Mustapha Dahleb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mustapha Dahleb
Importez le logo individu-fr.svg
Biographie
Nationalité Drapeau : Algérie Algérienne
Naissance (65 ans)
Lieu Béjaïa (Algérie)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 19691985
Poste Milieu offensif
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
1961-1969 Drapeau : France CS Sedan
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1969-1974 Drapeau : France CS Sedan 032 (17)
1972-1973 Drapeau : Algérie CR Belcourt 020 (12)
1974-1984 Drapeau : France Paris SG 310 (98)
1984-1985 Drapeau : France OGC Nice 021 0(4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1971-1983 Drapeau : Algérie Algérie 020 0(6)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Mustapha Dahleb, né le à Béjaïa, est un footballeur international algérien. Durant sa carrière de joueur, entre 1969 et 1985, il évolue au poste d'Ailier gauche puis milieu de terrain offensif, il est formé au CS Sedan-Ardennes puis évolue au Paris Saint-Germain avec qui il remporte la Coupe de France en 1982 et 1983.

Surnommé « Moumous », il est la première grande star du Paris Saint-Germain. Il a porté le maillot du club Parisien de 1974 jusqu'à 1984. Il est le capitaine de l'équipe de 1976 jusqu'à 1978, Il est désigné meilleur joueur étranger du championnat de France en 1977 par France Football. Grand buteur, Mustapha Dahleb est considéré comme l'un des meilleurs attaquants de sa génération et l'un des meilleurs joueurs à avoir évolué dans le championnat de France avec 102 buts inscrits. Il est l'un des meilleurs buteurs de l'histoire du Paris Saint-Germain avec 98 buts dont 85 buts inscrits en Division 1.

International algérien, il compte vingt sélections entre 1971 et 1983, pour six buts marqués et dispute la Coupe du monde de 1982. En 2001, il est élu Fennec du siècle (Meilleur joueur Algérien de tous les temps)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Mustapha Dahleb né à Béjaïa, en Kabylie, il arrive tôt en France à l'âge de deux ans. Son père, qui a trouvé un travail dans les Ardennes, fait migrer toute sa famille dans la commune de Flohimont. Il pratique d'abord le cyclisme puis à 10 ans se tourne vers le football et prend sa première licence dans le club local. Technique et athlétique, Dahleb ne tarde pas à se faire repérer par le grand club local, l’UA Sedan-Torcy. L'entraîneur Louis Dugauguez le repère et prend l’adolescent de 14 ans sous son aile. À l’époque, il est d’ailleurs le plus jeune contrat stagiaire du foot français[3]. Du coup, les études passent à la trappe après une formation d’électrotechnicien, et Dahleb débute à seulement 17 ans en professionnel.

Période au CS Sedan Ardennes et service militaire avec CR Belcourt[modifier | modifier le code]

En 1969, Mustapha Dahleb joue son premier match de première division contre le SCO Angers à l'âge de 17 ans. C'est son unique rencontre durant cette saison qui se conclue sur une troisième place en championnat, à quatorze points du champion stéphanois. La même année, le club se retrouve en demi-finale de la Coupe de France face au Girondins de Bordeaux. Après un match nul sans buts au premier match Sedan est éliminé quatre buts à trois au match retour.

En 1971, il doit cependant retourner en Algérie pour son service militaire. Il intègre alors l'effectif du CR Belcourt. Cependant, il ne figure pas dans les premiers plans de l'équipe, Hacène Lalmas, Mokhtar Khalem, étant les titulaires.

Il s'impose en équipe première à partir du mois de novembre 1971. Il est alors sélectionné pour la première fois avec la sélection militaire de l'Algérie et dispute son premier match, le 24 novembre 1971, contre la Libye.

Il retourne au CS Sedan Ardennes au mois de septembre 1973. Il y reste toute la saison et inscrit dix-sept buts en 27 matchs. Le club se voit rétrogradé en Division 2 en fin de saison.

Période au Paris Saint-Germain[modifier | modifier le code]

Mustapha Dahleb arrive au Paris Saint-Germain en 1974, entraîné par Just Fontaine, le président du club Daniel Hechter le recrute alors pour 1,35 million de francs, montant record pour un transfert en France à l'époque[4].

Au terme de sa première saison, le PSG termine quinzième de Division 1 mais Dahleb a néanmoins marqué les esprits du club[5] par une très belle saison où il inscrit 13 buts en 29 rencontres. Trois ans après son arrivée, Just Fontaine est remplacé par Velibor Vasovic. Ce dernier offre le brassard de capitaine à Mustapha Dahleb qui se voit repositionné en tant que meneur de jeu.

En 1978, le Paris Saint-Germain emmené par Dahleb signe sa plus large victoire contre l'Olympique de Marseille sur le score de cinq buts à un. Les joueurs de la capitale dédieront ce succès à leur président Daniel Hechter, démis de ses fonctions deux jours auparavant suite au scandale de la «double billetterie» du Parc. Mustapha Dahleb monte dans la tribune pour offrir le ballon du match au président déchu[6].

En 1982, avec Dahleb comme capitaine, le Paris Saint-Germain connaît ses premiers succès, en remportant deux coupes de France consécutivement en 1982 et 1983. Il remporte la coupe de France de 1982 avec le PSG en battant l'AS Saint-Étienne, alors emmené par Michel Platini, victoire six tirs aux buts à cinq après un match nul un but partout dans le temps réglementaire. La saison suivante, il remporte de nouveau la coupe de France de 1983 en s'imposant trois buts à deux face au FC Nantes en finale. Le Paris Saint-Germain vit ses premières épopées européennes en 1982-1983 qui se finit en quart de finale contre l'équipe belge de Waterschei. Ce PSG-Waterschei, en Coupe des coupes, est considéré comme le premier grand rendez-vous européen du PSG. Le PSG, vainqueur deux buts à zéro à l'aller à domicile, part favori pour la qualification. C'est en effet lors de cette confrontation contre le vainqueur de la Coupe de Belgique que le record d'affluence au Parc des Princes reste le plus élevé avec près de 49 575 spectateurs[7]. Mais lors du match retour, les Belges gagnent trois buts à zéro après prolongations et se qualifient. La saison suivante, le PSG se qualifie une nouvelle fois pour la Coupe des coupes et se fait encore éliminer de justesse en huitième de finale par la Juventus de Michel Platini après deux matchs nuls, deux buts partout à domicile et un match sans buts à l'extérieur. En 1984, Dahleb quitte le PSG pour rejoindre l'OGC Nice.

Après 98 buts en 310 matchs dont 85 buts inscrits en Division 1 ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain en championnat derrière Zlatan Ibrahimović[8]. Il est par ailleurs le cinquième meilleur buteur du PSG toutes compétitions confondues[9] derrière Zlatan Ibrahimović (145 buts), Edinson Cavani (112 buts), Pedro Miguel Pauleta (109 buts), et Dominique Rocheteau (100 buts).

Fin de carrière à l'OGC Nice[modifier | modifier le code]

Dahleb arrive à l'OGC Nice qui évolue en Division 2 en 1984. Après une saison terminée à la troisième place du groupe A. La saison suivante, le club termine deuxième du groupe A derrière l'Olympique de Marseille et dispute les barrages. Après une victoire face au Havre AC en pré-barrages, les Niçois sont battus, cinq buts à trois sur les deux matchs, par le Racing CP. En 1985, Mustapha Dahleb et ses coéquipiers remportent le groupe B avec la meilleure attaque et la deuxième meilleure défense et retrouve la Division 1. Dans le match des champions de groupe, l'OGC Nice est battu par Le Havre AC sur le score de cinq buts à deux sur les deux matchs. En 1985, Mustapha Dahleb prend sa retraite. Par la suite, il s'installe dans la région parisienne et s'occupe de sa reconversion tout en restant dans le milieu du football en aidant à l'insertion des jeunes et participant à des actions caritatives[réf. souhaitée].

Avec l'Algérie[modifier | modifier le code]

Coupe d'Afrique des nations de football 1982[modifier | modifier le code]

En 1981, Dahleb en numéro 15 dispute avec l'Algérie se qualifie à la Coupe d'Afrique des nations de football 1982 en gagnant entre autres sept buts à zéro contre le Burkina Faso[10]. L'Algérie commence donc l'année 1982 par la Coupe d'Afrique des nations, elle se qualifie pour les demi-finales après avoir pris neuf points sur neuf lors de la phase des poules[11], mais sera éliminé en demi-finale face au Ghana après prolongations[12], et perd aussi la petite finale face à la Zambie[13], ce qui la place en quatrième position.

Coupe du monde 1982[modifier | modifier le code]

Dahleb en numéro 15 dispute le Mondial 1982 en Espagne, la première phase finale pour l'Algérie avec qui il bat l’Allemagne, première nation européenne à perdre contre une équipe africaine, et il a notamment brillé lors de la victoire contre la RFA (2-1), avant d’être éliminé à la suite du « match de la honte » entre l’Allemagne et l’Autriche. Le match RFA - Autriche, surnommé le « match de la honte » doit donc décider du sort des Algériens, en effet seule une courte victoire des Allemands peut qualifier les deux pays européens, aux dépens de l'Algérie. Au bout de dix minutes de jeu, Hrubesch ouvre le score pour la RFA. Dès lors et du fait de ce résultat gagnant-gagnant, les deux équipes se contentèrent de passes inoffensives jusqu'à la fin de la partie. Devant un public médusé, ce spectacle de non-jeu fut retransmis sur les télévisions du monde entier [14]. Après ce match plusieurs joueurs allemands ont exprimé leur manque absolu de compréhension avec les critiques véhémentes en Allemagne même. Kicker Sportmagazin s'est refusé à évaluer le match ou les joueurs : Nous ne pouvons pas donner d'étoiles à aucun participant, car il n'y a pas eu de match de foot à Gijón. » sous le titre « Ils ne savent pas ce qu'ils ont causé[15]. Désormais, tous les derniers matchs du premier tour se déroulent le même jour et à la même heure, mettant fin aux calculs stratégiques.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Mustapha Dahleb avait des capacités physiques bien au-dessus de la majorité des joueurs à l'époque. Joueur hors-normes dont le seul défaut est de n'avoir rien gagné avec sa sélection nationale, Dahleb préfigurait dans les années 1970, le joueur moderne, à la fois caractérisé par ses qualités physiques et son talent technique et il est capable des gestes les plus difficiles et les plus fous, il pouvait exécuter des dribbles et des feintes incroyables[16]. Toutes compétitions confondues, Mustapha Dahleb a inscrit 137 buts en 403 matches, soit un ratio d'environ 0,33 but par match.

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mustapha Dahleb au 16 mars 2015[17],[18]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Algérie Algérie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1969-1970 Drapeau de la France CS Sedan-Ardennes Division 1 1 0 - - - - - - - - - 1 0
1970-1971 Drapeau de la France CS Sedan-Ardennes Division 1 1 0 - - - - - - - - - 1 0
1971-1972 Drapeau de la France CS Sedan-Ardennes Division 2 2 0 - - - - - - - 3 4 5 4
1972-1973 Drapeau de l'Algérie CR Belcourt (prêt) Division 1 20 12 - - - - - - - 1 2 21 14
1973-1974 Drapeau de la France CS Sedan-Ardennes Division 1 27 17 1 0 - - - - - - - 28 17
Sous-total 31 17 1 0 - - - - - 4 6 36 23
1974-1975 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 29 13 4 6 - - - - - - - 33 19
1975-1976 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 32 12 5 0 - - - - - - - 37 12
1976-1977 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 38 22 4 4 - - - - - - - 42 26
1977-1978 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 26 9 1 0 - - - - - - - 27 9
1978-1979 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 21 6 2 2 - - - - - - - 23 8
1979-1980 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 27 6 3 0 - - - - - - - 30 6
1980-1981 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 20 6 2 0 - - - - - - - 22 6
1981-1982 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 22 0 5 0 - - - - - 3 0 30 0
1982-1983 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 29 7 8 1 - - C2 4 0 - - 41 8
1983-1984 Drapeau de la France Paris Saint-Germain Division 1 24 4 0 0 - - C2 4 0 - - 28 4
Sous-total 268 85 34 13 - - - 8 0 3 0 313 98
1984-1985 Drapeau de la France OGC Nice Division 2 19 3 2 1 - - - - - - - 21 4
Sous-total 19 3 2 1 - - - - - - - 21 4
Total sur la carrière 338 117 37 14 - - - 8 0 20 6 403 137

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Mustapha Dahleb passe par quatre clubs professionnels en quinze ans de carrière. Avec le CS Sedan, entre 1969 et 1971, il dispute 32 rencontres et marque 17 buts. Pendant son service militaire en Algérie, Mustapha Dahleb est vainqueur de la Coupe du Maghreb des clubs champions en 1972 avec le CR Belcourt.

Transféré aux Paris Saint-Germain, il joue 310 matchs en marquant 98 buts et découvre la Coupe d'Europe sans pour autant remporter un seul trophée. Il remporte avec la formation Parisienne la Coupe de France à deux reprises en 1982 et 1983. Il remporte également avec le Paris Saint-Germain plusieurs trophées amicaux, le Tournoi international de Libreville en 1979, le Tournoi de Paris en 1980 et 1981, le Tournoi international de Troyes en 1980 et le Trophée de Palma de Majorque en 1982.

En fin de carrière, Mustapha Dahleb termine vice-champion de France de Division 2 en 1985 avec l'OGC Nice.

En équipe d'Algérie[modifier | modifier le code]

Passé par les équipes d'Algérie militaire et équipe A, Mustapha Dahleb termine quatrième de la Coupe d'Afrique des Nations en 1982. Dahleb participe à la Coupe du Monde en 1982. Avec l'équipe d' Algérie A, Mustapha Dahleb totalise 20 sélections et 6 buts entre 1971 et 1983.

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

En 1977, Mustapha Dahleb est désigné meilleur joueur étranger du championnat de France par le magazine France Football. En 2001, Mustapha Dahleb est élu Fennec du Siècle (Meilleur joueur Algérien de tous les temps). Le , il est fait Chevalier de la Légion d'honneur pour ses « trente-trois ans d'activités sportives » par Jacques Chirac, en 2004, Dahleb a reçu l'étoile d'or algérienne par le magazine Compétition. Mustapha Dahleb est le 2e meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain en Championnat de France avec 85 buts inscrits entre 1974 et 1984, record battu en 2015 par Zlatan Ibrahimović, et il est le 5e meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain avec 98 buts en 310 matchs et Mustapha Dahleb reste le meilleur buteur en un match (4 buts) avec le Paris Saint-Germain.

Dahleb vu par autrui[modifier | modifier le code]

« J’ai un faible pour Mustapha Dahleb qui a marqué son époque. Il avait un talent exceptionnel, c'est un créateur qui a le profil des joueurs dont on parle aujourd’hui comme Messi. Dahleb avait du génie avant tout, il était capable de tout. C'est le meilleur joueur de l’histoire du PSG. »

— Raymond Domenech[5]

« On dis que quand Dahleb ne jouait pas au Parc, la Tour Eiffel se penchait de chagrin. »

— Francis Borelli[19]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Moustapha Dahleb », sur dzfootball.free.fr (consulté le 8 février 2012)
  2. « Mustapha Dahleb : « Nous sommes l'équipe à battre » - SO FOOT.com », sur SOFOOT.com
  3. http://www.site-de-joueurs.com/les-legendes-du-foot/dahleb-paris-dans-la-peau.html
  4. Frédéric Chevit et Olivier Rey, Le Roman vrai du Paris SG, Paris, Fayard, 1977, p. 103
  5. a et b http://www.francefootball.fr/news/Dahleb-encore-plus-fort-que-zlatan/597524
  6. port24.lefigaro.fr/football/ligue-1/Homes-Clubs/paris-sg/actualites/dix-paris-sg-om-dans-l-histoire-721479
  7. http://www.paris-canalhistorique.com/le-match-du-jour-2-mars-1983-psg-waterschei-paris-au-rendez-vous/
  8. http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Zlatan-ibrahimovic-devient-meilleur-buteur-du-psg-en-ligue-1-devant-dahleb-mustapha/613625
  9. http://www.psg.fr/fr/Actus/003001/Article/78003/Edinson-Cavani-devant-Mustapha-Dahleb
  10. « Algérie 7-0 Burkina-Faso », sur DZFoot.com (consulté le 8 juin 2010)
  11. « Équipe d'Algérie de football en 1982 », sur dzfoot.com (consulté le 8 juin 2010)
  12. « Algérie 2-3 Ghana A.P. », sur DZFoot.com (consulté le 8 juin 2010)
  13. Gérard Dreyfus, « La légende de la CAN : 13e édition : retour du Ghana », sur rfi.fr, (consulté le 8 juin 2010)
  14. (es) Vidéo en espagnol (ST) La supercherie austro-germanique, l'Algérie éliminée - Coupe, du, monde, 1982'
  15. Frank Steffan (éd.) : So ein Tag. Die Spielberichte aller WM-Spiele der deutschen Fußball-Nationalmannschaft. Ed. Steffan, Cologne 1994 ISBN 3-923838-04-2, p. 201-202
  16. http://www.onzemondial.com/france/108357-dahleb-psg-ibra-record-supporters
  17. (en) Fiche sur national-football-teams.com
  18. « Statistiques de Mustapha Dahleb », sur footballdatabase.eu
  19. http://canal-supporters.com/2017/02/focus-14-mustapha-dahleb-le-fennec-qui-a-conquit-la-capitale/amp/

Source[modifier | modifier le code]

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), l'Harmattan, 1997.