Francesco Pepe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pepe.
Francesco Pepe
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (49 ans)
Olten (Soleure, Suisse)
Nationalité Drapeau : Italie italienne
Drapeau : Suisse suisse
Domaines Astronomie : instrumentation, recherche d'exoplanètes
Institutions Université de Genève
Renommé pour Découverte d'exoplanètes
Distinctions voir section dédiée

Francesco Alfonso Pepe[1] (prononcé [pe.pe]), né le à Olten, dans le canton de Soleure en Suisse, est un astrophysicien italo-suisse, professeur de l'Université de Genève, travaillant à l'Observatoire de Genève. Il est connu pour avoir participé à la découverte de plusieurs planètes extrasolaires, en particulier par la méthode des vitesses radiales, dont plusieurs d'importance historique. Il est également connu pour participer à l'élaboration d'instruments de pointe pour effectuer ces découvertes, tels HARPS et ESPRESSO.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Francesco Pepe commence sa carrière professionnelle comme physicien en 1992 à l'École polytechnique fédérale de Zurich où, dans le cadre de sa thèse, il conçoit et développe un spectromètre porté par ballon sensible dans l'infrarouge lointain[2]. Il s'est aujourd'hui spécialisé dans l'instrumentation astronomique et la recherche d'exoplanètes[2].

Francesco Pepe arrive à l'Observatoire de Genève en afin de poursuivre ses recherches en astronomie infrarouge[2]. Peu après son arrivée, il est affecté au projet HARPS dont il est le chef de projet et l'ingénieur système[2]. HARPS fut installé et mis en service avec succès en sur le télescope de 3,6 mètres de l'ESO à La Silla au Chili et a depuis permis nombre de découvertes[2]. Il s'est ensuite consacré au projet Astrometric survey of extra-solar planets with VLTI PRIMA (« Relevé astrométrique de planètes extrasolaires avec l'instrument PRIMA du VLTI »)[2]. En tant que chef de projet des lignes à retard différentiel et du logiciel astrométrique, il a participé à la construction d'une partie de l'instrument[2]. Il est aujourd'hui membre de l'équipe scientifique du projet ESPRI par lequel sont attendus de nouveaux résultats avec PRIMA[2],[3].

Francesco Pepe est actuellement impliqué dans deux grands projets dont il est le chercheur principal. Le premier est HARPS-N, la copie septentrionale de HARPS[2],[4]. Il a été installé en 2012 au Telescopio Nazionale Galileo (TNG) et est pleinement opérationnel à ce jour[2]. Son principal objectif est le suivi des candidats de planète de la taille de la Terre découverts par le satellite Kepler et la chasse aux nouvelles planètes de très faible masse dans l'hémisphère nord[2]. Le deuxième projet est ESPRESSO, un spectrographe de nouvelle génération pour le Very Large Telescope (VLT)[2],[5],[6]. ESPRESSO aura une précision telle qu'il pourra trouver des planètes extrasolaires rocheuses dans la zone habitable de leur étoile[2].

En plus de ses projets et de son activité scientifique, il s'occupe à l'Observatoire de Genève de la coordination de projets et donne des cours sur l'instrumentation astronomique[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Francesco Pepe est marié et a trois enfants[2]. Ses passions sont sa famille, le football, la nature et la musique[2].

Quelques exoplanètes découvertes[modifier | modifier le code]

Distinctions et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.research-collection.ethz.ch/handle/20.500.11850/141993
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Page personnelle de Francesco Pepe sur le site de l'Observatoire de Genève.
  3. The ESPRI project: astrometric exoplanet search with PRIMA. I. Instrument description and performance of first light observations, J. Sahlmann, T. Henning, D. Queloz et al., Astronomy & Astrophysics, Volume 551, id.A52, 31 pp., mars 2013, DOI : 10.1051/0004-6361/201220569, Bibliographic Code : 2013A&A...551A..52S]
  4. Correcting Astrophysical Noise in HARPS-N RV Measurements, Sara Gettel, Francesco Pepe, Andrew Collier Cameron, et al., Protostars and Planets VI, Heidelberg, 15-20 juillet 2013. Poster #2K024. Bibliographic Code : 2013prpl.conf2K024G]
  5. ESPRESSO: The next European exoplanet hunter, Francesco Pepe, P. Molaro, S. Cristiani et al., Astronomische Nachrichten, Vol.335, Issue 1, p.8, janvier 2014.
  6. ESPRESSO — An Echelle SPectrograph for Rocky Exoplanets Search and Stable Spectroscopic Observations, Francesco Pepe, S. Cristiani, R. Rebolo, et al., The Messenger, vol. 153, p. 6-16, septembre 2013, Bibliographic Code : 2013Msngr.153....6P

Liens externes[modifier | modifier le code]