Exoudun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Exoudun
Exoudun
Le château rasé.
Blason de Exoudun
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton Celles-sur-Belle
Intercommunalité Communauté de communes du Cellois, Cœur du Poitou, Mellois et Val de Boutonne
Maire
Mandat
Jean-Marie Auzanneau-Fouquet
2014-2020
Code postal 79800
Code commune 79115
Démographie
Gentilé Exoudunois, Exoudunoises
Population
municipale
611 hab. (2015 en augmentation de 3,74 % par rapport à 2010)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 20′ 43″ nord, 0° 04′ 51″ ouest
Altitude Min. 80 m
Max. 188 m
Superficie 25,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Exoudun

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Exoudun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Exoudun

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Exoudun

Exoudun est une commune française, située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom est attesté en 872 sous la forme d'Exuldunus. Selon Dauzat et Rostaing, le nom vient du gaulois uxelo, élevé et dunum, forteresse.[1] (cf Issoudun)

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Burelé d’argent et d’azur, la 1re burèle d’argent chargé d’un lambe de gueules et la derniere échancrée de trois pièces par le bas, à la sirène contournée si mirant d’or brochant ; au comble aussi d’or chargé d’une croix pattée alésée de gueules accostée de six filets ondés alésés de même, trois à dextre et trois à senestre l’une sur l’autre[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008   Jean-Marie Auzanneau-Fouquet[3]    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Exoudun, cela correspond à 2007, 2012, 2017[4], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, 2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 4771 4011 5341 6841 7291 7701 7631 6581 631
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6441 5971 5101 4891 5011 4241 4641 3781 310
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 3121 2041 2061 0331 0421 0431 0411 025960
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 011966803740664616585581621
2015 - - - - - - - -
611--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Ancien château féodal dit "Tour Rasée". ;
  • Temple protestant construit en 1855
  • Source de la Sèvre Niortaise dite Fontaine-Bouillante.
  • BAGNAULT, comme son chef-lieu EXOUDUN, cité de caractère et hauts-lieux du protestantisme poitevin
Une vieille porte et une vieille plaque Michelin à Exoudun en mai 2013.
L'inscription ''vivre libre ou mourir'' à Exoudun en mai 2013.
Le monument aux morts à Exoudun en mai 2013.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Madeleine Danniau, boulangère durant la guerre 1914-1918 en remplacement de son père.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieu en France, Paris, Librairie Guénégaud, 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 278
  2. Gaso.fr
  3. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  4. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 3 avril 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.