Dana Delany

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delany.
Dana Delany
Description de cette image, également commentée ci-après

Dana Delany, aux Emmy Awards 2010.

Nom de naissance Dana Welles Delany
Naissance (61 ans)
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Tombstone
L'Envolée sauvage
Séries notables China Beach
Desperate Housewives
Body of Proof

Dana Welles Delany, née le à New York, est une actrice et productrice américaine.

Elle est révélée par la série China Beach (1988-1991), sur la guerre du Viêt Nam. Ce show acclamé par la critique, lui permet de remporter deux Primetime Emmy Award de la meilleure actrice dans une série télévisée dramatique et d'être nommée pour deux Golden Globes.

Elle est réputée pour avoir joué dans un grand nombre de productions indépendantes et son sens de l'humour sarcastique[1].

Elle confirme avec Desperate Housewives (2007-2012), qui lui permet de renouer avec les hauteurs de la critique et lui vaut deux citations aux Screen Actors Guild Awards ainsi que le Prism Award de la meilleure actrice dans une série télévisée comique; puis avec les shows Body of Proof (2011-2013) et Hand of God (2014-2017), ou elle incarne le premier rôle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Dana est née à New York. Son grand-père a inventé le robinet Delany. C'est la fille de Mary et Jack Delany. Elle a une sœur, Corey, et un frère, Sean. Elle est d'origine irlandaise et portugaise et a été élevée dans la religion catholique romaine[2],[3],[4],[5].

Elle sait, dès son plus jeune âge, qu'elle veut devenir actrice. Après avoir grandi dans le Connecticut, elle part étudier à la Phillips Academy, à Andover, puis à la Wesleyan University, ou elle se spécialise dans le théâtre et commence à se produire dans plusieurs pièces. Durant cette période, l'actrice avouera avoir traversé une période d'anorexie[6].

Elle retourne ensuite à New York pour développer sa carrière et commence à travailler pour la télévision et au théâtre[1].

Les années 1980 : Théâtre, télévision, révélation[modifier | modifier le code]

L'actrice et son premier Primetime Emmy Award, en 1989.

Elle commence par jouer dans le spectacle de Broadway, A Life et reçoit ensuite l'acclamation des critiques dans un certain nombre de productions Off-Broadway. Son rôle dans la pièce controversée Bloodmoon de Nicholas Kazan la mène à Hollywood[1].

Après plusieurs apparitions dans quelques films (Patty Hearst, Masquerade) et séries télévisées (Magnum), elle connaît son premier succès en interprétant l'un des rôles principaux de la série China Beach, série sur la guerre du Viêt Nam qui a duré quatre saisons.

L'actrice a faillit ne pas obtenir le rôle suite à une première audition peu fructueuse. Elle se fait aider par son ami réalisateur Paul Schrader et se représente avec succès aux producteurs[7]. Le show est plébiscité par la critique, l'actrice attire non seulement l'attention des médias[8] mais elle remporte deux Emmy Award de la meilleure actrice en 1989 et en 1992[9],[10].

Les années 1990 : cinéma, télévision et doublage[modifier | modifier le code]

Lauréate pour la seconde fois lors des Emmy Awards 1992.

En 1991, elle est désignée par le célèbre magazine People comme l'une des 50 plus belles stars du monde. Suite à l'arrêt de la série, Delany travaille régulièrement à la télévision, au cinéma et au théâtre. Elle finit par s'imposer également dans le milieu du doublage, lorsqu'elle prête sa voix à des dessins animés comme Superman au personnage de Lois Lane.

L'actrice continue d'alterner cinéma (Fais comme chez toi, avec comme partenaires Steve Martin et Goldie Hawn, le western Tombstone avec Kurt Russell, Exit to Eden de Garry Marshall, avec Dan Aykroyd et Rosie O'Donnell, L'Envolée sauvage, Éveil à la vie de M. Night Shyamalan) et télévision avec soit des téléfilms ou séries télévisées.

En 1998, elle gagne le Lone Star Film & Television Awards 1998 de la Meilleure actrice de télévision pour Sœurs de cœur. Cette même année, elle refuse le rôle de Carrie Bradshaw pour la série télévisée Sex and the City, proposé par le créateur en personne, Darren Star, après qu'il a remarqué l'actrice dans Live Nude Girls, en 1995, aux côtés de Kim Cattrall. Sa décision est guidée par les retours critiques négatifs du public qu'elle avait reçue dans un projet similaire Exit to Eden, en 1994[11].

Les années 2000 : retour télévisuel remarqué[modifier | modifier le code]

Au PaleyFest 2009.

Mais c'est bien à la télévision que le talent de Dana Delany est mis en valeur en incarnant le rôle principal de certains téléfilms comme For Hope, Final Jeopardy, où elle est productrice exécutive et Baby for Sale.

En 2000, elle fait son retour au théâtre et joue une femme artistiquement incompétente dans la pièce Dinner With Friends. Sa performance est remarquée par la critique et séduit notamment le célèbre quotidien The New York Times[12]. En 2001, elle joue une mère de famille désemparée, dans un épisode de la série télévisée Associées pour la loi qui lui permet d'obtenir une nomination pour l'Emmy Awards de la Meilleure actrice invitée dans une série télévisée dramatique.

Elle enchaîne les séries télévisées comme Pasadena (saluée par la critique[13],), Hôpital San Francisco et Kidnapped. Mais certaines d'entre elles, dans lesquelles elle a un rôle primordial, ne rencontrent pas le succès escompté. Cependant, le jeu d'actrice de Delany n'est jamais remis en cause et l'actrice reçoit le soutien de la critique[14]. En 2003, son jeu aux côtés de Billy Campbell dans la pièce de Shakespeare, Much Ado About Nothing est salué par les critiques[15].

Depuis, elle a fait quelques apparitions dans Boston Justice, Kojak, The L Word et Battlestar Galactica et continue de prêter sa voix pour des séries télévisées d'animation comme La Ligue des justiciers toujours pour le personnage de Lois Lane.

En 2007, elle joue dans Drunkboat avec John Goodman. Cette année-là, elle est nommée pour l'Emmy Awards du meilleur programme historique pour le documentaire dont elle est la vedette, Vietnam Nurses with Dana Delany[16].

De 2007 à 2010, elle interprète Katherine Mayfair, un personnage récurrent dans la série Desperate Housewives, alors qu'elle était pressentie pour incarner Bree Van de Kamp (finalement incarnée par Marcia Cross)[17]. Cette série qui rencontre un succès mondial lui permet de renouer avec les hauteurs de la critique et donne un nouvel élan à sa carrière. La production est nommée et récompensée a de prestigieuses cérémonies, comme les Golden Globes ou les Emmy Awards (l'équivalent des Oscars pour la télévision).

L'actrice est promue principale, à partir de la sixième saison. En 2008, Dana Delany est nommée pour le Gold Derby Awards de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série télévisée comique et pour l'Actor de la meilleure distribution dans une série comique. L'année d'après, elle gagne le Prism Awards de la meilleure actrice[10].

Les années 2010 : confirmation télévisuelle et critique[modifier | modifier le code]

En 2010.

Son personnage, Katherine est une femme trahie par les hommes qui finira par quitter brusquement Wisteria Lane aux côtés d'une ancienne strip-teaseuse lesbienne, Robin Gallagher. Cette décision, se justifie essentiellement par l'engagement de l'actrice pour incarner le docteur Megan Hunt dans la série Body of Proof. Cependant, Dana réapparaît furtivement dans le tout dernier épisode de la série, en 2012[18].

En 2010, elle retrouve Nathan Fillion qui joué son second mari dans Desperate Housewives, pour deux épisodes de la série policière Castle.

L'année 2011, marque le début de la diffusion de la série dont elle occupe, donc, le rôle-titre, Body of Proof. Elle incarne une brillante neurochirurgienne devenue médecin légiste après un accident de voiture qui lui a fait perdre la dextérité entre ses mains[19]. Son personnage est décrit comme complexe et intelligent[20]. La série est diffusée jusqu'en 2013 et se termine à l'issue de la troisième saison, malgré des résultats honorables mais en déca des attentes de la chaîne de diffusion, ainsi qu'un accueil positif de la critique[21],[22],[23]. Une décision regrettée par l'actrice elle-même mais qui lui permet en revanche de se consacrer à un projet en attente[24].

Dana Delany aux Irish Film Awards 2012.

En 2012, elle apparaît dans le film indépendant dramatique Unités d'élite avec Robert De Niro, Forest Whitaker et 50 Cent. Le film sort dans un nombre de salles limités au cinéma avant de rapidement connaître une commercialisation en DVD[25],[26].

En 2015, elle participe à quelques épisodes de la mini-série de TF1, Une chance de trop, elle donne la réplique à Alexandra Lamy. Cette même année, elle joue un rôle récurrent dans la première et unique saison de la série nommée pour deux Primetime Emmy Awards, The Comedians avec Billy Crystal et Josh Gad dans les rôles principaux[27].

Entre 2014 et 2017, elle joue dans la série dramatique, Hand of God, une création de la maison de production Amazon Video. La série raconte l'histoire de Pernell Harris, un juge corrompu qui, après le suicide de son fils, devient sujet à des visions et croit entendre Dieu. Accueillie positivement par la critique, le show est nommé pour l'Image Award du meilleur réalisateur[28] bien qu'il s'arrête après seulement deux saisons.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Dana Delany a été en couple pendant 4 ans avec l'acteur Henry Czerny[29].

Lors d'une interview, elle déclare être enfin prête à se marier à 50 ans, bien que cette institution ne soit pas primordiale pour elle. Elle livre également son avis sur le botox, qu'elle déconseille grandement, affirmant qu'elle n'en utiliserait plus après avoir essuyé une première injection peu fructueuse et douloureuse[30].

En 2011, elle arrive à la neuvième position au classement des 100 plus belles femmes, selon le magazine People[1]. En 1988, l'actrice déclarait ne pas être très à l'aise avec son statut de "célébrité"[31].

Philanthropie[modifier | modifier le code]

L'actrice à Atlanta, en 2008.

Depuis le milieu des années 1990, elle siège au conseil d'administration de la Scleroderma Research Foundation avec son amie Sharon Monsky qui l'a aidé à faire campagne pour trouver un remède contre la sclérodermie[32]. En collaboration avec le réalisateur Bob Saget, elle met en lumière cette cause, lorsqu'elle joue dans le téléfilm Au-delà des maux (For Hope) , en 1996, basé sur la vie et la mort d'une femme atteinte de sclérodermie, une maladie rare caractérisée par l’épaississement et le durcissement de la peau[33]. Dana Delany reste dévouée à cet engangement, et en 2001, 2006 et 2009, elle recueille des fonds pour la recherche sur cette maladie[1]. En 2002, elle explique s'être engagée car cette maladie "prive les femmes non seulement de leur propre vie mais brise également leurs familles ce qui inclue d’innombrables enfants"[34].

L'actrice est aussi membre du conseil d'administration de la Coalition créative de défense des arts. En 2009, elle intervient lors d'une réunion sur scène, à New York, aux côtés de la secrétaire sociale de la Maison Blanche, Desiree Rogers, pour discuter des moyens afin de promouvoir la créativité cinématographique américaine[35].

Elle soutien également la communauté LGBT et défend le mariage pour tous. Elle défend également le Planned Parenthood et participe à la célébration du 90e anniversaire de l'organisation, en 2006. Elle déclarera : "qu'il est difficile d'imaginer ou nous serions dans ce pays aujourd'hui, si Margaret Sanger n'avait pas fondé cette première clinique à New York, il y a 90 ans"[36],[37].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Tentative de meurtre de Nick Gomez (téléfilm) : productrice exécutive
  • 2003 : Maison à louer pour cœur à prendre de Arvin Brown (téléfilm) : co productrice exécutive
  • 2012 : Reality Check de Connor Crosby (court métrage) : productrice exécutive

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[10].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Dana Delany - Biography - IMDb », sur IMDb
  2. (en) « Dana Delany Biography », sur Film Reference
  3. (en) « Delany, Mary Welles », sur The New York Times,
  4. (en) « Dana Delany: Dana-matrix », sur Movieline,
  5. (en) « Dana Delany - overview », sur tv.com
  6. (en) Ann Oldenburg, « Dana Delany: Botox caused eye to droop », sur usa today,
  7. (en) « Dana Delany: Actress 35 », sur people,
  8. (en) Ken Tucker, « China Beach », sur entertainment weekly,
  9. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées :02.
  10. a, b et c (en) « Dana Delany - Awards - IMDb », sur IMDb
  11. (en) Maureen Paton, « Actress Dana Delany: ‘I’ve tried hard all my life not to be a desperate housewife’ », sur dailymail.co.uk,
  12. (en) « ON STAGE AND OFF; Big Women, 'Little Women' », sur the new york times,
  13. (en) « Best + Worst 2001 », sur web archive
  14. « Top 10 Everything 2001 », sur content.time.com,
  15. (en) « Sense of fun pervades Globe's 'Much Ado' », sur turbula.net
  16. (en) « Vietnam Nurses with Dana Delany (2006 TV Movie) Awards », sur IMDb
  17. 7sur7.be.
  18. Dana Delany de retour dans Desperate Housewives.- Fun-Ludo.fr.
  19. (en) James Poniewozik, « ABC's Fall Sked: Lots of New Shows for the Post-Lost Era », sur TIME,
  20. (en) « Tuned In: 'Lone Star' brings cable-like edge to network TV », sur post-gazette
  21. (en) « Body of Proof (2011–2013) Awards », sur IMDb
  22. « Pas de saison 4 pour Body of Proof » [Laurence Gallois], sur programme.tv,
  23. « "Body of proof" : retour inespéré pour la série annulée ? », sur allociné.fr,
  24. Ines Mansour, « Body of Proof : pas de saison 4 pour la série », sur Télé-Loisir.fr,
  25. (en) « Freelancers (2012) », sur rottentomatoes
  26. (en) « Unités d'Elite », sur IMDb
  27. (en) « The Comedians - Awards », sur IMDb
  28. (en) « Hand of God - Awards », sur IMDb
  29. http://www.purepeople.com/people/dana-delany_p2172.
  30. (en) David W. Freeman, « Dana Delany Talks Botox, Droopy Eye, Anorexia », sur CBS News,
  31. (en) « Walk on the Beach for Dana Delany », sur Google News
  32. (en) « the Scleroderma Research Foundation », sur web archive
  33. (en) Anne Bergman, « Delany Shines in ABC's 'For Hope' », sur articles.latimes.com,
  34. (en) Mike Falcon, « Robin Williams talks seriously about scleroderma », sur usatoday,
  35. (en) « Stars say it's D.C. that's the place to be right now », sur usa today
  36. (en) « 20th Annual GLAAD Media Awards - Arrivals (Dana Delany) », sur zimbio
  37. (en) « IN & OUT, CHER, K.D. LANG, OPRAH, MIAMI HERALD, TIME AND MANY OTHERS HONORED AT GLAAD MEDIA AWARDS », sur grd.org,
  38. a, b, c, d, e, f et g « Comédiennes ayant doublées Dana Delany en France », sur RS Doublage (consulté le 7 décembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :