Fabio Felline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fabio Felline
Leuven - Brabantse Pijl, 15 april 2015, vertrek (B149).JPG

Fabio Felline lors du départ de la Flèche brabançonne 2015 à Louvain.

Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (27 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
tous terrains, classiques[1]
Équipes amateurs
2009 De Nardi Daigo Bergamasca 1902
Équipes professionnelles
Principales victoires

1 classement distinctif sur un grand tour

Leader du classement par points Classement par points du Tour d'Espagne 2016

Fabio Felline, né le à Turin, est un coureur cycliste italien évoluant dans l'équipe Trek-Segafredo. Bon sprinter et bon puncheur, il a notamment remporté le classement par points du Tour d'Espagne 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fabio Felline à l'arrivée de la troisième étape du Tour de Romandie 2010.

Débuts professionnels (2010 - 2011)[modifier | modifier le code]

Fabio Felline devient cycliste professionnel en 2010 dans l'équipe Footon-Servetto, qui a le statut d'équipe ProTour. Il termine dixième du GP E3[2], réglant au sprint le peloton des battus, pour sa première grande classique avant d'abandonner le Tour des Flandres une semaine plus tard. Au mois de mai, il remporte le Circuit de Lorraine, sa première compétition en France, devant Pierre Rolland et Matteo Carrara en gagnant les 2e et 3e étapes au sprint[3]. Il participe pour la première fois au Tour de France. Il est le plus jeune coureur prenant part à cette édition. Il chute lors de la huitième étape et ne prend pas le départ de l'étape suivante après la journée de repos[4],[5].

En 2011, Footon-Servetto change de sponsors et devient Geox-TMC. Elle perd son statut ProTour et devient une équipe continentale professionnelle, ce qui ne lui permet de participer aux compétitions du calendrier UCI World Tour qu'en y étant invitée. Le début de saison de Fabio Felline est retardé par une fracture de la clavicule, due à une chute à l'entraînement[6]. Il gagne une étape du Brixia Tour devant son coéquipier Daniele Colli. Il est treize fois classé parmi les dix premiers dans une saison jugée globalement décevante[réf. nécessaire]. Il est notamment sixième du Tour de La Rioja, septième du Mémorial Marco Pantani, onzième du Tour de la communauté de Madrid, et 22e du Tour de Lombardie en fin de saison.

L'équipe Geox-TMC disparaît en fin d'année. Felline est recruté pour deux ans par l'équipe continentale professionnelle italienne Androni Giocattoli[7].

Passage chez Androni (2012 - 2013)[modifier | modifier le code]

Après avoir demarré en World Tour, son passage chez Androni peut être considéré comme une regression[réf. nécessaire]. Il remporte cependant une belle victoire au Tour des Apennins en avril. Il remporte le sprint d'un petit groupe, devant Gianluca Brambilla. Pour sa première participation au Tour d'Italie, il termine deuxième de la neuvième étape au sprint. En fin d'année, il remporte sa deuxième semi-classique italienne avec le Memorial Marco Pantani[8], au sprint également, devant Elia Viviani et Giovanni Visconti. Il termine également deuxième du GP Beghelli en octobre.

En 2013, il remporte la première étape de la Semaine Internationale Coppi et Bartali en attaquant avec puissance sous la flamme rouge[9]. Il termine la course à la quatorzième place. Il remporte également la deuxième étape du Tour de Slovénie. Malgré ces deux victoires et quelques places d'honneur sur des semi-classiques italiennes, sa saison 2013 est décevante et Felline tarde à confirmer les espoirs placés en lui lors de sa première saison professionnelle au-delà de quelques coups d'éclats[réf. nécessaire].

Il s'engage avec Trek Factory Racing à partir de 2014[10] et signe son retour en World Tour. Il espère y apprendre aux côtés de Fabian Cancellara[11].

Chez Trek depuis 2014[modifier | modifier le code]

Il démarre sa saison 2014 au Tour Down Under mais ne parvient qu'à une huitième place sur la deuxième étape. Il termine à la vingtième place der Milan-San-Remo. Le reste de la saison n'est qu'un enchaînement de déceptions pour Felline[réf. nécessaire] qui ne remporte aucune victoire pour la première fois depuis ses débuts professionnels.

Après deux podiums sur la Classic Sud Ardèche et sur la Drôme Classic[12], où il passe près de la victoire, il termine à la huitième place sur les exigeants Strade Bianche. Il s'adjuge une première victoire avec Trek en mars 2015, au Critérium international en remportant un court contre-la-montre[13]. C'est sa première victoire professionnelle sur un contre-la-montre. Après une belle montée du col de l'Ospédale, il termine troisième de la course[14].

Sa première victoire en World Tour se fait lors de la deuxième étape du Tour du Pays basque. Il devance Michael Matthews au sprint. Après avoir terminé septième de la Flèche Brabançonne, il fait partie des coureurs à suivre pour les classiques ardennaises où il termine trentième de l'Amstel Gold Race, trentième de la Flèche et 55e de Liège-Bastogne-Liège. En mai, il termine deuxième de la troisième étape du Giro, cette fois-ci battu au sprint par Michael Matthews.

En fin de saison, il termine cinquième de l'ENECO Tour et remporte le Grand Prix de Fourmies en attaquant dans les derniers kilomètres. Avec ces résultats, il acquiert un nouveau statut[réf. nécessaire] et termine 62e du classement UCI World Tour. Ainsi, Felline est sélectionné pour la course en ligne des championnats du monde de Richmond[15] et prolonge son contrat avec Trek Factory Racing[16].

Ambitieux pour 2016[17], il démarre sa saison au Challenge de Majorque et termine 4e du Trofeo Laigueglia mi-février. Son objectif principal sont les classiques ardennaises, notamment l'Amstel Gold Race, qu'il prépare à Paris-Nice et au Tour du Pays basque. Il chute cependant dans la zone fictive de l'Amstel Gold Race 2016, en voulant régler le capteur sur son vélo[18]. Atteint notamment d'une fracture du nez, il abandonne[19]. Par la suite, il apparaît qu'il a également subi une fracture du crâne[20]. Il est donc indisponible jusqu'à la fin du mois de juin.

Il reprend sa saison au championnat d'Italie où il termine huitième du contre-la-montre. Sa chute ayant handicapé sa participation au Tour de France, il participe au Tour de Pologne. Quatrième de l'étape reine et sixième du contre-la-montre, il termine deuxième derrière Tim Wellens[21]. Il participe ensuite à la Vuelta. Il s'échappe régulièrement et passe près de la victoire à quatre reprise, terminant deuxième de la cinquième étape puis trois fois troisième. Malgré son absence de victoire, il est récompensé par le maillot vert du classement par points[22]. Il termine la saison 83e du nouveau classement mondial UCI[23]. En fin de saison, il resigne pour une saison, jusqu'à la fin de la saison 2017[24].

En 2017, il vise les classiques Classiques ardennaises et les flandriennes[25]. Il démarre sa saison avec une victoire en solitaire au Trofeo Laigueglia.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Podium de l'édition 2015 du Grand Prix de Fourmies : Tom Boonen (2e), Fabio Felline (1er) et Nacer Bouhanni (3e).

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Calendrier mondial UCI 256e[26] 83e
UCI World Tour nc[27] 62e[28]
UCI America Tour 326e[29]
UCI Europe Tour 464e[30] 185e[31] 20e[32] 84e[33]
Légende : nc = non classé

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Fabio Felline », sur trekfactoryracing.com (consulté le 28 mars 2015)
  2. « résultats GP E3 2010 - Résultats GP E3 2010 », sur www.velo101.com (consulté le 14 février 2017)
  3. « Felline jusqu'au bout », sur eurosport.fr (consulté le 24 mai 2010)
  4. (en) « July 11, Stage 8: Station des Rousses - Morzine-Avoriaz 189km », sur cyclingnews.com, (consulté le 15 septembre 2010)
  5. (en) « On the start line in Morzine-Avoriaz », sur cyclingnews.com, (consulté le 15 septembre 2010)
  6. (en) « Geox-TMC's Fabio Felline breaks collarbone in training crash », sur velonation.com, (consulté le 14 février 2017)
  7. (en) « Felline signs two year deal with Androni Giocattoli – CIPI team », sur velonation.com, 17 novembre 2011 2011 (consulté le 14 février 2017)
  8. « CQ Ranking - Memorial Marco Pantani », sur cqranking.com (consulté le 14 février 2017)
  9. (en) VeloNation, « Coppi e Bartali: Fabio Felline takes stage 1a with final kilometre attack », sur www.velonation.com (consulté le 14 février 2017)
  10. (en) « Trek signs van Poppel brothers, Felline for 2014 | Cyclingnews.com », Cyclingnews.com, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  11. « Fabio Felline, impatient d'apprendre aux côtés de Cancellara », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  12. « La Drôme Classic : Les réactions - Actualité - DirectVelo », DirectVelo, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  13. « Criterium International stage 2: Felline wins individual time trial », Cyclingnews.com, Future plc,‎ (lire en ligne)
  14. (en) « Felline climbs onto Critérium International podium », Trek Segafredo,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « News shorts: Italy name their nine-man team, Keukeleire extends with Orica-GreenEdge », sur cyclingnews.com,
  16. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 19 août 2015)
  17. (en) CyclingQuotes.com, « CyclingQuotes.com Confident Felline outlines goals for 2016 », sur www.cyclingquotes.com (consulté le 14 février 2017)
  18. (en) Watch: Fabio Felline forced to abandon Amstel Gold Race after neutral zone crash
  19. « Nez cassé pour Fabio Felline », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  20. (de) Felline erleidet Schädelbruch, Clement bricht sich Schlüsselbein
  21. (en) « 73. Tour de Pologne - Wyścig kolarski », sur tourdepologne.pl (consulté le 14 février 2017)
  22. « Les vidéos Sciences et Avenir - Sciencesetavenir.fr », sur Sciences et Avenir (consulté le 14 février 2017)
  23. « Sports Ranking », sur www.uci.html.infostradasports.com (consulté le 14 février 2017)
  24. « CyclingPub.com - Fabio Felline extends contract with Trek-Segafredo », sur cyclingpub.com (consulté le 14 février 2017)
  25. Charles Marsault, « Interview : Fabio Felline "Un nouveau Fabio" », sur www.velo-club.net (consulté le 14 février 2017)
  26. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  27. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  28. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  29. (en) « UCI America Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  30. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  31. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  32. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  33. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :