Saint-Usuge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Usuge
Saint-Usuge
L’église Saint-Eusèbe de Saint-Usuge.
Blason de Saint-Usuge
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Saône-et-Loire
Arrondissement Louhans
Canton Louhans
Intercommunalité Bresse louhannaise intercom'
Maire
Mandat
Michel Buguet
2014-2020
Code postal 71500
Code commune 71484
Démographie
Gentilé tapons
Population
municipale
1 335 hab. (2016 en augmentation de 8,62 % par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 40′ 45″ nord, 5° 15′ 06″ est
Altitude Min. 177 m
Max. 210 m
Superficie 31,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Usuge

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Usuge
Liens
Site web saint-usuge.fr

Saint-Usuge est une commune française, située dans le département de Saône-et-Loire en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Usuge fait partie de la Bresse louhannaise. Elle appartient au canton de Louhans. Les habitants sont appelés les tapons.

La commune se situe entre Saint-Germain-du-Bois et Louhans sur la route départementale 13.

Le toponyme Saint-Usuge, qui provient d'une déformation locale de saint Eusèbe, a donné son nom à une race de chien : l'épagneul de Saint-Usuge[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Simard Saint-Germain-du-Bois Montcony Rose des vents
Juif N Le Fay
O    Saint-Usuge    E
S
Branges Vincelles, Louhans Montagny-près-Louhans

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Seille sépare Saint-Usuge de la commune voisine de Montcony (au nord du territoire communal), puis traverse le village, avant de servir à nouveau de limite naturelle à Saint-Usuge, cette fois avec Montagny-près-Louhans et Louhans.

La commune compte également des étangs, dont l’étang de la Vicheresse et l’étang Crépeau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la Révolution française, Saint-Usuge, localité du département de Saône-et-Loire relevant depuis 1801 du diocèse d'Autun, dépendit du diocèse de Besançon.

1793 : Saint-Usuge, dans le contexte révolutionnaire, change de nom et devient Chalon-sur-Seille[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 août 2009 Georges Merlin    
14 août 2009 en cours Michel Buguet    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2016, la commune comptait 1 335 habitants[Note 1], en augmentation de 8,62 % par rapport à 2011 (Saône-et-Loire : -0,18 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 4002 1592 1312 3702 4732 3282 4202 3912 442
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5802 2692 3112 2802 3342 3202 2812 2362 250
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 1892 2302 1882 0082 0101 9001 8711 7941 694
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 5611 4551 2231 1161 1051 0521 0801 2301 324
2016 - - - - - - - -
1 335--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme en Saône-et-Loire.
  • Église Saint-Eusèbe
  • Plan d'eau
  • Circuits de randonnée
  • Musée du vélo

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Usuge Blason Coupé par une trangle ondée d'azur de deux pièces, l'une voûtée à dextre, l'autre ployée à senestre: au 1er parti au I d'azur à une tête de chien d'or languée de gueules, au II d'or à un clocher franc-comtois d'argent, ouvert et essoré d'azur et mouvant de la pointe, le tout enfermé dans une filière de gueules, à un filet de même brochant sur la ligne de parti; au 2e parti au I bandé d'or et d'azur, au II d'azur à trois fleurs de lys d'or, le tout enfermé dans une filière partie de gueules et componée de gueules et d'argent, à un filet de gueules brochant sur la ligne du parti.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Photographies[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'épagneul de Saint-Usuge », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 107 d'octobre 1996, pages 14 et 15.
  2. À l'instar de quelque cent cinquante autres communes de Saône-et-Loire dont le nom se rapportait à la religion ou à l'Ancien Régime. Source : E. Lauxeur, Les changements de noms des communes de Saône-et-Loire pendant la Révolution, article paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 4 d'avril 1970, pages 9 à 13.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Julien duriez, le peintre de la Bresse » par Robert Tatheraux, revue Images de Saône-et-Loire n° 95 de septembre 1993, p. 24.


Liens externes[modifier | modifier le code]