Bataille des Aldudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille des Aldudes
Informations générales
Date
Lieu Les Aldudes
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de la France République française Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Commandants
Général Lavictoire

Batailles

Guerre de la Coalition
Porrentruy (04-1792) · Marquain (04-1792) · 1er Quiévrain (04-1792) · Verdun (08-1792) · Thionville (08-1792) · Valmy (09-1792) · Lille (09-1792) · 1er Mayence (10-1792) · Jemappes (11-1792) · Limbourg (11-1792) · Anderlecht (11-1792) · Namur (11-1792) · Francfort (12-1792) · Maastricht (02-1793) · Neerwinden (03-1793) · 2e Mayence (04-1793) · 2e Quiévrain (05-1793) · St-Amand (en) (05-1793) · Famars (05-1793) · San Pietro (05-1793) · Valenciennes (05-1793) · 1er Arlon (06-1793) · Landau (en) (08-1793) · Hondschoote (09-1793) · Maubeuge (09-1793) · Avesnes (en) (09-1793) · Méribel (09-1793) · Menin (09-1793) · Bergzabern (10-1793) · 1re Wissembourg (10-1793) · Wattignies (10-1793) · Kaiserslautern (11-1793) · Wœrth (12-1793) · 2e Wissembourg (12-1793) · Martinique (01-1794) · Saint-Florent (02-1794) · Bastia (04-1794) · Guadeloupe (04-1794) · 2e Arlon (04-1794) · 1er Landrecies (04-1794) · Villers-en-Cauchies (en) (04-1794) · Troisvilles (en) (04-1794) · Mouscron (en) (04-1794) · Tourcoing (05-1794) · Tournai (05-1794) · Ouessant (navale) (06-1794) · Fleurus (06-1794) · Calvi (07-1794) · Tripstadt (en) (07-1794) · Sprimont (09-1794) · Luxembourg (11-1794) · Helder (01-1795) · Gênes (navale) (03-1795) · Groix (navale) (06-1795) · Quiberon (06-1795) · Hyères (navale) (07-1795) · Handschuhsheim (09-1795) · 3e Mayence (10-1795) · Ettlingen (en) (07-1796) · Friedberg (07-1796) · Neresheim (08-1796) · Irlande (12-1796) · Amberg (08-1796) · Friedberg (08-1796) · Terre-Neuve (08-1796) · Wurtzbourg (09-1796) · Biberach (10-1796) · Emmendingen (10-1796) · Schliengen (10-1796) · Kehl (10-1796) · Droits de l'Homme (navale) (01-1797) · Fishguard (02-1797) · Cap Saint-Vincent (navale) (02-1797) · Neuwied (04-1797) · Diersheim (en) (04-1797) · Santa Cruz de Ténérife (navale) (07-1797) · Camperdown (navale) (10-1797)


Guerre du Roussillon
Le Boulou 1 (04-1793) · Mas Deu (05-1793) · Bellegarde (05-1793) · Perpignan (07-1793) · Peyrestortes (09-1793) · Trouillas (09-1793) · Toulon (09-1793) · Fort-Dauphin (01-1794) · Le Boulou 2 (04-1794) · Les Aldudes (06-1794) · Bastan (07-1794) · Orbaitzeta (10-1794) · Roses (11-1794) · Montagne Noire (11-1794) · Golfe de Rosas (02-1795)


Campagne d'Italie

Saorge (04-1794) · 1er Dego (09-1794) · Loano (11-1795) · Voltri (en) (04-1796) · Montenotte (04-1796) · Millesimo (04-1796) · 2e Dego (04-1796) · Ceva (en) (04-1796) · Mondovi (04-1796) · Cherasco (04-1796) · Fombio (05-1796) · Pont de Lodi (05-1796) · Borghetto (05-1796) · Mantoue (07-1796) · Lonato (08-1796) · Castiglione (08-1796) · Peschiera (08-1796) · Rovereto (09-1796) · Bassano (09-1796) · Pont d'Arcole (11-1796) · Rivoli (01-1797) · La Favorite (01-1797) · Faenza (02-1797) · Valvasone (03-1797) · Tyrol (03-1797) · Tarvis (03-1797) · Leoben (04-1797) · Pâques véronaises (04-1797) · Chronologie de la campagne 1796-1797
Coordonnées 43° 05′ 49″ nord, 1° 25′ 28″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Bataille des Aldudes

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Bataille des Aldudes

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Bataille des Aldudes

La bataille des Aldudes également appelée bataille ou combat de Berdaritz oppose le les Français commandés par le général Lavictoire aux Espagnols.

Préambule[modifier | modifier le code]

Afin d'assurer les 3 passages de la vallée de Bastan, le général Jacques Léonard Muller ordonne à sa division de gauche, de prendre le col de Berdaritz, situé au-dessous de Saint-Étienne-de-Baïgorry, et le col d'Ispéguy, tandis que sa division du centre s'établirait au col de Maya. Pour parvenir à Berdaritz, il fallait passer par les Aldudes, au-dessous du village de Berdaritz ou par le sommet des montagnes de la vallée de Bastan. Une redoute, dans laquelle s'élevait une maison crénelée, fermait le chemin qui conduit des Aldudes à la vallée de Berdaritz. Du côté des montagnes, les Espagnols avaient ajoutés une redoute très forte, munie de 3 canons.

La bataille[modifier | modifier le code]

Le 3 juin 1794, 300 Espagnols chargés de garder et défendre ses positions furent attaqués par 1 500 Français de la division de gauche. 800 d'entre eux menaçaient les Aduldes par la gorge. Arrêtés à 9 heures du matin à la montagne d'Ourisca, près des Aldudes, le temps devint serein et les chasseurs basques, commandés par le général Lavictoire se mirent en marche sur le col de Berdaritz où ils furent accueillis par un violent feu de mitraille d'artillerie. Après une fusillade violente et la mort du général Lavictoire, les Espagnols descendirent rapidement et chargèrent. C'est dans un désorde indescriptible que les bataillons basques, désormais commandé par le chef de bataillon Jean Isidore Harispe se jetèrent sur les redoutes de l'ennemi. Après avoir fait sauter un baril de poudre, produisant le désordre chez les Espagnols, les Basques en profitèrent pour pénétrer dans les retranchements. Les Espagnols se réfugièrent alors dans la maison forte crénelée. La redoute, canonnée, s'ébranla et les 308 défenseurs se rendirent[Note 1].

Pendant ce temps la division du centre n'obtint pas moins de succès au col d'Ispéguy et ils n'éprouvèrent aucune résistance au col de Maya.

Les émigrés voulurent tenir quelques jours dans leur camp, placé sur la montagne d'Arquinzu, placé entre les Aldudes et Berdaritz, mais attaqués de front et tournés en même temps, ils furent obligés de l'abandonner, en livrant aux flammes le village des Aldudes qui brûla entièrement.

Bilan[modifier | modifier le code]

Cette victoire Française permit d'envisager de pénétrer en Espagne par la route que suivirent l'amiral Bonnivet en 1521 et le maréchal de Berwick en 1719. Le 24 juillet 1794 le général Jacques Léonard Muller, fera entrer ses troupes en Espagne par la vallée de Bastan.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • AL Harmonville, Dictionnaire des dates, des faits, des lieux et des hommes historiques, t. I
  • Nouveau dictionnaire des sièges et batailles, t. I

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 280 soldats, 27 officiers et 1 colonel.

Références[modifier | modifier le code]