Branges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Branges (homonymie).

Branges
Branges
Église.
Blason de Branges
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Arrondissement de Louhans
Canton Canton de Louhans
Intercommunalité Bresse louhannaise intercom'
Maire
Mandat
Anthony Vadot
2014-2020
Code postal 71500
Code commune 71056
Démographie
Population
municipale
2 378 hab. (2015 en diminution de 0,63 % par rapport à 2010)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 38′ 45″ nord, 5° 10′ 31″ est
Altitude Min. 173 m
Max. 209 m
Superficie 24,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Branges

Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Saône-et-Loire
City locator 14.svg
Branges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Branges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Branges
Liens
Site web www.mairie-branges.fr

Branges est une commune française située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Branges fait partie de la Bresse louhannaise.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montret Juif Saint-Usuge, Vincelles Rose des vents
Savigny-sur-Seille N Louhans
O    Branges    E
S
Sornay

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Seille traverse le sud de la commune (elle forme une limite naturelle avec Sornay).

Climat[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Brilanga (926), Brangis (955), Branges (1793).

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction de l'église remonterait en l'an 955[réf. souhaitée].

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, Branges est libérée par les Américains le [1].

La commune est absorbée par Louhans en 1973, puis en est détachée en 1979.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires de 1865 à 1973[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
août 1865 janvier 1878 Jean Genet    
janvier 1878 avril 1904 François Ruez    
mai 1904 décembre 1919 Eugène Gaillard    
décembre 1919 novembre 1944 Henri Bernigaud    
novembre 1944 mai 1945 Paul Bert    
mai 1945 novembre 1949 Pierre Gaillard    
novembre 1949 mars 1959 Ernest Moreau    
mars 1959 mars 1965 Aldouce Ravillard    
mars 1965 juillet 1973 Maurice Baudin    
Les données manquantes sont à compléter.

Liste des maires délégués de Branges[modifier | modifier le code]

Entre 1973 et 1979, Branges est une commune associée de Louhans. En mars 1979, elle décide de se séparer et de redevenir une commune à part entière.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juillet 1973 mars 1979 Maurice Bert   Maraîcher

Liste des maires après la défusion (depuis 1979)[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1979 mars 1983 Maurice Bert   Maraîcher
mars 1983 mars 1989 Louis Brat PS Ancien maire de Louhans (1977 → 1979)
mars 1989 juin 1995 Pierre Gaudillière    
juin 1995 mars 2001 Claude Launois UDF-DL Dirigeant d'entreprise
mars 2001 mars 2008 André Richard DVD  
mars 2008 en cours Anthony Vadot UMP-LR Fonctionnaire
Conseiller départemental du canton de Louhans (2015 → )
3e vice-président du conseil départemental de Saône-et-Loire (2015 → )
Président de la CC Cœur de Bresse (2014 → 2016)
Président de Bresse Louhannaise Intercom' (2017 → )

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 2 378 habitants[Note 1], en diminution de 0,63 % par rapport à 2010 (Saône-et-Loire : -0,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3381 5091 5161 6011 6801 7031 7801 8021 880
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 8091 8041 8451 8851 9352 0611 9962 0572 081
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 0692 0922 1002 0122 1282 2122 2342 2002 055
1962 1968 1982 1990 1999 2005 2010 2015 -
2 2122 3002 3122 1552 0872 2192 3932 378-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le stade de Branges (stade Abbé-Honorez) accueille les U9, les U13, les espoirs, les seniors et les vétérans du club de l'« E.S Branges ».

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.
  • Stade Abbé-Honorez.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blasonnement : de gueules au pélican d'argent avec sa piété de gueules dans son aire d'or, au chef cousu d'azur chargé d'une fleur de lys aussi d'or

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]