Expédition du Tyrol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Expédition du Tyrol
Description de cette image, également commentée ci-après
Bonaparte recevant la reddition d'un groupe de soldats en 1797
Informations générales
Date
Lieu Tyrol
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de la France République française Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Commandants
Barthélemy Catherine Joubert Alexis Laudon
Kerpen
Forces en présence
16 000
Pertes
9 000 prisonniers

Première Coalition

Batailles

L’expédition du Tyrol a été qualifiée par Lazare Carnot de campagne de géants.

Bonaparte avait détaché 16 000 hommes sous la conduite du général Joubert, qui culbute les généraux Laudon (en) et Kerpen et force tous les défilés du Tyrol, pendant que Bernadotte marchait sur Laybach.

Les défilés redoutables du Tyrol, un des pays les plus âpres de l'Europe, étaient défendus par deux armées ennemies des Français et plus encore par les habitants ; ils furent forcés par Joubert, à la tête de trois divisions formant la gauche de l'armée d'Italie.

Il prit tous les magasins des Autrichiens, leur fit 9 000 prisonniers et opéra sa jonction avec l'armée d'Italie, pendant qu'à Vienne on chantait le Te Deum pour célébrer sa défaite et sa destruction.

Lorsqu'en descendant du Tyrol, Joubert se présenta à l'entrée de la tente du général en chef, la sentinelle avait ordre de ne laisser entrer personne ; Joubert insista. Bonaparte se présenta, le reconnaît, l'embrasse et dit au soldat : « Va, le brave Joubert qui a forcé le Tyrol a bien pu forcer ta consigne. »