Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coban.

Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord
Blason de Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Forme Communauté d'agglomération
Siège Andernos-les-Bains
Communes 8
Président Bruno Lafon (SE)
Budget 53 005 000  (2018[1])
Date de création
Code SIREN 243301504
Démographie
Population 65 402 hab. (2016)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Superficie 594,90 km2
Localisation
Localisation de Communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord
Localisation de la communauté en Gironde
Liens
Site web coban-atlantique.fr
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

La communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord, dite aussi COBAN Atlantique, est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) français situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine. Elle était jusqu'au la communauté de communes du Bassin d'Arcachon Nord Atlantique, dite aussi COBAN.

Elle fait partiellement partie du parc naturel régional des Landes de Gascogne pour ses cinq communes les plus à l'est (Audenge, Biganos, Lanton, Marcheprime et Mios).

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est créée sous le nom de « communauté de communes du Nord-Bassin » par arrêté préfectoral à la date du 18 novembre 2003[2] sur la base de huit communes adhérentes ; son siège est fixé à Andernos-les-Bains, 46 avenue des Colonies - 33510. La population ayant dépassé les 50 000 habitants, la communauté de communes est transformée en communauté d'agglomération le 1er janvier 2018 par arrêté préfectoral[3], ce qui lui permet d'accéder à des compétences nouvelles, notamment en matière de mobilité et de transport urbain[4].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sud-ouest du département de la Gironde, la communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord regroupe 8 communes et présente une superficie de 594,9 km2[5].

Carte de la communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord au .

Composition[modifier | modifier le code]

Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de la communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord. Composition en communes au [6].

La communauté d'agglomération du Bassin d'Arcachon Nord est composée des huit communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Andernos-les-Bains
(siège)
33005 Andernosiens 20,01 11 873 (2016) 593
Arès 33011 Arésiens 48,25 6 202 (2016) 129
Audenge 33019 Audengeois 82,09 7 653 (2016) 93
Biganos 33051 Boïens 52,7 10 470 (2016) 199
Lanton 33229 Lantonais 136,19 6 725 (2016) 49
Lège-Cap-Ferret 33236 Ferretcapiens 93,62 8 303 (2016) 89
Marcheprime 33555 Marcheprimais 24,56 4 663 (2016) 190
Mios 33284 Miossais 137,41 9 513 (2016) 69

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
23 06724 40828 16635 48044 20752 85659 17565 402
Les données proposées sont établies à périmètre géographique identique, dans la géographie en vigueur au .
(Sources : Insee[7])



Administration[modifier | modifier le code]

L'administration de l'intercommunalité repose, à compter du renouvellement général des conseils municipaux de mars 2014, sur 36 délégués titulaires, Andernos-les-Bains et Biganos disposant de six sièges chacune, Lège-Cap-Ferret de cinq, Mios, Lanton, Audenge et Arès de quatre chacune et Marcheprime de trois[8].

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 En cours Bruno Lafon SE Maire de Biganos (2008-)
Les données manquantes sont à compléter.

Le président est assisté de sept vice-présidents[9] :

  • Nathalie Le Yondre, maire d'Audenge, chargé des finances et du personnel,
  • Jean-Guy Perrière, maire d'Arès, chargé des déplacements et des transports,
  • Marie Larrue, maire de Lanton, chargée du développement et de la promotion économique,
  • Cédric Pain, maire de Mios, chargé des prospectives territoriales,
  • Serge Baudy, maire de Marcheprime, chargé de l'environnement, du développement durable et du cadre de vie,
  • Jean-Yves Rosazza, maire d'Andernos-les-Bains, chargé de l'équipement et de l'aménagement du territoire,
  • Michel Sammarcelli, maire de Lège-Cap-Ferret, chargé de la communication.

Compétences[modifier | modifier le code]

Informations extraites du site officiel de la communauté de communes[10] :

Compétences obligatoires[modifier | modifier le code]

  • Développement économique
    • Création, aménagement, gestion et commercialisation de zones d'activités économiques d'intérêt communautaire,
    • Promotion économique et aide à l'implantation des entreprises dans les zones d'activités économiques,
    • Maintien et développement du commerce et de l'artisanat local,
    • Promotion du tourisme dont la création d'offices du tourisme.
  • Aménagement de l'espace
    • Création et réalisation de zones d’aménagement concerté d'intérêt communautaire,
    • Organisation de la mobilité.
  • Équilibre social de l'habitat
    • Programme local de l'habitat,
    • Politique de logement d'intérêt communautaire,
    • actions et aides financières en faveur du logement social d'intérêt communautaire,
    • Réserves foncières pour la mise en oeuvre de la politique communautaire d'équilibre social de l'habitat,
    • Action, par des opérations d'intérêt communautaire, en faveur des personnes défavorisées
    • Amélioration du parc immobilier bâti d'intérêt communautaire.
  • Politique de la ville
    • Élaboration du diagnostic du territoire et définition des orientations du contrat de ville,
    • Animation et coordination des dispositifs contractuels de développement urbain, de développement urbain, de développement local et d'insertion économique et social ainsi que des dispositifs locaux de prévention de la délinquance,
    • Programmes d'actions définis dans le contrat de ville.
  • Gestions des milieux aquatiques et prévention des inondations
  • Accueil des gens du voyage
    • Aménagement, entretien et gestion des aires d'accueil et des terrains familiaux locatifs.
  • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés

Compétences optionnelles[modifier | modifier le code]

  • Création, aménagement et entretien de la voirie d'intérêt communautaire; création ou aménagement et gestion de parcs de stationnement d'intérêt communautaire
  • Protection et mise en valeur de l'environnement et du cadre de vie
    • Lutte contre la pollution de l'air,
    • Lutte contre les nuisances sonores,
    • Soutien aux actions de maîtrise de la demande d'énergie.
  • Construction, aménagement, entretien et gestion d'équipements culturels et sportifs d'intérêt communautaire
  • Action sociale d'intérêt communautaire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Budget 2018 de la COBAN », sur coban-atlantique.fr (consulté le 13 janvier 2019)
  2. [PDF] Recueil des arrêtés préfectoraux du 1er au 30 novembre 2003, p. 76 à 78 : arrêté préfectoral portant création de la communauté de communes du Nord-Bassin, consulté le 23 juillet 2014.
  3. [PDF] Recueil des arrêtés préfectoraux publié le 29 décembre 2017, p. 57 à 70 : arrêté préfectoral portant transformation de la communauté de communes du Nord-Bassin en communauté d'agglomération, consulté le 02 janvier 2018.
  4. « Les schémas de mobilité », sur coban-atlantique.fr, (consulté le 13 janvier 2019)
  5. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le 3 septembre 2019)
  6. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  7. Séries historiques sur la population et le logement en 2016 - CA du Bassin d'Arcachon Nord (243301504)., sur le site de l'Insee (consulté le 6 septembre 2019)
  8. « Arrêté préfectoral définissant la composition du Conseil communautaire de la COBAN », sur gironde.gouv.fr, (consulté le 13 janvier 2019), p. 87-89
  9. La COBAN Atlantique > Le fonctionnement > Le Bureau sur le site de la communauté de communes, consulté le 24 juillet 2014.
  10. « Les compétences de la COBAN », sur coban-atlantique.fr, (consulté le 13 janvier 2019)