Montcony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montcony
Montcony
Le château de Montcony vue du Bois Cahuet.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Intercommunalité Communauté de communes Bresse Louhannaise Intercom'
Maire
Mandat
Rémy Chatot
2020-2026
Code postal 71500
Code commune 71311
Démographie
Population
municipale
261 hab. (2018 en diminution de 11,53 % par rapport à 2013)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 00″ nord, 5° 17′ 40″ est
Altitude Min. 179 m
Max. 210 m
Superficie 10,74 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Louhans
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montcony
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montcony

Montcony est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montcony fait partie de la Bresse louhannaise.

La commune est séparée de Fangy-en-Bresse par un cours d’eau, la Boissine, et de Saint-Germain-du-Bois et Saint-Usuge par la Seille.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Montcony est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1789, Montcony dépendait du bailliage de Chalon-sur-Saône et de la recette de Saint-Laurent. Son église, sous le vocable de Saint-Bernard, du diocèse de Besançon, doyenné de Lons-le-Saunier, à la collation de la collégiale Saint-Pierre de Mâcon et du seigneur ; dîmes à l'Hôpital de Chalon-sur-Saône. Ce n'était avant 1685 qu'un hameau de Saint-Usuge.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1790 Marie Étienne Charles Louis de La Rodde    
1790 1791 Pierre Moureau    
1791 1795 Antoine Limoges    
1795 1796 Pierre Michelin    
1796 1798 François Petiot    
1798 1799 Claude Michaud    
1799 1799 Antoine Medigue    
1799 1812 Claude Chevaux    
1812 1815 Marie Hector de La Rodde    
1815 1815 Joseph Petit    
1815 1830 Marie Hector de La Rodde    
1830 1846 Jean Claude Guillemaut    
1846 1865 François Perraut    
1865 1896 Paul Mareschal de Longeville de La Rodde    
1896 1902 Olivier Mareschal de Longeville de La Rodde    
1902 1920 Denis Thibert    
1920 1925 Pierre Ferrand    
1925 1943 Olivier Mareschal de Longeville de La Rodde    
1943 1944 Marie Antoine Thibert    
1944 1944 Félix Vairet    
1944 1965 Léon Bonin    
1965 1971 Louis Bonin    
1971 juin 1995 Jean Galland DVD  
juin 1995 en cours Rémy Chatot UMP-LR  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2018, la commune comptait 261 habitants[Note 2], en diminution de 11,53 % par rapport à 2013 (Saône-et-Loire : −0,73 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
720658725628683730766756749
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
714679679708722686670640623
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
611644648573551562539505459
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
399380327289264225265271294
2017 2018 - - - - - - -
266261-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de Montcony vue du Hauts des Champs.
L'église

Le village de Montcony est assez étendu. Son centre historique est seulement constitué de :

*Aujourd'hui à usage d'habitation.

Aucun de ces bâtiments ne se visite sauf l'église (se renseigner auparavant sur les conditions d'ouverture).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Selon une tradition orale encore vivace, le fameux bandit Mandrin serait passé à Montcony après avoir pillé les bureaux du péage de l'Etalet et dévalisé le château de La Balme. Toujours est-il que contrebandiers et gabelous fréquentaient cette région peu éloignée des salines du Jura.
  • Famille De Montcony (ou Monconis ou Monconys), comptant des personnages importants dans l'entourage des ducs de Bourgogne (XIIIe siècle).
  • Renaud, seigneur de Montcony (ou Montconis ou Montconys) (XIIIe siècle).
  • Guillaume de Montcony (ou Montconis ou Montconys), chambellan (XVe siècle).
  • Duchesse Isabelle de Portugal, reçue au château par Guillaume de Montcony.
  • Antoine Arviset, écuyer, trésorier général de France en Bourgogne et en Bresse (fin XVIIe siècle).
  • Jean Jamin, conseiller au Parlement de Dijon (fin XVIIe siècle).
  • Famille De La Rodde, seigneurs et comtes de Montcony, également seigneurs de Charnay et de Condes (respectivement hameaux de Frangy-en-Bresse et Sens-sur-Seille).
  • Famille Mareschal de Longeville de La Rodde, comptant de nombreux conseillers au Parlement de Besançon.
  • Henri Vincent, alias Capitaine VIC (1905-1969) : instituteur à Montcony et résistant. Sur l'école de Montcony, une plaque commémorative rappelle : « En 1942 après avoir recueilli et honoré dans ces murs avec une foule de patriotes les dépouilles glorieuses des aviateurs anglais tombés à quelques pas d'ici, Henri Vincent, instituteur, fit de cette école le berceau de la Résistance du Louhannais ».

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean et Henri Gullaume, Jean-Pierre Guillamin, Montcony, petit village de Bresse bourguignonne, 2001
  • René Pacaut, Le maquis dans la plaine

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.