Danny Ainge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danny Ainge Portail du basket-ball
Danny, calm as always.jpg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (57 ans)
Eugene, Oregon
Taille 1,96 m (6 5)
Poids 84 kg (185 lb)
Situation en club
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1977-1981 Cougars de BYU
Draft de la NBA
Année 1981
Position 31e
Franchise Celtics de Boston
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Celtics de Boston
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
4,1
9,9
5,4
12,9
10,7
14,8
15,7
15,9
20,3
17,9
11,1
9,7
11,8
8,9
7,7
Carrière d’entraîneur
1996-2000 Suns de Phoenix

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Danny Ainge est un ancien joueur professionnel de basket-ball et de baseball né le 17 mars 1959 à Eugene dans l'Oregon. Il a joué en NBA pour les Celtics de Boston, les Kings de Sacramento, les Trail Blazers de Portland ainsi que pour les Suns de Phoenix. En MLB, il a évolué aux Blue Jays de Toronto. Il est actuellement le directeur exécutif des opérations de basket-ball des Celtics de Boston.

Carrière NBA[modifier | modifier le code]

En 1981, il est choisi lors de la Draft de la NBA en 31e position (2e tour) par les Celtics de Boston. Après une première année un peu difficile, il s'impose comme l'un des leaders des Celtics avec lesquels il remporte deux titres NBA, en 1984 et 1986. Il se révèle être notamment un très bon shooteur extérieur. Durant la saison 1988-89, il est transféré aux Kings de Sacramento. Sa nouvelle équipe ne parvient pas à se qualifier pour les play-offs, et le transfère à son tour en 1990, aux Trail Blazers de Portland. Étant originaire de l'Oregon, Ainge devient rapidement un favori du public, d'autant plus qu'il aide la franchise à se qualifier pour les finales NBA en 1992 (défaite en six matchs face aux Bulls de Chicago). À l'issue de cette saison, Danny Ainge est libre de tout contrat, et s'engage avec les Suns de Phoenix. Il atteint de nouveau les finales NBA en 1993, mais s'incline encore en six matches contre les Bulls de Chicago.

Carrière post-NBA[modifier | modifier le code]

À l'issue de sa carrière de joueur, il devient entraîneur des Suns de Phoenix. Il dispute quatre saisons à la tête des Suns : il débute avec la franchise en remplacement de Cotton Fitzsimmons qui vient de commencer la saison avec un bilan de huit défaites en huit rencontres. Cette première saison, avec un bilan de 40 à 42, et 40 à 34 sous la direction de Ainge, voit les Suns se qualifier en quatrième position de la division pacifique[1]. Opposée aux SuperSonics de Seattle, la franchise s'incline sur le score trois à deux. Lors de sa seconde saison, Phoenix présente un bilan de 56 victoires-26 défaites et termine à la troisième place de sa division et à la sixième de la conférence ouest[1]. Ce sont les Spurs de San Antonio qui éliminent Phoenix au premier tour des play-offs sur le score de trois à un. Lors de la sa saison 1998-1999, saison qui ne débute qu'en février en raison du lockout, les Suns présentent un bilan de 27 victoires, 23 défaites[1]. De nouveau sixième de conférence, Phoenix ne parvient pas à sa qualifier pour le second tour des play-offs après une défaite trois à zéro face aux Trail Blazers de Portland. Il commence la saison suivante à la tête de son équipe mais démissionne après vingt rencontres, et un bilan de 13 victoires, 7 défaites. Son bilan total en tant qu'entraîneur des Suns est 226 rencontres, 136 victoires et 90 défaites en saison régulière. En play-offs, les Suns disputent 12 rencontres et remportent trois victoires[1].

Il occupe ensuite un poste de consultant pour la chaîne de télévision TNT. En 2003, les nouveaux propriétaires des Celtics de Boston font appel à lui pour gérer les affaires sportives de la franchise. Il devient ainsi directeur exécutif des opérations de basket-ball et non General Manager, poste conservé par Chris Wallace. Depuis sa nomination, il a considérablement rajeuni l'équipe.

Dans un autre registre, Danny Ainge a également joué dans le film Space jam avec entre autres Michael Jordan.

Palmarès de joueur[modifier | modifier le code]

Universitaire
En franchise
Distinctions personnelles

Carrière au baseball[modifier | modifier le code]

Pix.gif Danny Ainge Baseball pictogram.svg
Deuxième but, troisième but, champ centre
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
21 mai 1979
Dernier match
22 septembre 1981
Statistiques de joueur (1979-1981)
Moyenne au bâton ,220
Coups sûrs 146
Circuits 2
Points produits 37
Équipes

Ainge est sélectionné par les Blue Jays de Toronto au 15e tour du repêchage amateur de juin 1977, alors qu'il pratique le baseball et le basket-ball à l'école secondaire North High à Eugene, en Oregon[3]. Il commence sa carrière professionnelle de baseball en 1978 avec les Chiefs de Syracuse de la Ligue internationale, débutant immédiatement à l'échelon le plus élevé (le Triple-A) des ligues mineures[4]. Il fait son entrée dans le baseball majeur, le plus haut niveau du baseball organisé, dès l'année suivante, disputant son premier match avec les Blue Jays le 21 mai 1979.

Il dispute 3 saisons avec les Blue Jays. Le divorce d'avec le baseball se fait difficilement. Ainge signe en septembre 1980 un contrat de 500 000 dollars avec Toronto, composé d'une prime de 300 000 dollars et d'une somme de 200 000 dollars pour disputer 3 saisons[5]. Mais, ne frappant que pour ,200 de moyenne au bâton[6] (il termine l'année 1981 avec une moyenne de ,187), il demande aux Blue Jays de le libérer de son contrat de trois ans après seulement 3 mois de joués dans la saison 1981 des Ligues majeures de baseball. Le club torontois refuse et le contentieux est amené devant les tribunaux : un jury composé de 6 personnes d'un tribunal de New York tranche en faveur des Blue Jays. Ainge est leur « propriété », juge le tribunal, et les Celtics de Boston n'ont pas le droit de l'ajouter à leur effectif pour la saison 1981-1982 de la NBA[7]. Néanmoins, et en dépit du jugement du tribunal, Ainge tourne définitivement le dos au baseball et devient officiellement membre des Celtics de Boston le 27 novembre 1981, le club de basket-ball ayant accepté de verser une compensation (dont le montant n'a pas été précisé) aux Blue Jays en échange de l'abandon du contrat[8].

En 3 ans, Danny Ainge joue 211 matchs dans la Ligue majeure de baseball pour les Blue Jays de Toronto. Il joue principalement aux postes de joueur de deuxième but (89 matchs) et de troisième but (80 matchs), mais aussi au champ extérieur (33 matchs, dont 25 au champ centre)[9]. Il réussit 146 coups sûrs, cumule 57 points marqués, 37 points produits et 12 buts volés, mais ne frappe que pour ,220 de moyenne au bâton avec une faible moyenne de présence sur les buts de ,264.

Ainge ne frappe que deux coups de circuit dans les majeures, mais marque l'histoire des Blue Jays avec son premier, réussi le 2 juin 1979 aux dépens de Joe Decker, un lanceur des Mariners de Seattle[10] : à 20 ans et 77 jours, il est le plus jeune joueur des Blue Jays à frapper un circuit, record qui tient toujours après la saison 2015[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Coaches > Danny Ainge », sur basketball-reference.com (consulté le 14 août 2011)
  2. « Wooden Award », sur woodenaward.cstv.com (consulté le 18 avril 2008).
  3. (en) 15th Round of the 1977 MLB June Amateur Draft, baseball-reference.com.
  4. (en) Statistiques de Danny Ainge en ligues mineures, baseball-reference.com.
  5. (en) Will Danny Ainge be a baseball or basketball player?, Gary Myers, Associated Press, 29 septembre 1981.
  6. (en) Ainge quitting baseball Sunday, Gary Myers, Associated Press, 29 septembre 1981.
  7. (en) Danny Ainge tells his side of the story, The Deseret News, 7 octobre 1981.
  8. (en) Danny Ainge officially becomes a Boston Celtic, Associated Press, 27 novembre 1981.
  9. (en) Standard Fieldingbaseball-reference.com.
  10. (en) Sommaire du match Toronto-Seattle du 2 juin 1979baseball-reference.com.
  11. (en) Young Jays cap series sweep over Twins, The Ottawa Citizen, 5 septembre 2008.