Siège de Maubeuge (1793)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Siège de Maubeuge.
Siège de Maubeuge
Description de cette image, également commentée ci-après

La citadelle de Maubeuge.

Informations générales
Date du 30 septembre au 16 octobre 1793
Lieu Maubeuge
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de la France République française Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Commandants
Jacques Desjardin Frédéric Josias de Saxe-Cobourg-Saalfeld
François Sébastien de Croix de Clerfayt
Forces en présence
20 000 hommes 60 000 hommes

Première Coalition

Batailles

Guerre de la Coalition
Porrentruy (04-1792) · Marquain (04-1792) · 1er Quiévrain (04-1792) · Verdun (08-1792) · Thionville (08-1792) · Valmy (09-1792) · Lille (09-1792) · 1er Mayence (10-1792) · Jemappes (11-1792) · Limbourg (11-1792) · Anderlecht (11-1792) · Namur (11-1792) · Francfort (12-1792) · Maastricht (02-1793) · Neerwinden (03-1793) · 2e Mayence (04-1793) · 2e Quiévrain (05-1793) · St-Amand (en) (05-1793) · Famars (05-1793) · San Pietro (05-1793) · Valenciennes (05-1793) · 1er Arlon (06-1793) · Landau (en) (08-1793) · Hondschoote (09-1793) · Maubeuge (09-1793) · Avesnes (en) (09-1793) · Méribel (09-1793) · Menin (09-1793) · Bergzabern (10-1793) · 1re Wissembourg (10-1793) · Wattignies (10-1793) · Kaiserslautern (11-1793) · Wœrth (12-1793) · 2e Wissembourg (12-1793) · Martinique (01-1794) · Saint-Florent (02-1794) · Bastia (04-1794) · Guadeloupe (04-1794) · 2e Arlon (04-1794) · 1er Landrecies (04-1794) · Villers-en-Cauchies (en) (04-1794) · Troisvilles (en) (04-1794) · Mouscron (en) (04-1794) · Tourcoing (05-1794) · Tournai (05-1794) · Ouessant (navale) (06-1794) · Fleurus (06-1794) · Calvi (07-1794) · Tripstadt (en) (07-1794) · Sprimont (09-1794) · Luxembourg (11-1794) · Helder (01-1795) · Gênes (navale) (03-1795) · Groix (navale) (06-1795) · Quiberon (06-1795) · Hyères (navale) (07-1795) · Handschuhsheim (09-1795) · 3e Mayence (10-1795) · Ettlingen (en) (07-1796) · Friedberg (07-1796) · Neresheim (08-1796) · Irlande (12-1796) · Amberg (08-1796) · Friedberg (08-1796) · Terre-Neuve (08-1796) · Wurtzbourg (09-1796) · Biberach (10-1796) · Emmendingen (10-1796) · Schliengen (10-1796) · Kehl (10-1796) · Droits de l'Homme (navale) (01-1797) · Fishguard (02-1797) · Cap Saint-Vincent (navale) (02-1797) · Neuwied (04-1797) · Diersheim (en) (04-1797) · Santa Cruz de Ténérife (navale) (07-1797) · Camperdown (navale) (10-1797)


Guerre du Roussillon
Le Boulou 1 (04-1793) · Mas Deu (05-1793) · Bellegarde (05-1793) · Perpignan (07-1793) · Peyrestortes (09-1793) · Trouillas (09-1793) · Toulon (09-1793) · Fort-Dauphin (01-1794) · Le Boulou 2 (04-1794) · Les Aldudes (06-1794) · Bastan (07-1794) · Orbaitzeta (10-1794) · Roses (11-1794) · Montagne Noire (11-1794) · Golfe de Rosas (02-1795)


Campagne d'Italie

Saorge (04-1794) · 1er Dego (09-1794) · Loano (11-1795) · Voltri (en) (04-1796) · Montenotte (04-1796) · Millesimo (04-1796) · 2e Dego (04-1796) · Ceva (en) (04-1796) · Mondovi (04-1796) · Cherasco (04-1796) · Fombio (05-1796) · Pont de Lodi (05-1796) · Borghetto (05-1796) · Mantoue (07-1796) · Lonato (08-1796) · Castiglione (08-1796) · Peschiera (08-1796) · Rovereto (09-1796) · Bassano (09-1796) · Pont d'Arcole (11-1796) · Rivoli (01-1797) · La Favorite (01-1797) · Faenza (02-1797) · Valvasone (03-1797) · Tyrol (03-1797) · Tarvis (03-1797) · Leoben (04-1797) · Pâques véronaises (04-1797) · Chronologie de la campagne 1796-1797
Coordonnées 50° 16′ 39″ nord, 3° 58′ 24″ est

Géolocalisation sur la carte : Nord

(Voir situation sur carte : Nord)
Siège de Maubeuge

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Siège de Maubeuge

Le siège de Maubeuge se déroule du 30 septembre au 16 octobre 1793. L'armée autrichienne aux ordres du prince de Saxe-Cobourg met le siège devant la place défendue par les généraux français Desjardin et Mayer[1]. Son objectif est d'élargir le couloir lui permettant de marcher sur Paris. Les Autrichiens lèvent le siège après leur défaite à la bataille de Wattignies face à l'armée de la Moselle venue au secours de la place.

Contexte[modifier | modifier le code]

À la fin de l'été 1793, les armées françaises viennent de secourir la place de Dunkerque mais la situation sur la frontière nord reste délicate. En effet, les places fortes de Condé, du Quesnoy et de Valenciennes sont aux mains des coalisés[1]. Le général en chef autrichien met le siège devant la place de Maubeuge, à l'est du théâtre des opérations, pour s'assurer la route vers Paris[1].

La place de Maubeuge dispose d'une forte garnison de 20 000 hommes et de généraux expérimentés, mais manque d'approvisionnements[1]. L'armée autrichienne est forte de 60 000 hommes[2].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Wattignies.

Lorsqu'il apprend l'arrivée de l'armée de la Moselle, le prince de Cobourg laisse un très important corps de 33 000 hommes devant la place sous les ordres du comte de Clerfayt[3] et se place sur le plateau de Wattignies, au sud de Maubeuge. Le 16 octobre, après deux jours de combats, le prince de Cobourg ordonne la retraite générale et la levée du siège de Maubeuge[4].

Conséquence[modifier | modifier le code]

Après l'échec du siège de Maubeuge, les armées anglo-autrichiennes se replient vers le nord et abandonnent provisoirement leur projet de marcher vers Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Hulot 2010, p. 66
  2. Smith 1998, p. 58
  3. Hulot 2010, p. 68
  4. Hulot 2010, p. 71

Bibliographie[modifier | modifier le code]