High Accuracy Radial velocity Planet Searcher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
High Accuracy Radial velocity Planet Searcher
Le spectrographe HARPS sur le télescope de 3,6 mètres de l'observatoire de La Silla.
Le spectrographe HARPS sur le télescope de 3,6 mètres de l'observatoire de La Silla.
Spectrographe
Nom en français Chercheur de planètes par vitesses radiales de haute précision
Sigle HARPS
Domaine spectral 378 à 691 nm (visible)
Format spectral 72 ordres (fibre A) / 71 ordres (fibre B)
Capteur CCD
Taille des pixels 15 µm
Fibres
Fibres 2 : une fibre objet et une fibre « référence »

Le High Accuracy Radial velocity Planet Searcher (HARPS), en français « Chercheur de planètes par vitesses radiales de haute précision », est un spectrographe échelle alimenté par fibres installé au foyer Cassegrain du télescope de 3,6 mètres de l'ESO, à l'observatoire de La Silla au Chili. Il est destiné principalement à la recherche d'exoplanètes par la méthode des vitesses radiales.

But et description[modifier | modifier le code]

HARPS est l'instrument de l'Observatoire européen austral (ESO) destiné à effectuer les mesures de vitesse radiale les plus précises à l'heure actuelle (2015)[ESO 1],[N 1]. HARPS est un spectrographe échelle alimenté par fibres installé au foyer Cassegrain du télescope de 3,6 mètres de l'ESO, à l'observatoire de La Silla au Chili[ESO 1].

L'instrument a été construit afin d'obtenir des vitesses radiales de très grande précision (de l'ordre de mètre par seconde) à long terme. Pour atteindre ce but, HARPS est un spectrographe échelle alimenté par deux fibres et optimisé au niveau de la stabilité mécanique. Il est situé à l'intérieur d'une cuve à vide afin d'éviter toute dérive spectrale qui serait causée par des variations de température ou de pression. Une des deux fibres collecte la lumière de l'étoile alors que la seconde sert à enregistrer simultanément un spectre de référence d'une lampe thorium-argon ou le ciel de fond. Les deux fibres de HARPS (objet et ciel ou Th-Ar) ont une ouverture sur le ciel de seconde d'arc ; ceci permet au spectrographe d'avoir un pouvoir de résolution de 115 000. Les deux fibres sont équipées d'un brouilleur d'image (image scrambler) afin d'avoir une illumination uniforme de la pupille du spectrographe, indépendante du décentrage du pointage. L'intervalle spectral couvert par le spectrographe va de 378 à 691 nanomètres (une grande partie du spectre visible, du violet au rouge), réparti sur les ordres 89 à 161. Le détecteur étant une mosaïque de deux CCD (l'ensemble faisant 4k×4k pixels, chaque pixel ayant une taille nominal de 15 micromètres de côté), un ordre spectral (l'ordre N=115, allant de 530 à 533 nm) est perdu dans l'intervalle entre les deux.

Historique[modifier | modifier le code]

Origine du projet (1998-2003)[modifier | modifier le code]

Le projet HARPS naît en avec la demande de l'Observatoire européen austral (ESO) de concevoir et de construire un instrument dédié à la détection de planètes extrasolaires (exoplanètes) et d'une précision d'un mètre par seconde[1], contre trois mètres par seconde pour le HIRES, alors le plus performant[2].

En réponse à la demande de l'ESO, un consortium est constitué. Il comprend, l'observatoire de Genève, qui en est l'initiateur, l'Institut de physique de l'université de Berne, l'observatoire de Haute-Provence (OHP) et le service d'aéronomie du Centre national de la recherche scientifique (CNRS)[1]. Il bénéficie de financements du Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), de Institut national des sciences de l'univers (INSU), de l'université de Genève et des autres membres du consortium[1]. Le projet est lancé en .

L'examen préliminaire de la conception a lieu en juillet 2000 et l'examen final en mars 2001. L'acceptation préliminaire a lieu en décembre 2002. En , HARPS est installé par le consortium sur le télescope de 3,6 mètres de l'ESO à La Silla au Chili[1].

Mise en service et premières découvertes (2003)[modifier | modifier le code]

Le premier "commissioning" de HARPS a lieu au mois de février 2003. HARPS reçoit sa première lumière le [1] lors de la première nuit de tests[3]. HD 100623 est la première étoile observée[3].

Le premier appel à candidature est lancé en mars 2003 pour la période 72 commençant au 1er octobre de la même année. En juin 2003 a lieu un second "commissioning" de l'instrument.

L'instrument est offert à la communauté le . En , le premier candidat planétaire de HARPS est annoncé, à savoir HD 330075 b.

Nouvelles installations ou remplacements (2003-2010)[modifier | modifier le code]

Le , une nouvelle lampe pour plages lumineuses uniformes (flat field en anglais), avec filtres, est installée. Celle-ci permet d'avoir un spectre plus uniforme sur l'intervalle de longueurs d'onde couvert par HARPS.

En , un spectropolarimètre est installé sur HARPS.

Installation du peigne de fréquences laser (2012)[modifier | modifier le code]

Portion du spectre d'une étoie obtenu grâce à HARPS. Les lignes continues correspondent à la lumière de l'étoile, les raies sombres correspondant aux raies d'absorption des éléments chimiques de l'étoile. Les taches lumineuses régulièrement espacées juste au-dessus des lignes continues sont le spectre du peigne de fréquences laser utilisé pour comparaison. Note : sur cette image, les couleurs sont là à simple titre d'illustration, le spectre visible s'étendant sur un plus grand nombre d'ordres et le changement de couleur étant donc beaucoup plus subtile qu'ici représenté.

En , un peigne de fréquences laser (en) (en anglais laser frequency comb) est installé sur HARPS[4]. L'extrême stabilité de cette source de lumière doit permettre de faire des observations d'une précision inatteignable jusqu'alors. Cet outil doit aider à détecter des planètes de type terrestre dans la zone habitable de leur étoile.

Lors d'une mission d'observations de test, une équipe de scientifique de l'ESO, de l'Institut Max-Planck d'optique quantique (MPQ, à Garching, en Allemagne) et de l'Institut d'astrophysique des Canaries (IAC, à Tenerife, en Espagne), dirigée par Tobias Wilken (chercheur au MPQ), a mesuré qu'ils obtenaient une précision au moins quatre fois plus grande avec le peigne de fréquences laser qu'avec les lampes à cathode creuse utilisées jusque-là. Ils ont observé l'étoile HD 75289 et ont obtenu des résultats cohérents avec les résultats antérieurs, montrant la robustesse de cet outils pour la génération suivante de spectrographes. Le peigne de fréquence testé était un prototype d'un système développé par une collaboration entre l'ESO, le MPQ, Menlo Systems GmbH (en Allemagne), l'IAC et l'Université fédérale du Rio Grande do Norte au Brésil. Une précision de l'ordre de centimètres par seconde est attendue avec ce système, ouvrant la voie à la détection de planètes de type terrestre dans la zone habitable de leur étoile.

Missions[modifier | modifier le code]

HARPS est un spectrographe ; son rôle est donc de faire de la spectroscopie. Les spectres obtenus grâce à HARPS servent avant tout à chercher des planètes par la méthode des vitesses radiales. Ce faisant, seule une faible portion de l'information contenue dans le spectre est exploitée : seulement le décalage Doppler de ce spectre. Cependant, plusieurs autres informations peuvent être extraites de ces spectres, informations concernant l'étoile observée mais également certaines propriétés des planètes qui orbitent autour : vitesse de rotation de l'étoile par exemple (élargissement des raies) ; composition chimique de l'atmosphère (lors d'un transit) ou température de certaines planètes par exemple. Par ailleurs, HARPS est également utilisé pour faire de l'astérosismologie.

Performances[modifier | modifier le code]

Une nuit (neuf heures) d'observations avec le spectrographe HARPS pendant le "commissioning" de l'instrument, démontrant la très grande stabilité de celui-ci. La dérive de l'instrument est déterminée en calculant la position exacte de raies d'émission du thorium. En neuf heures, la dérive est de l'ordre de mètre par seconde ; elle est mesurée avec une précision de 20 centimètres par seconde.

HARPS est toujours, en 2014, le spectrographe le plus sensible au monde : il permet de détecter des amplitudes de variation stellaire de l'ordre de 1 mètre par seconde[5]. Sa stabilité à long terme est également de cet ordre de grandeur.

Concrètement, ce spectrographe peut détecter des planètes neptuniennes (de dix à vingt masses terrestres) avec des périodes orbitales qui peuvent aller jusqu'à quelques centaines de jours, mais il est aussi théoriquement capable de détecter des super-Terre (cinq à quinze fois la masse terrestre) à courte période (de quelques jours tout au plus).

Historique des découvertes effectuées grâce à HARPS[modifier | modifier le code]

Vues d'artistes rassemblant une décennies de découverte par HARPS.
Animation présentant le système planétaire HD 10180.

En douze ans, depuis 2003, HARPS a permis de découvrir plus d'une centaine de planètes, d'en confirmer nombre d'autres mais aussi de remettre en cause l'existence de certains objets annoncés par d'autres équipes. Ci-dessous est dressée la liste de ces découvertes ainsi que de certaines confirmations et remises en cause.

En octobre 2009, la découverte de 32 exoplanètes additionnelles a été annoncée par l'ESO[6],[7], portant le total des planètes observées d'abord par HARPS à 75[6],[7].

Exoplanète Date de l'annonce Commentaire Référence[N 2]
HD 330075 b [1] HD 330075 b est la première exoplanète découverte grâce à HARPS[1],[8] I[H 1]
μ Arae c [9] μ Arae est considérée comme la première super-Terre à avoir été découverte[9],[6] II[H 2]
HD 93083 b (en) 2005 III[H 3]
HD 101930 b (en)
HD 102117 b (en)
HD 2638 b (en) 2005 IV[H 4]
HD 27894 b (en)
HD 63454 b (en)
HD 4308 b 2005 V[H 5]
Gliese 581 b 2005 Signal retrouvé par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6] VI[H 7]
HD 212301 b (en) 2006 VII[H 8]
μ Arae d 2007 VIII[H 9]
μ Arae e
HD 100777 b (en) 2007 IX[H 10]
HD 190647 b (en)
HD 221287 b (en)
Gliese 674 b 2007 Signal retrouvé par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6] X[H 11]
HD 69830 b [10] Trois planètes de masse neptunienne, surnommées le « Trident de Neptune ». N1[A 1]
HD 69830 c
HD 69830 d
Gliese 581 c [11] Gliese 581 c est considérée comme la première exoplanète tellurique à avoir été découverte en zone habitable circumstellaire[11]
Signaux retrouvés par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6]
XI[H 12]
Gliese 581 d
HD 171028 b (en) 2007 XII[H 13]
HD 40307 b [12],[13] Trois super-Terres. XIII[H 14]
HD 40307 c
HD 40307 d
Gliese 176 b octobre 2008 Signal retrouvé par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6] XIV[H 15]
BD-17 63 b (en) novembre 2008 XV[H 16]
HD 20868 b
HD 73267 b (en)
HD 131664 b
HD 145377 b (en)
HD 153950 b
HD 45364 b (en) janvier 2009 XVI[H 17]
HD 45364 c (en)
HD 47186 b (en) janvier 2009 XVII[H 18]
HD 47186 c (en)
HD 181433 b (en)
HD 181433 c (en)
HD 181433 d (en)
Gliese 581 e [14] Signal retrouvé par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6] XVIII[H 19]
CoRoT-7 c août 2009 [15]
Gliese 876 d février 2010 Il s'agit ici de la confirmation de la planète et non de sa découverte. La découverte avait été annoncée le 13 juin 2005 par Rivera et al.[16]. XIX[H 20]
BD-08 2823 b mars 2010 XX[H 21]
BD-08 2823 c
HD 5388 b (en) mars 2010 XXI[H 22]
HD 181720 b (en)
HD 190984 b (en)
Gliese 581 g septembre 2010 [réf. nécessaire]
HD 125612 c mars 2010 HD 125612 b avait été découverte par Fischer et al.. XXII[H 23]
HD 125612 d
HD 215497 b (en)
HD 215497 c (en)
HIP 5158 b (en)
HD 6718 b (en) novembre 2010 XXIII[H 24]
HD 8535 b
HD 28254 b (en)
HD 290327 b (en)
HD 43197 b (en)
HD 44219 b (en)
HD 148156 b (en)
HD 156411 b (en)
HD 85390 b (en) janvier 2011 XXIV[H 25]
HD 90156 b (en)
HD 103197 b (en)
HD 107094 b janvier 2011 XXV[H 26]
Gliese 676 Ab (en) janvier 2011 XXVI[H 27]
HIP 12961 b
HD 1690 b janvier 2011 XXVII[H 28]
HD 25171 b (en)
HD 33473 Ab
HD 89839 b
HD 113538 b (en)
HD 167677 b
HD 217786 b
HD 10180 b mars 2011 XXVIII[H 29]
HD 10180 c
HD 10180 d
HD 10180 e
HD 10180 f
HD 10180 g
HD 10180 h
HD 63765 b (en) novembre 2011 XXIX[H 30]
HD 104067 b (en)
HD 125595 b (en)
HIP 70849 b (en)
HD 7199 b novembre 2011 XXX[H 31]
HD 7449 b
HD 137388 b
HD 204941 b
HD 1461 c [17] Découverte de 41 nouvelles exoplanètes, dont 16 super-Terres, est annoncée, ce qui permet au spectrographe de réaliser la plus grande moisson d'exoplanètes jamais réalisée jusqu'alors. H1[h 1]
HD 13808 b
HD 13808 c
HD 20003 b
HD 20003 c
HD 20781 b
HD 20781 c
HD 21693 b
HD 21693 c
HD 31527 b
HD 31527 c
HD 31527 d
HD 38858 b
HD 39194 b
HD 39194 c
HD 39194 d
HD 45184 b
HD 51608 b
HD 51608 c
HD 93385 b
HD 93385 c
HD 96700 b
HD 96700 c
HD 126525 b
HD 134060 b
HD 134060 c
HD 134606 b
HD 134606 c
HD 134606 d
HD 136352 b
HD 136352 c
HD 136352 d
HD 150433 b
HD 154088 b
HD 157172 b
HD 189567 b
HD 204313 c
HD 215152 b
HD 215152 c
HD 215456 b
HD 215456 c
α Centauri Bb N2[A 2]
Gliese 849 b  ? Confirmation d'une planète antérieurement découverte[Quand ?]. [H 6]
Gliese 832 b  ? Confirmation d'une planète antérieurement découverte[Quand ?]. [H 6]
Gliese 367 b janvier 2013 XXXI[H 6]
Gliese 680 b
Gliese 880 b
HD 103774 b février 2013 XXXII[H 32]
HD 109271 b
HD 109271 c
BD-06 1339 b
BD-06 1339 c
Gliese 433 b avril 2013 Signal retrouvé par Bonfils et al. (2013) [XXXI][H 6] XXXIII[H 33]
Gliese 667 Cb
Gliese 667 Cc
Gliese 163 b août 2013 XXXIV[H 34]
Gliese 163 c
Gliese 163 d
HD 41248 b juin 2014 Mise en cause de l'existence de la paire de super-Terres en résonance autour de l'étoile HD 41248. XXXV[H 35]
HD 41248 c
GJ 3293 b mars 2015 XXXVI[H 36]
GJ 3293 c
GJ 3293 d
GJ 3341 b
GJ 3543 b Variations de la vitesse radiale résultant probablement de l'activité stellaire de GJ 3543.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le spectrographe ESPRESSO, prévu pour et qui sera installé sur le Very Large Telescope, devrait devenir l'instrument le plus précis une fois installé.
  2. Notations :
    • Les nombres romains correspond au numéro, au sein de la série des articles « The HARPS search for southern extra-solar planets » publiés dans Astronomy & Astrophysics (A&A), de l'article dans lequel la planète est annoncée.
    • Les « H + numéro » correspondent aux articles de la même série « The HARPS search for southern extra-solar planets » mais qui ne sont as encore publiés dans A&A.
    • Les « N + numéro » correspondent aux articles publiés dans Nature.

Références[modifier | modifier le code]

Informations liées à HARPS sur le site de l'Observatoire européen austral (ESO) 
Articles annonçant des découvertes, confirmations ou remises en cause d'annonces obtenues grâce à HARPS 
  • Articles de la série « The HARPS search for southern extra-solar planets » :
  1. (en) Francesco Pepe et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets I. HD330075b: A new “hot Jupiter” », A&A, vol. 423, no 1,‎ , p. 385-389 (DOI 10.1051/0004-6361:20040389, Bibcode 2004A&A...423..385P, arXiv astro-ph/0405252, résumé, lire en ligne [PDF]).
  2. (en) Nuno C. Santos et al., « The HARPS survey for southern extra-solar planets II. A 14 Earth-masses exoplanet around μ Arae », A&A, vol. 426, no 1,‎ , p. L19-L23 (DOI 10.1051/0004-6361:200400076, Bibcode 2004A&A...426L..19S, arXiv astro-ph/0408471, résumé, lire en ligne [PDF]).
  3. (en) Christophe Lovis et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets III. Three Saturn-mass planets around HD 93083, HD 101930 and HD 102117 », A&A, vol. 437, no 3,‎ , p. 1121-1126 (DOI 10.1051/0004-6361:20052864, Bibcode 2005A&A...437.1121L, arXiv astro-ph/0503660, résumé, lire en ligne [PDF]).
  4. (en) Claire Moutou et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets IV. Three close-in planets around HD 2638, HD 27894 and HD 63454 », A&A, vol. 439, no 1,‎ , p. 367-373 (DOI 10.1051/0004-6361:20052826, Bibcode 2005A&A...439..367M, lire en ligne [PDF]).
  5. (en) Stéphane Udry et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets V. A 14 Earth-masses planet orbiting HD 4308 », A&A, vol. 447, no 1,‎ , p. 361-367 (DOI 10.1051/0004-6361:20054084, Bibcode 2006A&A...447..361U, arXiv astro-ph/0510354, résumé, lire en ligne [PDF]).
  6. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Xavier Bonfils et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXI. The M-dwarf sample », A&A, vol. 549,‎ , id. A109, 75 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201014704, Bibcode 2013A&A...549A.109B, arXiv 1111.5019, résumé, lire en ligne).
  7. (en) Xavier Bonfils et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets VI. A Neptune-mass planet around the nearby M dwarf Gl 581 », A&A, vol. 443, no 3,‎ , p. L15-L18 (DOI 10.1051/0004-6361:200500193, Bibcode 2005A&A...443L..15B, arXiv astro-ph/0509211, résumé, lire en ligne [PDF]).
  8. (en) Gaspare Lo Curto et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets VII. A very hot Jupiter orbiting HD 212301 », A&A, vol. 451, no 1,‎ , p. 345-350 (DOI 10.1051/0004-6361:20054083, Bibcode 2006A&A...451..345L, résumé, lire en ligne [PDF]).
  9. (en) Francesco Pepe et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets VIII. μ Arae, a system with four planets », A&A, vol. 462, no 2,‎ , p. 769-776 (DOI 10.1051/0004-6361:20066194, Bibcode 2007A&A...462..769P, arXiv astro-ph/0608396, résumé, lire en ligne [PDF]).
  10. (en) Dominique Naef et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets IX. Exoplanets orbiting HD 100777, HD 190647 and HD 221287 », A&A, vol. 470, no 2,‎ , p. 721-726 (DOI 10.1051/0004-6361:20077361, Bibcode 2007A&A...470..721N, arXiv 0704.0917, résumé).
  11. (en) Xavier Bonfils et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets X. A m sin i = 11 M planet around the nearby spotted M dwarf GJ 674 », A&A, vol. 474, no 1,‎ , p. 293-299 (DOI 10.1051/0004-6361:20077068, Bibcode 2007A&A...474..293B, arXiv 0704.0270, résumé, lire en ligne [PDF]).
  12. (en) Stéphane Udry et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XI. Super-Earths (5 and M) in a 3-planet system », A&A, vol. 469, no 3,‎ , p. L43-L47 (DOI 10.1051/0004-6361:20077612, Bibcode 2007A&A...469L..43U, arXiv 0704.3841, résumé, lire en ligne [PDF]).
  13. (en) Nuno C. Santos et al., « The HARPS survey for southern extra-solar planets XII. A giant planet orbiting the metal-poor star HD 171028 », A&A, vol. 474, no 2,‎ , p. 647-651 (DOI 10.1051/0004-6361:20078129, Bibcode 2007A&A...474..647S, arXiv 0708.0954, résumé, lire en ligne [PDF]).
  14. (en) Michel Mayor et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XIII. A planetary system with 3 super-Earths (4.2, 6.9, and 9.2 M) », A&A, vol. 493, no 2,‎ , p. 639-644 (DOI 10.1051/0004-6361:200810451, Bibcode 2009A&A...493..639M, arXiv 0806.4587, résumé, lire en ligne [PDF]).
  15. (en) Thierry Forveille et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XIV. Gl 176b, a super-Earth rather than a Neptune, and at a different period », A&A, vol. 493, no 2,‎ , p. 645-650 (DOI 10.1051/0004-6361:200810557, Bibcode 2009A&A...493..645F, arXiv 0809.0750, résumé, lire en ligne [PDF]).
  16. (en) Claire Moutou et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XV. Six long-period giant planets around BD-17 0063, HD 20868, HD 73267, HD 131664, HD 145377, and HD 153950 », A&A, vol. 496, no 2,‎ , p. 513-519 (DOI 10.1051/0004-6361:200810941, Bibcode 2009A&A...496..513M, arXiv 0810.4662, résumé, lire en ligne [PDF]).
  17. (en) Alexandre C. M. Correia et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XVI. HD 45364, a pair of planets in a 3:2 mean motion resonance », A&A, vol. 496, no 2,‎ , p. 521-526 (DOI 10.1051/0004-6361:200810774, Bibcode 2009A&A...496..521C, arXiv 0902.0597, résumé, lire en ligne [PDF]).
  18. (en) François Bouchy et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XVII. Super-Earth and Neptune-mass planets in multiple planet systems HD 47186 and HD 181433 », A&A, vol. 496, no 2,‎ , p. 527-531 (DOI 10.1051/0004-6361:200810669, Bibcode 2009A&A...496..527B, arXiv 0812.1608, résumé, lire en ligne [PDF]).
  19. (en) Michel Mayor et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XVIII. An Earth-mass planet in the GJ 581 planetary system », A&A, vol. 507, no 1,‎ , p. 487-494 (DOI 10.1051/0004-6361/200912172, Bibcode 2009A&A...507..487M, arXiv 0906.2780, résumé, lire en ligne [PDF]).
  20. (en) Alexandre C. M. Correia et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XIX. Characterization and dynamics of the GJ 876 planetary system », A&A, vol. 511,‎ , id. A21, 10 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200912700, Bibcode 2010A&A...511A..21C, arXiv 1001.4774, résumé, lire en ligne [PDF]).
  21. (en) Guillaume Hébrard et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XX. Planets around the active star BD -08°2823 », A&A, vol. 512, no mars-avril 2010,‎ , id. A46, 10 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913525, Bibcode 2010A&A...512A..46H, arXiv 0912.3202, résumé, lire en ligne [PDF]).
  22. (en) Nuno C. Santos et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXI. Three new giant planets orbiting the metal-poor stars HD 5388, HD 181720, and HD 190984 », A&A, vol. 512, no mars-avril 2010,‎ , id. A47, 6 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913489, Bibcode 2010A&A...512A..47S, arXiv 0912.3216, résumé, lire en ligne [PDF]).
  23. (en) Gaspare Lo Curto et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXII. Multiple planet systems from the HARPS volume limited sample », A&A, vol. 512, no mars-avril 2010,‎ , id. A48, 6 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913523, Bibcode 2010A&A...512A..48L, résumé, lire en ligne [PDF]).
  24. (en) Dominique Naef et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXIII. 8 planetary companions to low-activity solar-type stars », A&A, vol. 523, no novembre-décembre 2010,‎ , id. A15, 8 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913616, Bibcode 2010A&A...523A..15N, arXiv 1008.4600, résumé, lire en ligne [PDF]).
  25. (en) Christoph Mordasini et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXIV. Companions to HD 85390, HD 90156, and HD 103197: a Neptune analog and two intermediate-mass planets », A&A, vol. 526, no février 2011,‎ , id. A111, 9 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913521, Bibcode 2011A&A...526A.111M, arXiv 1010.0856, résumé, lire en ligne [PDF]).
  26. (en) Nuno C. Santos et al., « The HARPS survey for southern extra-solar planets XXV. Results from the metal-poor sample », A&A, vol. 526, no février 2011,‎ , id. A112, 17 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201015494, Bibcode 2011A&A...526A.112S, arXiv 1011.2094, résumé, lire en ligne [PDF]).
  27. (en) Thierry Forveille et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXVI. Two giant planets around M0 dwarfs », A&A, vol. 526, no février 2011,‎ , id. A141, 17 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201016034, Bibcode 2011A&A...526A.141F, arXiv 1012.1168, résumé, lire en ligne [PDF]).
  28. (en) Claire Moutou et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXVII. Seven new planetary systems », A&A, vol. 527,‎ , id. A63, 11 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201015371, Bibcode 2011A&A...527A..63M, arXiv 1012.3830, résumé, lire en ligne [PDF]).
  29. (en) Christophe Lovis et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXVIII. Up to seven planets orbiting HD 10180: probing the architecture of low-mass planetary systems », A&A, vol. 528,‎ , id. A112, 16 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201015577, Bibcode 2011A&A...528A.112L, arXiv 1011.4994, résumé, lire en ligne [PDF]).
  30. (en) Damien Ségransan et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXIX. Four new planets in orbit around the moderatly active dwarfs HD 63765, HD 104067, HD 125595, and HIP 70849 », A&A, vol. 535,‎ , id. A54, 8 p. (DOI 10.1051/0004-6361/200913580, Bibcode 2011A&A...535A..54S, arXiv 1107.0339, résumé, lire en ligne [PDF]).
  31. (en) Xavier Dumusque et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXX. Planetary systems around stars with solar-like magnetic cycles and short-term activity variation », A&A, vol. 535,‎ , id. A55, 11 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201117148, Bibcode 2011A&A...535A..55D, arXiv 1107.1748, résumé, lire en ligne [PDF]).
  32. (en) Gaspare Lo Curto et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXII. New multi-planet systems in the HARPS volume limited sample: a super-Earth and a Neptune in the habitable zone », A&A, vol. 551,‎ , id. A59, 7 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201220415, Bibcode 2013A&A...551A..59L, résumé, lire en ligne [PDF]).
  33. (en) Xavier Delfosse et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXIII. Super-Earths around the M-dwarf neighbors Gl 433 and Gl 667C », A&A, vol. 553,‎ , id. A8, 15 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201219013, Bibcode 2013A&A...553A...8D, arXiv 1202.2467, résumé, lire en ligne [PDF]).
  34. (en) Xavier Bonfils, « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXIV. A planetary system around the nearby M dwarf GJ 163, with a super-Earth possibly in the habitable zone », A&A, vol. 556,‎ , id. A110, 16 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201220237, Bibcode 2013A&A...556A.110B, arXiv 1306.0904, résumé, lire en ligne [PDF]).
  35. (en) Nuno C. Santos, « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXV. The interesting case of HD 41248: stellar activity, no planets? », A&A, vol. 566,‎ , id. A35, 14 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201423808, Bibcode 2014A&A...566A..35S, arXiv 1404.6135, résumé).
  36. (en) Nicola Astudillo-Defru, « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXVI. Planetary systems and stellar activity of the M dwarfs GJ 3293, GJ 3341, and GJ 3543 », A&A, vol. 575,‎ , id. A119, 19 p. (DOI 10.1051/0004-6361/201424253, Bibcode 2015A&A...575A.119A, arXiv 1411.7048, résumé).
    • En attente de publication (prépubliés sur ArXiv) :
  1. (en) Michel Mayor et al., « The HARPS search for southern extra-solar planets XXXIV. Occurrence, mass distribution and orbital properties of super-Earths and Neptune-mass planets », arXiv,‎ , 23 p. (Bibcode 2011arXiv1109.2497M, arXiv 1109.2497, résumé, lire en ligne [PDF]).
  • Autres articles de découverte :
  1. (en) Christophe Lovis et al., « An extrasolar planetary system with three Neptune-mass planets », Nature, vol. 441, no 7091,‎ , p. 305-309 (DOI 10.1038/nature04828, Bibcode 2006Natur.441..305L, arXiv astro-ph/0703024, résumé).
  2. (en) Xavier Dumusque, Francesco Pepe, Christophe Lovis, Damien Ségransan, Johannes Sahlmann, Willy Benz, François Bouchy, Michel Mayor, Didier Queloz, Nuno C. Santos et Stéphane Udry, « An Earth-mass planet orbiting α Centauri B », Nature, vol. 490,‎ (DOI 10.1038/nature11572, lire en ligne)
Autres références 
  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Michel Mayor et al., « Setting new standards with HARPS », The Messenger, no 114,‎ , p. 20-24 (lire en ligne [PDF]).
  2. Service de communication de l'Université de Genève, « Les mondes selon Harps », Campus, no 119,‎ , dossier no 6 (lire en ligne [html]).
  3. a et b (en) Didier Queloz et Gero Rupprecht, « "First light" for HARPS at La Silla: Advanced planet-hunting spectrograph passes first tests with flying colours » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse institutionnel no eso0308 du (consulté le 12 mai 2015).
  4. (en) Gaspare Lo Curto et Tobias Wilken, « Nobel Prize-Winning Laser Technology to Help Find Earth-like Planets » [html], sur Observatoire européen austral,‎ annonce no 12037 du (consulté le 26 mai 2015).
  5. (en) Adrien Coffinet et al., « Spectrograph long term stability and the prospect to detect planets at large separations », European Week of Astronomy and Space Science, 30 June - 4 July 2014, Geneva, Switzerland,‎ (résumé)
    Les coauteurs sont, outre Adrien Coffinet : Christophe Lovis et Francesco Pepe.
  6. a, b et c Rodrigo Alvarez et al., « 32 nouvelles exoplanètes découvertes » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0939fr du (consulté le 8 mai 2015).
  7. a et b http://www.cnn.com/2009/TECH/science/10/19/space.new.planets/index.html
  8. (en) Stéphane Udry, « HD 330075 b: the first planet detected with HARPS » [html], sur Observatoire de Genève,‎ mis à jour le 6 mars 2005 (consulté le 11 mai 2005).
  9. a et b (en) Nuno C. Santos et al., « Fourteen times the Earth: ESO HARPS instrument discovers smallest ever extra-solar planet summary » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0427 du (consulté le 8 mai 2015).
  10. (en) Christophe Lovis et al., « Trio of Neptunes and their belt: HARPS instrument finds unusual planetary system » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0618 du (consulté le 8 mai 2015).
  11. a et b (en) Stéphane Udry et al., « Astronomers find first Earth-like planet in habitable zone: The dwarf carried other worlds too! » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0722 du (consulté le 11 mai 2015).
  12. (en) Didier Queloz et al., « A trio of super-Earths: A harvest of low-mass exoplanets discovered with HARPS » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0819 du (consulté le 26 mai 2015).
  13. (en) Eric Hand, « Three-of-a-kind planets found: Survey for 'super-Earths' finds worlds like ours may be common » [html], sur Nature,‎ (DOI 10.1038/news.2008.895, consulté le 26 mai 2015).
  14. (en) Michel Mayor et al., « Lightest exoplanet yet discovered » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso0915 du (consulté le 26 mai 2015).
  15. Communiqué de l'ESO sur le système CoRoT-7
  16. (en) Rivera, E. et al., « A ~7.5 M Planet Orbiting the Nearby Star, GJ 876 », The Astrophysical Journal, vol. 634, no 1,‎ , p. 625 – 640 (lire en ligne)
  17. Thierry Botti et al., « Harps découvre 50 nouvelles exoplanètes : La plus grande moisson d’exoplanètes jamais réalisée incluant 16 nouvelles super-terres » [html], sur Observatoire européen austral,‎ communiqué de presse scientifique no eso1134fr du (consulté le 21 novembre 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]