Stade français (football)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Stade français
Logo du Stade français
Généralités
Nom complet Stade français
Noms précédents Stade français (1900-1942)
Stade français – CA Paris (1942-1944)
Stade français Football Club (1944-1948)
Stade français Red Star (1948-1950)
Stade français Football Club (1950-1966)
Stade de Paris Football Club (1966-1968)
Stade français (1968-1981)
Stade français 92 (1981-1985)
Stade français (depuis 1985)
Fondation 1900
Disparition Pas d'équipe sénior
entre 1985 et 2009
Statut professionnel 1942-1968
1981-1985
Couleurs Bleu et rouge
Siège 2 rue du commandant Guilbaud
75016 Paris
Palmarès principal
National[note 1] Championnat de France (1927-1929) (1)
Championnat de France D2 (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile


Le Stade français est un club de football français fondé en 1900 en tant que section football du club omnisports du même nom et basé à Paris.

Le club a fusionné à plusieurs reprises avec des clubs d'Île-de-France dans son histoire, une fois avec le Cercle athlétique de Paris entre 1942 et 1944 et une autre avec le Red Star pour former le Stade français-Red Star entre 1948 et 1950.

Le Stade français connut son heure de gloire pendant l'après-guerre avec une demi-finale de coupe de France en 1949 sous le Stade français-Red Star et un titre de champion de France de deuxième division en 1952. Par la suite, le club a découvert les luttes continentales avec deux participations à la Coupe des villes de foires dans les années 1960. Depuis, le club évolue dans les divisions inférieures du district des Hauts-de-Seine.

Repères historiques[modifier | modifier le code]

Les débuts du Stade[modifier | modifier le code]

Fondé en 1883, le Stade français est tout d'abord un club d'athlétisme (il cofondera l'USFSA), mais ne tarde pas à fonder une section football, dès 1900, par Étienne Delavault. Elle joua d'abord à Becon, puis au Vélodrome de la Seine avant de s'installer à la Faisanderie, dans le domaine de Saint-Cloud, à partir de 1906. Le titre de champion de France obtenu en 1928 doit être remis dans son contexte : il s'agit du premier championnat de France, organisé alors sous statut amateur, entre les différents vainqueurs régionaux. Le Stade Français prend le statut professionnel en 1942[1].

La période faste : l'après-guerre[modifier | modifier le code]

Le Stade français football connut son heure de gloire à partir de 1945 lorsque le président du club met en place à Paris une équipe de vedettes professionnelles, sous la houlette d'une paire mythique : Larbi Ben Barek sur le terrain et le mythique Helenio Herrera comme entraineur. Ensemble ils accèdent à la Division 1 en 1946 et seront demi-finaliste de la Coupe de France en 1949. Pourtant le club redescend en Division 2 la même année. Malgré l'échec de la fusion avec le Red Star de 1948 à 1950 pour former le Stade Français - Red Star, le club remporte son seul trophée à ce jour, le titre de Champion de D2 en 1952. Le club ne reste que 2 ans en Division 1, puisqu'en 1954, il est relégué après avoir perdu les barrages contre le voisin du Racing, malgré la présence dans ses rangs de Dominique Colonna et Kees Rijvers[1].

L’aventure européenne[modifier | modifier le code]

Après être remonté en Division 1 en 1959, il participa même à la Coupe des villes de foires deux saisons d’affilée, en 1964-1965 et 1965-1966 pour un bilan honorable de 6 matchs joués, 1 victoire, 3 nuls et 2 défaites, 3 buts marqués et 3 buts encaissés. En 1964-65, le Stade français se permit le luxe de passer un tour en éliminant le Betis Séville (2-0 à domicile et 1-1 en Espagne) avant d’être éliminé par la Juventus au tour suivant par la plus petite des marges (0-1 en Italie et 0-0 à domicile). L’année suivante, le Stade français se fera éliminer par le FC Porto aussi sur la plus petite des marges (0-1 au Portugal et 0-0 au retour).

L'actualité du Stade Français football[modifier | modifier le code]

Le club est aujourd'hui inscrit à la Ligue de Paris Île-de-France de football depuis 1990. Il participe aux compétitions départementales mais, après une longue période de déclin sportif, le club redevient ambitieux. Ainsi en 2009, sous la houlette de son nouveau président, Jean-Pierre Pochon, il décide de renouer avec la compétition de haut niveau et met en place une organisation plus dynamique. Après la réfection de ses deux terrains en gazon, il crée simultanément une équipe U19 et une équipe Séniors avec l'objectif de remporter des titres. Pour marquer le coup, il aligne ses équipes avec un tout nouveau maillot spécialement fait sur mesure et qui n'est pas sans rappeler les coups d'éclats de ses amis du club de rugby à XV. Le Stade français monte pour la deuxième année consécutive et se retrouve ainsi en 4e division du district des Hauts-de-Seine. L'objectif est de monter chaque année d'une division.

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès du Stade français en compétitions officielles
Compétitions internationales Compétitions nationales Compétitions régionales
Championnats
Coupes
Championnats
Coupes

Bilan saison par saison[modifier | modifier le code]

Bilan saison par saison du Stade français
Saison Championnat Div. Clas. Pts J V N D Bp Bc Diff Coupe de France
Pyramide professionnelle
1945-1946 Division interrégionale 2 2
1946-1947 Division nationale 1 5
1947-1948 Division nationale 1 5
1948-1949 Division nationale 1 10
1949-1950 Division nationale 1 16
1950-1951 Division nationale 1 18
1951-1952 Division interrégionale 2 1
1952-1953 Division nationale 1 9
1953-1954 Division nationale 1 16
1954-1955 Division interrégionale 2 13
1955-1956 Division interrégionale 2 5
1956-1957 Division interrégionale 2 10
1957-1958 Division interrégionale 2 16
1958-1959 Division interrégionale 2 2
1959-1960 Division nationale 1 14
1960-1961 Division nationale 1 16
1961-1962 Division nationale 1 10
1962-1963 Division nationale 1 15
1963-1964 Division nationale 1 15
1964-1965 Division nationale 1 15
1965-1966 Division nationale 1 15
1966-1967 Division nationale 1 20
1967-1968 Division interrégionale 2 19
Pyramide amateure
1968-1969 Promotion d'Honneur (Paris) 3
1969-1970  ?
Pyramide unique
1970-1978  ?
1978-1979 Division d'Honneur (Paris) 5 1
1979-1980 Division 4 (gr. B) 4 2
1980-1981 Division 3 (gr. Ouest) 3 1
1981-1982 Division 2 (gr. B) 2 11
1982-1983 Division 2 (gr. B) 2 15
1983-1984 Division 2 (gr. B) 2 9
1984-1985 Division 2 (gr. B) 2 13

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Victor Sinet, « Stade Français le champion de l'amitié », Football Magazine, no 27,‎ , p. 28

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julien Sorez (préf. Jean-François Sirinelli), Le football dans Paris et ses banlieues : Un sport devenu spectacle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », , 412 p. (ISBN 978-2-7535-2643-3)
  • Coll., Dictionnaire historique des clubs de football français, Stade Français, Pages de Foot, tome 2, 1999, p. 416-419 (ISBN 2-913146-02-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]