Couture-sur-Loir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Couture (homonymie).
Couture-sur-Loir
Image illustrative de l'article Couture-sur-Loir
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Vendôme
Canton Montoire-sur-le-Loir
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Ronsard
Maire
Mandat
Monique Richard
2014-2020
Code postal 41800
Code commune 41070
Démographie
Population
municipale
411 hab. (2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 16″ N 0° 41′ 19″ E / 47.7544444444, 0.68861111111147° 45′ 16″ Nord 0° 41′ 19″ Est / 47.7544444444, 0.688611111111
Altitude Min. 54 m – Max. 136 m
Superficie 14,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte administrative de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Couture-sur-Loir

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Couture-sur-Loir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Couture-sur-Loir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Couture-sur-Loir

Couture-sur-Loir est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les communes voisines de Couture-sur-Loir sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Latin classique cultura = action de cultiver la terre, prit le sens spécial de champ labouré, terre cultivée en bas latin et en français (FEW, II, 1504a). Accentué sur le 2e u, long, il aboutit régulièrement à couture par vocalisation du l en u. Économie de céréales. Villam Culturas, Ve s. (Actus pontificum Cenomannis, p. 33) ; Agrum Culturam, 616 (Actus pontificum Cenomannis, p. 36) ; Riboleria [La Ribochère, Commune de Villedieu-le-Château], in finibus Culturensibus [Couture], juxta Truecto [Tréhet], sursum in illo monte, et contra Montcuc, IXe s. (Charte de saint Aldric, évêque du Mans) ; Ager Cultura, XIIe s. (Actus pontificum Cenomannis, p. 263) ; Cultura, XIe au XIIIe s. ; À Coustures, En la parroisse de Coustures, 1311 (Archives Nationales-p. 973, fol. 137) ; Couture, 1484 (Archives Nationales-p. 652, no 40 ; PP 50, vol. 63, no 94) ; Couture, 1740 (Bibliothèque Municipale d’Orléans, Manuscrit 995, fol. 62) ; Couture, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Couture sur Loir, décret du 25 décembre 1918.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Couture-sur-Loir (Loir-et-Cher).svg

Les armoiries de Couture-sur-Loir se blasonnent ainsi :

D'azur aux trois rosses (poissons) d'argent l'une sur l'autre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Monique Richard DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 411 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
825 852 950 878 930 928 909 910 930
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
908 906 879 854 826 836 870 843 832
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
782 773 749 681 727 640 657 720 635
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
618 606 535 467 450 433 439 442 416
2012 - - - - - - - -
411 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (48,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est égale à la population féminine.

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50 % d’hommes (0 à 14 ans = 12 %, 15 à 29 ans = 10,1 %, 30 à 44 ans = 13,5 %, 45 à 59 ans = 20,7 %, plus de 60 ans = 43,8 %) ;
  • 50 % de femmes (0 à 14 ans = 7,7 %, 15 à 29 ans = 5,3 %, 30 à 44 ans = 13 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 53,9 %).
Pyramide des âges à Couture-sur-Loir en 2007 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,9 
20,2 
75 à 89 ans
26,0 
23,1 
60 à 74 ans
26,0 
20,7 
45 à 59 ans
20,2 
13,5 
30 à 44 ans
13,0 
10,1 
15 à 29 ans
5,3 
12,0 
0 à 14 ans
7,7 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Voies[modifier | modifier le code]

80 odonymes recensés à Couture-sur-Loir
au 19 février 2014
Allée Avenue Bld Chemin Clos Impasse Montée Passage Place Pont Route Rue Ruelle Voie Autres Total
2 [N 1] 0 0 2 [N 2] 0 4 [N 3] 0 0 2 [N 4] 0 0 11 [N 5] 2 [N 6] 0 57 [N 7] 80
Notes « N »
  1. Allée Cassandre et Allée de la Pleiade.
  2. Chemin de Dolloire et Chemin Huppeloup.
  3. Impasse de la Vacherie, Impasse du Pin, Impasse Pasteur et Impasse Tuffière.
  4. Place de l'Église et Place des Anciens d'AFN.
  5. Dont Rue du 8-Mai-1945.
  6. Ruelle des Écoles et Ruelle des Petits Jardins.
  7. Autres voies non identifiées en relation avec des écarts, lieux-dits, hameaux, zones industrielles, lotissements, résidences, quartiers, etc.
Sources : rue-ville.info & annuaire-mairie.fr & perche-gouet.net & OpenStreetMap

Édifices et sites[modifier | modifier le code]

  • Le château de la Possonnière où naquit Pierre de Ronsard le 10 septembre 1524, de l'union de Loys (ou Louis) de Ronsard et de Jeanne Chaudrier, cadet des trois vivants. Loys de Ronsard, de retour des guerres d'Italie, orna vers 1515 le manoir de sculptures qui apparaissent comme étant une des premières manifestations de la pénétration de la Renaissance italienne en France, et de devises qui sont autant de rappels des philosophies chrétienne et païenne. Le manoir est aujourd'hui une propriété privée.
Le manoir de la Possonière.
Vue du manoir, de l'autre côté.
  • La fontaine Bellerie : la source Bellerie était toute proche du manoir de la Possonnière où Ronsard a passé sa jeunesse. On peut encore la voir, elle est devenue la fontaine de la Belle-Iris.
  • La forêt de Gâstine, qui s'étendait au sud de la Possonnière.
  • L'Isle Verte était un lieu privilégié du poète, il venait s'y promener, rêver et lire ses chers poètes grecs et latins. Bien qu'il ait élu ce site pour dernière demeure, il est enterré au prieuré de Saint-Cosme (près de Tours).
  • L'Église Saint-Gervais-Saint-Protais : elle porte sur l'entrée principale les armoiries des Ronsard. Le monument se compose de plusieurs constructions remontant à des époques différentes. La nef date du XIIe siècle ; le chœur fut édifié, peut-être même reconstruit, au XIIIe siècle ; d'importantes modifications furent apportées à cette église par Louis de Ronsard, père du poète, qui faisait construire son château de la Possonnière, situé sur la paroisse.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre de Ronsard naquit au château de la Possonnière le 10 septembre 1524 et y vécut ses douze premières années. Le charme émanant de la Possonnière est à l'image de l'empreinte laissée par le poète vendômois dans la littérature française.
  • 1525 : Loys de Ronsard, fait prisonnier à Pavie, accompagne François Ier dans sa captivité de Madrid, dont il ne revient qu'en 1530.
  • Marie Dubois (1601-1679), valet du roi Louis XIV, mémorialiste

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]