Jean-Claude Götting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Claude Götting
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Site web

Jean-Claude Götting, né le à Paris, est un illustrateur, peintre et auteur de bande dessinée français.

Il s'est surtout fait connaître par ses illustrations de la version française de Harry Potter, qui ont été remplacées en 2011 par celles de Jonathan Gray[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Götting commence sa carrière de dessinateur par la bande dessinée, parallèlement à des études à l'École supérieure des arts appliqués Duperré à Paris, où il obtient un BTS de plasticien surface en 1986.

Ses premiers travaux sont publiés par le fanzine PLGPPUR, puis par le magazine belge Ice Crims. C'est Futuropolis qui publie son premier ouvrage, Crève-Cœur (1985), récipiendaire du prix du meilleur premier album au festival d'Angoulême 1986.

Son dessin en noir et blanc est le résultat d'une technique unique qu'il a mise au point, et qui donne à ses bandes dessinées une atmosphère unique et puissante. Le trait est épais et les gris charbonneux.

Après avoir illustré deux romans dans la collection Futuropolis/Gallimard (Le Procès de Kafka, et Le Double de Dostoïevski), il délaisse la bande dessinée pendant de nombreuses années pour se consacrer à l'illustration de presse[2] (Libération, Elle, Lire, The New Yorker, Le Point, Le Nouvel Observateur, Je bouquine, etc.) et d'édition (livres pour la jeunesse, romans). Il dessine ainsi les couvertures de la série Harry Potter, mais aussi celles de romans de Paule Constant, Réjean Ducharme et Naguib Mahfouz.

Pour ses illustrations, Jean-Claude Götting utilise souvent la couleur, mais garde son trait épais et un style immédiatement identifiable.

Il est l'auteur d'un roman, Le Duplex, paru aux éditions du Castor astral illustré par François Avril et reprend en 2012 sa carrière de scénariste avec l'album de bande dessinée Pigalle 62.27, dont le dessin est assuré par Loustal.

Il expose régulièrement ses dessins, toiles et planches de bande dessinée en galerie à Paris, Bruxelles et Genève.

Publications[modifier | modifier le code]

Album de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Recueil de dessins[modifier | modifier le code]

  • Un, deux, trois, Portfolio, Éditions Art Moderne, 1987.
  • Opéra-Grands boulevards, Éditions Art Moderne, 1988.
  • Les Chemins de la nature humaine, Alain Beaulet éditeur, 1991.
  • 360°, Alain Beaulet éditeur, 1994.
  • Duel, Alain Beaulet éditeur, 1997.
  • La symphonie silencieuse, PMJ éditeur, 1997.
  • Visages, PMJ éditeur, 1998[4].
  • Indiscrétions, éditions Reporter, 2002.
  • Visages, nouvelle série, BDArtiste, 2009.
  • Peintures, Le 9e Monde, 2010.
  • Bruxelles/Brussel, Éditions Le 9e Monde, 2012.

Livre jeunesse[modifier | modifier le code]

Roman[modifier | modifier le code]

  • Le duplex, Le Castor Astral.

Varia[modifier | modifier le code]

Presse pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Roderic Jeffries, L'Otage, avec 20 illustrations en couleurs de Jean-Claude Götting, Je bouquine, no 79, Bayard Presse, .

Récompenses[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Planches originales de Watertown, Galerie Barbier et Mathon, Paris, janvier-.
  • Traverser la nuit, Galerie Hubert Breyne, juin-juillet 2020[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les 15 ans de Harry Potter : Interview du traducteur français, Jean-François Ménard », sur ActuaLitté (consulté le 14 août 2017).
  2. « Biographie », sur Site officiel de Jean-Claude Götting (consulté le 10 octobre 2015).
  3. Laurent Mélikian, « La Lectrice », BoDoï, no 26,‎ , p. 10.
  4. Frédéric Bosser, « Götting"s Bazar », BoDoï, no 14,‎ , p. 14.
  5. « Prix Mor Vran 2017 », sur Goëland masqué (consulté le 2 mai 2017).
  6. « Jean-Claude GöttingTraverser la nuit », sur HUBERTY & BREYNE GALLERY (consulté le 21 janvier 2021)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]