Loubillé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Loubillé
Loubillé
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton Melle
Intercommunalité Communauté de communes Mellois en Poitou
Maire
Mandat
Gérard Collet
2014-2020
Code postal 79110
Code commune 79154
Démographie
Population
municipale
388 hab. (2016 en augmentation de 1,84 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 03′ 02″ nord, 0° 03′ 46″ ouest
Altitude Min. 84 m
Max. 149 m
Superficie 21,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Loubillé

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Loubillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Loubillé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Loubillé
Liens
Site web www.loubille.fr

Loubillé est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Loubillé
Loubigné Ardilleux,
Hanc
Aubigné Loubillé Paizay-Naudouin-Embourie
(Charente)
Villemain Couture-d'Argenson

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'état des paroisses de 1686 nous informe que le prieur de Parrabil est le seigneur de la paroisse de Loubillé qui comporte 68 feux et produit du grain[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Loubillé Blason De gueules au chevron d'argent alésé en pal, chargé de quatre mouchetures d'hermine de sable posées dans le sens du chevron et accompagné de trois besants d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu en 2008[2] Claude Aumand    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Loubillé, cela correspond à 2006, 2011, 2016[3], etc. Les autres dates de « recensements » (2009, etc.) sont des estimations légales.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
599695722706825818865937882
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
883857845787857862818803757
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
752715732628605633609581561
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
511459405363354356365381388
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Loubillé Blason De gueules au chevron d'argent alésé en pal, chargé de quatre mouchetures d'hermine de sable posées dans le sens du chevron et accompagné de trois besants d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Chassino (1869-1955), ombromane.
  • Marffa la Corse (1908-1997), dompteuse.
  • Michel Collin (1905-1974), alias « Clément XV », pape autoproclamé, a été curé à Loubillé pendant quelques années.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Histoire passion
  2. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  3. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 7 avril 2012)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.