Droits LGBT en Corée du Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’homosexualité, la bisexualité, ou la transidentité image illustrant la Corée du Nord
Cet article est une ébauche concernant l’homosexualité, la bisexualité, ou la transidentité et la Corée du Nord.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le statut de l'homosexualité en Corée du Nord est inconnu : elle n'est pas réprimée, mais la culture gay renvoie pour la Corée du Nord au modèle capitaliste et la société de consommation (il s'agit d'un État communiste). Les informations sur l'homosexualité fournies par le gouvernement nord-coréen ne sont pas vérifiables car il n'y a aucun contact avec la population.

Dans l'émission Les Nouveaux Explorateurs diffusée sur Canal +, le journaliste Diego Buñuel fait reconnaître à son guide officiel que si l'existence de l'homosexualité dans le pays est reconnue, l'homosexualité n'est officiellement pas autorisée en Corée du Nord[1].

Loi constitutionnelle[modifier | modifier le code]

La Constitution de la Corée du Nord dispose que « les citoyens jouissent de l'égalité de droits dans toutes les domaines de la vie étatique et sociale », mais n'évoque pas l'orientation sexuelle ou d'identité de genre des citoyens. Elle exprime aussi protéger « le mariage et la famille », sans aucune allusion à l'homosexualité[2] .

Références[modifier | modifier le code]