Frank Thomas (parolier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas et Frank Thomas.
Frank Thomas
Description de l'image defaut.svg.
Informations générales
Nom de naissance Franc Combès
Naissance
Montpellier (Hérault)
Décès
Paris
Activité principale Parolier
Activités annexes Producteur de musique
Genre musical Pop, chanson française
Années actives Années 1960 à 2017

Franc Combès, dit Frank Thomas, né en 1936 à Montpellier (Hérault) et mort à Paris le , est un parolier et producteur de musique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Franc Combès est le fils cadet (Yves l'aîné, Marc le benjamin) des trois fils de Hervé et Marcelle Combès (née Bory), qui furent résistants ; son père a fait partie des mutins de la Centrale d'Eysses, sa mère portait le pseudonyme de Francine dans la Résistance.

Il fait l'école des arts décoratifs à Limoges et, à 14 ans et demi, est peintre sur porcelaine. Après avoir exercé différents métiers, Frank Thomas « monte » à Paris et commence à écrire au début des années 1960 pour des chanteurs comme Eddy Mitchell ou des groupes celui des yéyés malgaches Les Surfs ou celui créé par Claude Bolling, les piquantes Parisiennes.

La consécration arrive lorsqu'il s'associe avec un autre parolier, Jean-Michel Rivat, en coécrivant d'abord des chansons pour Joe Dassin. Le succès aidant, ils continuent d'écrire pour une diversité de chanteurs et deviennent l'un des mythiques tandems d'auteurs français dont beaucoup d'œuvres s'inscrivent au patrimoine national de la chanson.

Gérard Berliner lui doit quelques-uns de ses plus grands succès, notamment la célèbre Louise (1982) et l'album Chien de voyou (1994).

En 2010, Frank Thomas est nommé, avec Reinhardt Wagner pour la musique, à l'Oscar de la meilleure chanson pour Loin de Paname interprétée par Nora Arnezeder dans le film Faubourg 36 réalisé par Christophe Barratier (2008).

Il meurt d'un arrêt cardiaque en janvier 2017[1].

Chansons (classement alphabétique par interprète)[modifier | modifier le code]

Marcel Amont

Richard Anthony

  • Si chaque soir meurt une rose, 1970
  • Nous ne sortirons qu'au printemps, 1967

Hugues Aufray

  • Des jonquilles aux derniers lilas, 1968
  • La Femme et l'enfant, 1971
  • Vous ma lady, 1972

Brigitte Bardot

  • Vous ma lady, en duo avec Laurent Vergez, reprise 1973

Gilbert Bécaud

  • Petit Jean, musique de Gilbert Bécaud 1966
  • La Première cathédrale, musique de Gilbert Bécaud 1975
  • L'amour c'est l'affaire des gens, musique de Gilbert Bécaud, 1976
  • Le Rhône, musique de Gilbert Bécaud

Gérard Berliner

  • Voleur de mamans, 1982
  • Louise, musique de Gérard Berliner, arrangement Roland Romanelli, 1982
  • Je porte ma vie, 1983
  • Vivre, 1984
  • Lili, 1984
  • J'ai tant besoin d'accordéon, 1984
  • Les Amants d'Oradour, 1993
  • Soleil d'hiver, 1994
  • Boulevard Arago, 1994

Alain Chamfort

  • Je pense à elle, elle pense à moi

Joe Dassin

  • Bip-bip, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1965
  • Les Dalton, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1967
  • Marie-Jeanne, adaptation coécrite avec Jean-Michel Rivat d'une chanson de Bobbie Gentry Ode to Billie Joe[2], 1967
  • Siffler sur la colline, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1968
  • Comment te dire, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1968
  • La Bande à Bonnot, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1968

Gilles Dreu

  • Théodorakis
  • Je marcherai jusqu'au vieux chêne
  • L'homme qui vola les étoiles

Claude François

France Gall

  • Bébé requin, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1967
  • Toi que je veux, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1967
  • 24 / 36, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Joe Dassin, 1968
  • Homme tout petit, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Jean-Pierre Bourtayre, 1969
  • L'Orage, adaptation française avec Jean-Michel Rivat de La Pioggia, paroles italiennes originales et musique de Gianni Argenio, Mario Panzeri, Corrado Conti et Daniele Pace (Festival de Sanremo 1969)
  • 5 minutes d'amour, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Roland Vincent, 1972
  • La Quatrième chose, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Roland Vincent, 1972

Juliette Gréco

  • Y'a qu'Joseph qui peut m'guéri, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'André Popp, 1971

Jean Humenry

Michel Jonasz

  • Dites-moi, musique de Michel Jonasz, 1974
  • et la majeure partie des paroles du 1er album de Michel Josnaz

Patrick Juvet

  • La Musica, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Patrick Juvet, 1972
  • Au même endroit à la même heure, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique de Patrick Juvet, 1972

Vicky Leandros

  • Je pense à un fils, 1972
  • Un été, coécrit avec Jean-Michel Rivat, 1972

Enrico Macias

Mireille Mathieu

Stéphane Néfiolov

  • Rêveur à poudre d'or (Cendrars), musique de Stéphane Néfiolov, album Voilà, 2001
  • Les Brouillards de ma ville, musique de Stéphane Néfiolov, album Voilà, 2001
  • Petite serveuse, musique de Stéphane Néfiolov, album Voilà, 2001
  • Jésus était noir, musique de Stéphane Néfiolov, album Voilà, 2001

Esther Ofarim

Michel Polnareff

Jeanne-Marie Sens

Stone et Charden

  • Vive la France, Stone en solo, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'Eric Charden, 1966
  • L'Avventura, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'Eric Charden, 1971
  • Il y a du soleil sur la France, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'Eric Charden, 1972
  • Laisse aller la musique, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'Eric Charden, 1973
  • Made in Normandie, coécrit avec Jean-Michel Rivat, musique d'Eric Charden, 1974
  • J'ai toujours chanté des chansons d'amour, Stone en solo, musique de Mario d'Alba, 1981

Les Troubadours

  • Le Vent et la Jeunesse, paroles Frank Thomas et Jean-Michel Rivat, musique Christian Chevalier, grand prix et prix de la critique en 1967 du concours de la Rose d'or d'Antibes.

Sylvie Vartan

Hervé Vilard

Production[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Décès de Frank Thomas, la parolier du Lundi au soleil de Claude François », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. Voir sur youtube.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]