Hénanbihen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hénanbihen
L'église Saint-Nicolas et Saint-Guillaume.
L'église Saint-Nicolas et Saint-Guillaume.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Arrondissement Dinan
Canton Pléneuf-Val-André
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Matignon
Maire
Mandat
Daniel Paulet
2014-2020
Code postal 22550
Code commune 22076
Démographie
Gentilé Hénanbihannais, Hénanbihannaise
Population
municipale
1 394 hab. (2012)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 41″ N 2° 22′ 33″ O / 48.5613888889, -2.3758333333348° 33′ 41″ Nord 2° 22′ 33″ Ouest / 48.5613888889, -2.37583333333
Altitude 75 m (min. : 7 m) (max. : 102 m)
Superficie 31,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte administrative des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Hénanbihen

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

Voir sur la carte topographique des Côtes-d'Armor
City locator 14.svg
Hénanbihen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Hénanbihen

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Hénanbihen

Hénanbihen [enɑ̃biɛ̃] est une commune française située dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Hénanbihen se situe dans les Côtes d'Armor. La commune est dans l'aire l'influence de l'agglomération de Lamballe qui se situe à 14 kilomètres du bourg.

Le bourg de Hénanbihen se situe à 8 kilomètres du littoral, mais la commune n'a pas de frange littorale.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Hénanbihen
La Bouillie Plurien Pléboulle
Hénansal Hénanbihen Ruca
Saint-Denoual Landébia

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le Frémur Ouest. Le Guinguenoual, sont principal affluent le rejoint sur le territoire de Hénanbihen.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Hénanbihen est caractéristique d'un climat tempéré océanique : les précipitation sont équitablement réparties tout au long de l'année (avec une légère diminution estivale) et l’amplitude thermique n'est pas très forte.

Les données climatiques suivantes ont été enregistrées dans la station météorologique de l’aéroport de Dinard, situé à une vingtaine de kilomètres de la commune :

Aéroport Dinard Pleurtuit Saint-Malo, 1981-2010
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 3,6 3,3 4,9 5,9 9,1 11,7 13,7 13,8 11,8 9,4 6,3 3,9 8,1
Température moyenne (°C) 6,2 6,3 8,4 9,9 13,2 15,8 17,8 17,9 16 13 9,2 6,6 11,7
Température maximale moyenne (°C) 8,8 9,3 11,9 13,9 17,2 19,9 22 22 23,3 16,4 12,1 9,2 15,3
Précipitations (mm) 63 49 51 37 62 38 40 35 47 75 77 64 644
Source : « Météo France »


Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Le bourg représente une surface bâtie de moins de 0,5 kilomètre carré au centre de la commune. Outre le bourg, le hameau de Saint Samson représente la deuxième surface bâtie la plus importante. La commune est également parsemée de nombreuses fermes ou lieux dits.

Logement[modifier | modifier le code]

En 2009, la commune compte 742 logements, dont 76,3% sont des résidence principales, 17,4% des résidences secondaires, et 6,4% des logements vacants. En 2009, 92,2% des logements sont des maisons[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom vient du breton henan (ancien) et bihan (petit).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces remontent à la période romaine. À cette époque, une importante voie romaine reliant Erquy à Corseul traverse le territoire actuel de la commune[2].

Nommée Heenant en 1199, cette paroisse est divisée en deux nouvelles au début du XIIIème siècle : Henantsal (aujourd'hui Hénansal) et Henan Bihan (Hénanbihen maintenant)[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1989 2008 Joseph Cordon SE Retraité
2008 2014 Maryvonne Depagne SE Retraitée
2014 en cours Daniel Paulet SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 433 1 508 1 546 1 519 1 608 1 662 1 611 1 626 1 709
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 770 1 741 1 911 1 970 1 964 1 970 1 922 1 950 1 923
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 924 1 899 1 832 1 646 1 631 1 598 1 551 1 459 1 478
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 469 1 431 1 390 1 404 1 346 1 294 1 313 1 316 1 394
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Société[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il y a deux écoles sur la commune d'Hénanbihen : une publique (l'école publique d'Hénanbihen) et une privée sous contrat d'association avec l'État (l'école Saint Joseph)[6][7].

Le collège le plus proche se trouve à Matignon (collège public). Le collège privé le plus proche se trouve à Lamballe.

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église de Hénanbihen est le seul lieu de culte notable de la commune.

Économie[modifier | modifier le code]

L’économie de Hénanbihen est principalement agricole. L'élevage porcin est très développé.

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le bourg de Hénanbihen est à la croisée de 2 routes départementales : la RD17 (Est/Ouest) et la RD13 (Nord/Sud).

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La ligne 1 du réseau de bus départementale traverse la commune de Hénanbihen et s'y arrête en 4 points. En plus du bourg, les lieux dits de La Ville Poissin et Saint Samson sont desservis. Cette ligne permet dans un sens d'aller à Lamballe et dans l'autre de rejoindre Saint-Cast-le-Guildo ou Plancoët[8].

Transport aérien[modifier | modifier le code]

La commune se situe à une vingtaine de kilomètres de l'aéroport de Dinard Pleurtuit Saint-Malo. Celui-ci offre essentiellement des vols directs vers l'Angleterre.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

On y trouve :

  • une église ;
  • le square Henri-Avril ;
  • le château de la Villehelleuc, résidence de la famille de Normant de La Villehelleuc ;
  • le manoir de la Folinaye ;
  • la Villomètre, ancienne demeure des Templiers.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Hénanbihen Blason D'or à la barre d'azur chargée d'une croix ancrée de gueules posée à plomb et accostée de deux épis liés d'or et d'un rameau de cerisier de sinople fruité de gueules ; la barre est accompagnée de deux mouchetures d'hermine de gueules, l'une en flanc dextre soutenant un dolmen de sable, l'autre à senestre soutenue d'une jument contournée et de son poulain, au naturel.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hénanbihen chiffres clefs » (consulté le 8 novembre 2014)
  2. « Voie de Fanum Martis au Chemin-Chausse, au Val-André et à Erquy » (consulté le 5 novembre 2014)
  3. Jean-Yves Le Moing, Les Noms de Lieux Bretons de Haute-Bretagne, Coop Breizh, page 357
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2012.
  6. « Ecole publique d'Hénanbihen » (consulté le 10 novembre 2014)
  7. « ecole Saint Jo » (consulté le 10 octobre 2014)
  8. « réseau departemental Tibus »
  9. Le Pays de Dinan, 1996, p. 89

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :