Malcolm Elliott

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malcolm Elliott
MalcolmElliot.jpg
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes professionnelles
1984 TI-Tower Housewares-Royale
1984 Raleigh-Weinmann
1986-1987 ANC-Halfords
1988 Fagor-MBK
1989-1990 Teka
1991-1992 Seur
1993-1996 Chevrolet-LA Sherifff
1997 Comptel Data Systems
2003-2005 Pinarello-Assos
2006 Plowman-Craven
2007-2008 Pinarello
2009 Candi TV-Marshalls Pasta
01.2010-07.2011 Motorpoint
Équipes dirigées
2011- Motorpoint
Principales victoires

1 championnat
MaillotReinoUnido.PNG Champion de Grande-Bretagne sur route 1993
1 maillots distinctifs sur un grand tour
Leader du classement par points Tour d'Espagne 1989
3 étapes dans les grands tours

Tour d'Espagne (3 étapes)

Malcolm Elliott (né le à Sheffield) est un coureur cycliste anglais, devenu directeur sportif de l'équipe Motorpoint. Il est intégré en 2009 au British Cycling Hall of Fame[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière amateure[modifier | modifier le code]

Malcolm Elliott rejoint le Rutland Cycling Club de Sheffield à 15 ans. En 1979, il est sélectionné en équipe de Grande-Bretagne aux championnats du monde junior en Argentine. L'année suivante, il effectue une partie de sa saison en France au sein de l'UV Aube, à Troyes, afin de gagner en expérience. Il est ensuite sélectionné en équipe nationale aux Jeux olympiques de Moscou où il prend la cinquième place de la poursuite par équipes avec Sean Yates et Tony Doyle.

Malcolm Elliott se révèle aux Jeux du Commonwealth de 1982 à Brisbane où il remporte la course en ligne et le contre-la-montre par équipes. En 1983, pour sa dernière année chez les amateurs, il enlève six étapes de la Milk Race.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elliott intègre les rangs professionnels en 1984 dans l'équipe Raleigh-Weinmann in 1984. Il signe plusieurs succès en Grande-Bretagne ainsi qu'au Herald Sun Tour. Il rejoint l'équipe ANC-Halfords en 1986, avec laquelle il participe à des courses sur le continent. Il se classe notamment troisième de l'Amstel Gold Race 1987. L'équipe est invitée au Tour de France 1987 et Elliott y finit 94e, avec une troisième place à Bordeaux. En 1988, il rejoint l'équipe Fagor-MBK, emmenée par Stephen Roche. Il enlève sa première étape au Tour d'Espagne 1988, puis deux autres en 1989 avec la formation espagnole Teka. Il remporte également le classement par points de cette édition.

Il poursuit sa carrière en Europe jusqu'à la fin de l'année 1992. Il s'engage ensuite avec l'équipe américaine Chevrolet-LA Sheriffs. Il y remporte le First Union Grand Prix, la Redlands Classic et une étape du Tour DuPont. En 1997, il rejoint Comptel Data Systems qui connaît des difficultés financières. Malcolm Elliott met fin à sa carrière à la fin de cette saison, à 36 ans.

Retour à la compétition[modifier | modifier le code]

Jersey Town Criterium 2009.

Malcolm Elliott revient à la compétition en 2003, à 42 ans, avec l'équipe Pinarello-Assos. Il s'impose au Havant International GP et sur des étapes du FBD Insurance Rás. En 2006, chez Plowman Craven, il remporte le circuit national élite et au mois d'août devient champion du monde an catégorie masters.

Il court en 2007 chez Pinarello qui devient une équipe continentale en 2008. Cette équipe prend le nom de Candi TV-Marshalls Pasta RT. Il est alors le plus âgé des coureurs du peloton international.

Après une dernière saison chez Motorpoint-Marshall-Pasta en 2010 et une ultime participation au Tour de Grande-Bretagne, il décide de stopper sa carrière de coureur à l'âge de 49 ans pour devenir directeur sportif dans la même formation en 2011. Il met ainsi un terme à une carrière de plus de 30 ans[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1985
    • Prologue et 11e étapes de la Milk Race
    • Herald Sun Tour :
      • Classement général
      • 1re, 2e, 12e et 16e étapes
    • 1re et 7e étapes de la Sealink Race
  • 2006
    • 2e du Shay Elliot Memorial

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations

  • 1988 : 76e, vainqueur de 16e étape
  • 1989 : 90e, Jersey green.svg vainqueur du classement par points, vainqueur des 3eb et 11e étapes
  • 1990 : 116e
  • 1991 : 51e
  • 1992 : 115e

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008
UCI Europe Tour 262e[3] 420e[4] 341e[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 50 Cycling Heroes Named in British Cycling's Hall of Fame
  2. « Malcolm Elliott change de casquette », sur cyclismag.com,‎ (consulté le 12 novembre 2010)
  3. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  4. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  5. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :