Siège de Thionville (1792)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Siège de Thionville
Description de cette image, également commentée ci-après
Gravure représentant le siège de Thionville
Informations générales
Date 24 août - 16 octobre 1792
Lieu Thionville
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau du Royaume de France Royaume de FranceDrapeau du Saint-Empire Saint-Empire
Flag of Royalist France.svg Armée des émigrés
Commandants
Georges Félix de WimpffenFrédéric Louis de Hohenlohe-Ingelfingen
Forces en présence
3 000 à 4 000 hommes36 000 hommes

Première Coalition

Batailles

Coordonnées 49° 21′ 32″ nord, 6° 10′ 09″ est
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle)
Siège de Thionville
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Siège de Thionville
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Siège de Thionville

Le siège de Thionville fut mis le par une armée coalisée de 20 000 Autrichiens et 16 000 émigrés français commandée par Frédéric Louis de Hohenlohe-Ingelfingen. La ville défendue par Georges Félix de Wimpffen tint tête aux coalisés pendant un mois jusqu'à ce que ces derniers lèvent le siège le 16 octobre.

Garnison de Thionville[modifier | modifier le code]

La garnison de Thionville était composée de[1]

Le siège[modifier | modifier le code]

La Convention nationale déclara par la suite que Thionville avait « bien mérité de la patrie ».

François-René de Chateaubriand participa notamment à cette bataille du côté des émigrés et y fut blessé[2].

Mémoire[modifier | modifier le code]

Place et rue de Thionville à Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Garrison and Siege Forces Lille & Thionville, August-September l792 sur nafziger
  2. Robert Leggewie, Anthologie de la littérature française, Tome II, troisième édition, p. 11.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]