Communauté de communes des Coteaux Macariens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes des Coteaux Macariens
Blason de Communauté de communes des Coteaux Macariens
Communauté de communes des Coteaux Macariens
Carte des communes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Forme Communauté de communes
Siège 8 rue du Canton
33490 Saint-Macaire
Communes 14
Président Jean-Pierre Jausserand (DVG)
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 243 301 462
Démographie
Population 10 198 hab. (2013)
Densité 116 hab./km2
Géographie
Superficie 87,87 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes des Coteaux Macariens
Localisation de la communauté en Gironde
Liens
Site web coteauxmacariens.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes des Coteaux Macariens est un ancien établissement public de coopération intercommunale (EPCI) français, situé dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a été créée par arrêté préfectoral en date du 20 décembre 2002[1].

Depuis décembre 2005, la communauté de communes des Coteaux Macariens est adhérente, à part entière, du syndicat mixte du Pays des Rives de Garonne dont l'objectif est un projet commun de développement socio-économique, de gestion de l'espace et d'organisation des services.

Elle est dissoute le . Huit de ses communes (Le Pian-sur-Garonne, de Saint-André-du-Bois, Saint-Germain-de-Grave, Saint-Macaire, Saint-Maixant, Saint-Martial, Semens et Verdelais) rejoignent la communauté de communes du Sud Gironde et les autres adhèrent à la communauté de communes du Réolais en Sud Gironde.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes des Coteaux Macariens était composée des 14 communes suivantes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Macaire
(siège)
33435 Macariens 1,79 2 089 (2014) 1 167


Caudrot 33111 Caudrotais 6,12 1 182 (2014) 193
Le Pian-sur-Garonne 33323 Pianais 6,35 834 (2014) 131
Saint-André-du-Bois 33367 Andrésiens 10,00 423 (2014) 42
Saint-Germain-de-Grave 33411 Saint-Germinois 6,16 162 (2014) 26
Saint-Laurent-du-Bois 33427 Saint-Laurentais 7,41 257 (2014) 35
Saint-Laurent-du-Plan 33428 2,39 95 (2014) 40
Saint-Maixant 33438 Saint-Maixantais 7,68 1 832 (2014) 239
Saint-Martial 33440 7,47 243 (2014) 33
Saint-Martin-de-Sescas 33444 Sescassiens 8,19 607 (2014) 74
Saint-Pierre-d'Aurillac 33463 Pétrusiens-Aurillacois 6,52 1 351 (2014) 207
Sainte-Foy-la-Longue 33403 Foyens 9,37 125 (2014) 13
Semens 33510 Semensois 3,67 189 (2014) 51
Verdelais 33543 Verdelaisiens 4,75 994 (2014) 209

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
2011 2012 2013
9 82410 01410 198


Administration[modifier | modifier le code]

L'administration de l'intercommunalité repose, à compter du renouvellement général des conseils municipaux de mars 2014, sur 30 délégués titulaires, à raison d'un délégué par commune membre, sauf Saint-Macaire qui en dispose de six, Saint-Maixant de quatre, Saint-Pierre-d'Aurillac et Caudrot de trois chacune et Verdelais, Le Pian-sur-Garonne, Saint-Martin-de-Sescas et Saint-André-du-Bois de deux chacune[2].

Pour l'année 2015, en raison de la parution du décret ministériel du 24 décembre 2014 authentifiant les nouveaux chiffres de population en France, le nombre des délégués chargés de l'administration de l'intercommunalité est fixé à 32 délégués titulaires, à raison d'un délégué par commune membre, sauf Saint-Macaire qui en dispose de six, Saint-Maixant de cinq, Saint-Pierre-d'Aurillac et Caudrot de quatre chacune, Verdelais de trois et Le Pian-sur-Garonne de deux ; la date d'application du décret est cependant repoussée au 1er mars 2015 en raison du décès du premier adjoint commune de Saint-André-du-Bois et de l'invalidation de l'élection d'une élue dans la même commune, événements entraînant une élection communale partielle les 1er et 8 mars 2015[3].

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  juin 2011 Josiane Combret   maire de Saint-Martial (2008-)
juin 2011 avril 2014 Philippe Mesnard[4]   maire de Verdelais (2001-2014)
avril 2014 en cours Jean-Pierre Jausserand[5] DVG maire de Caudrot (2014-)
Les données manquantes sont à compléter.

Le président est assisté de cinq vice-présidents[6] :

  • Francis Dussillols, adjoint au maire de Saint-Pierre-d'Aurillac, chargé du PLU intercommunal, du développement économique et de l'aménagement numérique et du développement touristique,
  • Alain Bellard, maire du Pian-sur-Garonne, chargé de l'environnement, de l'habitat et de l'énergie,
  • David Lartigau, maire de Semens, chargé de l'enfance et de la jeunesse, des personnes âgées et de l'espace de vie sociale,
  • Philippe Patanchon, maire de Saint-Macaire, chargé du projet de lectures publiques, de l'événementiel, des animations et de la vie associative,
  • Lucien Gazziero, maire de Saint-Maixant, chargé du transfert des voiries, des chalets d'urgence, du logement des jeunes, du suivi du faucardage et des chemins de randonnée et de la mise en commun du matériel et du personnel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Recueil des actes administratifs de la Gironde du 16 au 31 décembre 2002, p. 65-67 : arrêté préfectoral de création de la communauté de communes en date du 20 décembre 2002, consulté le 14 juin 2014.
  2. [PDF] Arrêté préfectoral en date du 21 octobre 2013 portant composition du conseil communautaire de la communauté de communes des coteaux Macariens, consulté le 14 juin 2014.
  3. [PDF] Arrêté préfectoral en date du 11 février 2015 portant composition du Conseil communautaire de la Communauté de Communes des Coteaux Macariens à compter du 1er mars 2015, consulté le 24 février 2015.
  4. Mesnard, président, Sud Ouest.fr du 17 juin 2011, consulté le 14 juin 2014.
  5. La Communauté change de visages, Sud Ouest.fr du 18 avril 2014, consulté le 14 juin 2014.
  6. Vie démocratique, Les instances communautaires sur le site de la communauté, consulté le 14 juin 2014.