Jean Humenry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Humenry
Nom de naissance Jean Humenry
Naissance (72 ans)
Tarbes
Activité principale Auteur, Compositeur, Interprète
Genre musical Chanson française, Blues, Pop, chanson liturgique, chanson jeune public
Instruments Guitare, Banjo, Harmonica et Voix
Années actives Depuis 1966
Labels Unidisc, Carrère, Naïve, Comme-ci, Comme-ça, ADF-Bayard Musique / Harmonia Mundi
Influences Woody Guthrie, Bob Dylan, Jacques Brel
Site officiel http://www.jean-humenry.com

Jean Humenry est un auteur-compositeur-interprète français né le 26 mai 1946 à Tarbes (Hautes Pyrénées). Il est principalement connu pour sa production musicale ciblée en direction du jeune public et plus généralement d'un auditoire familial. Une partie de son répertoire est constitué de chansons abordant des thèmes religieux (prières chrétiennes, témoignages, réflexions autour de la foi...) alors qu'une autre est plus généraliste et balaye les champs sociétaux et humanistes.Le style musical est issu des styles pop, blues et rock.

Jean Humenry a aussi mené pendant plus de 20 ans des ateliers d’écriture avec des enfants. Ainsi seront écrites et composées plus de 450 chansons.

L'ensemble de son répertoire est régulièrement interprété lors d'événements caritatifs, à vocation humaniste laïque ou chrétienne, et est une source d'inspiration pour de nouvelles générations d'auteurs-compositeurs et d'interprètes[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance dans un univers musical d'après-guerre[modifier | modifier le code]

Jean Humenry a grandi dans les premières années d’après-guerre (1939-1945) où pour célébrer la paix revenue, on chantait et on sifflait à toutes occasions, des fêtes des moissons à celles des vendanges. C'est dans ce contexte qu'il participe à la chorale de l'école comme soliste dés l’âge de six ans[4].

Émerveillé par les chansons de Mireille et de Jean Nohain diffusées sur le poste de radio familial, il découvre la chanson française en écoutant Georges Brassens au collège puis Jacques Brel au lycée, expériences qui seront révélatrices de sa passion et de l'orientation de ses activités vers la chanson. Chef scout (IIIe Tarbes, Groupe Jeanne d'Arc, Scouts de France) Jean Humenry se familiarise avec la chanson jeune public à cette époque, tout en se nourrissant des sentiments de révolte face aux injustices et de liberté que lui inspirent le scoutisme et qui auront une influence importante sur son œuvre[5].

Influences et premières formations musicales[modifier | modifier le code]

L’arrivée du rock, ses premiers accords sur une guitare l’incitent à monter son premier groupe : Les Narvals. Très vite influencé par la folk music et par Woody Guthrie, Bob Dylan, le Kingston Trio et Peter, Paul and Mary, il fonde à dix-sept ans, le groupe folk Les Étrangers. Le jeune trio est très vite plébiscité par les auditeurs de Sud Radio (France) et se voit assurer les ouvertures de rideau de Jacques Brel, ainsi que de nombreuses autres vedettes des années 60. Plusieurs passages à la télévision, la sortie de trois 45 tours chez DMF, suivis d’un album 33 tours chez Reflets Studio SM, voient le groupe s’affirmer. Après des études de lettres modernes à l’université de Pau et son service militaire à Castelsarrasin, Jean Humenry participe avec Les Étrangers à une tournée aux côtés de John Littleton, chanteur de gospel et de spiritual. Il rencontre alors Bernard Haillant, Mannick, Gaëtan de Courrèges et Jo Akepsimas, avec qui il va créer le groupe Crëche.

Premier album solo et reconnaissance médiatique[modifier | modifier le code]

En 1970, il enregistre son premier album 30cm, Chansons comme ci, chansons comme ça, sur des textes de Jean Debruynne, prêtre-ouvrier et poète surréaliste, ami de Jacques Prévert[6]. Ce premier album lui vaut la récompense de la Rose d’Or de Douai-la-Fontaine. Un second album 30cm de la même veine sort l’année suivante, Le ciel d’en-haut, le ciel d’en-bas, qui lui vaut d’être invité par deux fois dans l’émission télévisée de Jacques Chancel, Le grand Échiquier, et d’être sélectionné pour participer aux Tréteaux de Bobino avec Jean-Michel Caradec, du 10 au 19 novembre 1971.

Après avoir quitté le groupe Crëche en plein succès, il monte un nouveau groupe, L’Équipage.

Période fertile pour l'écriture et la composition. Succession d'albums[modifier | modifier le code]

Il installe en 1975 dans l’Oise le premier home studio, où il enregistre plusieurs albums, dont De Face et de profil et Le temps d'aimer.

En 1980, Unidisc publie Le monde n’est pas à ma taille, chansons pour jeune public abordant la perception des enfants face au monde des adultes.

En 1981 et 1982, avec le soutien du parolier Frank Thomas et de l’arrangeur Jean Musy, les albums Fatima et Je cours dans ma tête sont produits par Claude Carrère. La chanson Je cours dans ma tête obtient un certain succès en étant diffusée sur France Inter. L’artiste multiplie les tournées en France et à l’étranger. Il produit de nombreuses chansons et disques vers le jeune public, dont les fameuses Chansons et comptines de France sous le label Auvidis, récompensées par 2 disques d’or[7].

En 1997, démarrage d'un grand projet mis en place par le Parc régional de l'Audomarois avec 12 écoles sur le parcours de la rivière Aa. Écriture et création de 12 chansons (avec les enfants d'une classe de chaque école, dont les CM1- CM2 de l'école Basse Meldyck à Arques, sur le parcours et la vie de la rivière. Production d'un spectacle et d'un disque intitulé Les enfants chantent l'AA[8].

En 1998, Naïve sort l'album auto-produit Jardin de chansons pour un enfant, d’après des poèmes de Robert-Louis Stevenson, et en 2000 le CD En voiture, bien noté par la critique[9].

L'accident de santé et la lente reconstruction[modifier | modifier le code]

En 2004, l’artiste est victime d’un accident vasculaire cérébral qui va le laisser pour un temps hémiplégique. Un long et patient travail pour retrouver ses capacités permettront des travaux de rééditions ou de publications d’inédits. Ainsi les éditions Comme-ci, comme-ça publient en 2005 4 livres-CD intitulés L’univers de l’écocitoyen, puis en 2006 l’aboutissement d’un long travail en collaboration avec Jean Debruynne sur la vie de Robert-Louis Stevenson avec la publication du livre-CD Sur les pas de Robert-Louis Stevenson.

En 2009, le label ADF sort un coffret anthologie de 4 CD Aussi loin qu’ici.

Le travail de reconstruction de l’artiste se poursuit et s’oriente vers des travaux d’écriture. En 2010, l’éditeur DDB publie un recueil de textes, Mes horizons à 180°[10] puis un récit autobiographique, Je n’ai jamais voulu faire pleurer les anges.

Rétablissement et retour à la production musicale[modifier | modifier le code]

En 2010 Jean Humenry revient à la production musicale interrompue depuis 6 ans et sort un album pour les enfants Chansons pour passer une bonne journée, puis en 2011 un autre intitulé Sans doute produit et réalisé par son fils Charles Humenry, album qu'il évoque le 29 Septembre 2011 dans l'émission de France Inter Sous les étoiles exactement, présentée par Serge Le Vaillant, à laquelle il participe[11],[12].

L'album ultime[modifier | modifier le code]

En novembre 2016 un nouvel album préparé depuis 5 ans sort sous l'appellation éponyme d'un des 15 titres qu'il contient : Boucler la boucle, chez ADF-Bayard Musique / Harmonia Mundi. Il est présenté par Jean Humenry comme son ultime album [13],[14],[15]. Dans celui-ci, Jean Humenry invite tous les musiciens qui lui ont apporté leurs talents tout au long de sa carrière : Jean-Jacques Milteau, Bernard Paganotti, Philippe Ducrocq, Jean-Luc Lopez, Denis Benarosh, Shirley et Florence François, Roland Romanelli, Jon Becker, Bertrand Lajudie, Pascal Sarton, Jean-Yves Lozach, Caleb Barnett, Matthieu Chauvet, Tony Bonfils, Didier Guazzo, Christelle Lassort, Christophe Nègre, Jack Ada, Raphaël Sanchez, Nils Lardé, Yves de Gaillande. Chacun est venu l’accompagner sur cet ultime projet sous la direction musicale de Charles Humenry. Une chorale virtuelle et éphémère avec plus de 150 voix provenant du monde entier se retrouvent à la fin du titre J’vois comme des petits miracles. La totalité des bénéfices générés par la vente de cet album est offerte par Jean Humenry à l’Association La voix de l'enfant [16],[17].

Discographie[modifier | modifier le code]

En 2017, Jean Humenry apparaît dans plus de 1200 œuvres inscrites au répertoire SACEM[18].

Discographie des principaux albums de chanson française[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Mister Wash-Board
  • 1970 : Chansons comme-ci, Chansons comme-ça
  • 1973 : Le ciel d'en haut
  • 1975 : De face et de profil
  • 1977 : Le temps d'aimer
  • 1979 : " Laissez-moi partir "
  • 1980 : Le monde n’est pas à ma taille
  • 1981 : Le champ de betteraves
  • 1982 : Je cours dans ma tête
  • 1983 : La chaleur qu’on peut
  • 1985 : Premières chansons
  • 1987 : A tombeau ouvert
  • 1989 : La route est courte
  • 1992 : Mister Stevenson
  • 1994 : Vieilles nouvelles
  • 1996 : Le conte des trois arbres
  • 1998 : Jardin de chansons pour un enfant
  • 1999 : J’attends
  • 2002 : Voyageur
  • 2005 : Sur les pas de R.L.STEVENSON
  • 2006 : A la grâce de Dieu
  • 2007 : Silences et chuchotements
  • 2009 : Aussi loin qu’ici
  • 2011 : Sans doute
  • 2016 : Boucler la boucle

Discographie des principaux albums de chanson pour enfants[modifier | modifier le code]

  • 1978 : 12 Chansons, 12 Comptines
  • 1978: C'est beau la vie 1 (Auvidis4202) : Le pain, Le vent, Le feu, La maison, Nouveau, Le pain (instrumental), Le feu (instrumental), L'arbre, La terre, La danse, Le chemin, Le soleil, L'eau, L'arbre (instrumental)
  • 1982 : La planète aux trois soleils
  • 1983 : 12 Chansons ,12 Comptines
  • 1983 : En piste !
  • 1983 : Au fil de l’eau
  • 1987 : Je regarde, j’écoute, je touche, je sens
  • 1987 : Loup y es-tu ?
  • 1989 : Prom’nons-nous dans les bois
  • 1992 : Chansons et comptines de grand-père et mamine
  • 1996 : Les Croquemitaines
  • 1997 : Petites danses
  • 1999 : 50 chansons, cinquante comptines 1
  • 1999 : 50 chansons, cinquante comptines 2
  • 1999 : 50 chansons, cinquante comptines 3
  • 2000 : En voiture !
  • 2000 : Les scouts chantent
  • 2002 : Tous en piste !
  • 2002 : En spectacle
  • 2003 : Enquête au pays des cinq sens
  • 2003 : Au fil de l’eau
  • 2004 : La forêt
  • 2005 : L’univers de l’écocitoyen de 3 à 5 ans
  • 2005 : L’univers de l’écocitoyen de 6 ans
  • 2005 : L’univers de l’écocitoyen de 7 et 8 ans
  • 2005 : L’univers de l’écocitoyen de 9 et 10 ans
  • 2007 : La Mer
  • 2007 : Mon Village, Ma Planète
  • 2008 : À la maternelle
  • 2009 : L’espace
  • 2010 : Chansons pour passer une bonne journée

Chansons coécrites avec Frank Thomas, musique de Jean Humenry[modifier | modifier le code]

  • Le champ de betteraves (1981)
  • Faruk (1981)
  • Toi l'curé (1981)
  • Le réveil (1981)
  • Fatima (1981)
  • Camarade Mohamed (1981)
  • J'veux pas mourir (Tombé du 5° étage) (1981)
  • Je cours dans ma tête (1982)
  • Vieilles nouvelles (1982)
  • Quand je parle de ma terre (1982)
  • Je te reviens (1982)
  • Crépy en Valois et en blues (1982)
  • La mère (1982)
  • Le bayou d'Anjou (1982)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ouest France, « La flamme de la mémoire brille à Saint-Mathieu », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)
  2. « CD : Steeve Gernez, « Vingt ans de chansons » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  3. Midi Libre, « Palavas : soirée de fin d'année à l'école Sainte-Florence », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne)
  4. Détails biographiques fournis par Jean Humenry.
  5. « Jean Humenry : chanteur et poète de l'Évangile - Témoins - La Vie », sur www.lavie.fr (consulté le 20 novembre 2017)
  6. « Jean Debruynne, la figure spirituelle de Jean Humenry - Témoins - La Vie », sur www.lavie.fr (consulté le 20 novembre 2017)
  7. Confirmé par le SNEP (Syndicat national des Éditeurs phonographiques).
  8. *Vécu comme enfant participant au CD en question
  9. Chorus n°35, page 69, Telerama n°2550 et Libération du 9 décembre 2000
  10. [1]
  11. « Biographie et actualités de Jean Humenry France Inter », sur France Inter (consulté le 20 novembre 2017)
  12. La Dépêche du Midi, « Chanson. Génial: un Humenry en cache un autre », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)
  13. « Signature Musicale – 27 février 2017 : Jean Humenry, pour son ultime album « Boucler la boucle » », Radio Notre Dame,‎ (lire en ligne)
  14. « CD : Jean Humenry boucle la boucle », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  15. « Jean Humenry - Boucler la boucle », sur rcf.fr (consulté le 1er mars 2017)
  16. « Boucler la boucle Jean Humenry », sur www.adf-bayardmusique.com (consulté le 1er mars 2017)
  17. « Boucler la boucle - Jean Humenry - CD album - Achat & prix | fnac », sur musique.fnac.com (consulté le 1er mars 2017)
  18. « Jean Humenry - La Sacem », sur repertoire.sacem.fr (consulté le 24 novembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site Internet officiel