1984
  • « Jan Voss », entretiens dans le journal Weekend, Lisbonne 8 février 2008
  • Rainer. B. Schlossig, « Heitere Meisterwerke », Kontakt, n° 260, jeudi 5 novembre 2009
  • Franz-Xavier Schlegel, kusttermine - Der Ausstellunganzeiger - Allemagne, Autriche, Suisse- 4. 2009
  • Claude Lorent, « Les évasions des signes », L'Actu/Expo en vue 4-11 décembre 2009, Bruxelles

Liens externes[modifier | modifier le code]