Cleptoparasitisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la biologie
Cet article est une ébauche concernant la biologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un cleptoparasite est un animal qui se nourrit aux dépens de la production ou des réserves accumulées par une autre espèce (telles des proies capturées, ou des provisions mises de côté par les insectes coprophages ou nécrophages). Ce parasitisme se rencontre chez certains insectes : plusieurs espèces d'abeilles, chez des coléoptères méloïdés (Meloe franciscanus) et Scarabaeidae, chez des araignées, chez des oiseaux tels les Labbes et certaines espèces de Laridés.

Parasitisme de couvée[modifier | modifier le code]

Nid de Rousserolle effarvatte parasité par un Coucou gris
Article détaillé : Parasitisme de couvée.

Une forme particulière de cleptoparasitisme est pratiquée par certaines espèces d'oiseaux comme les coucous ou les Viduidae qui pondent dans le nid d'autres espèces. Les couples d'individus des espèces parasités, dupes de la supercherie, couvent l'ensemble des œufs et nourrissent l'envahisseur. Ce stratagème fonctionne d'autant que la période d'incubation du parasite est plus courte que celui des parasités. L'oisillon du Coucou gris, parasite bien connu, étant plus gros et plus fort que les espèces parasitées, jette en dehors du nid les autres oisillons (ou les œufs non encore éclos) de façon à obtenir toute l'attention des hôtes.

Cleptoparasitisme chez les araignées[modifier | modifier le code]

Certaines araignées du genre Argyrodes comme Argyrodes flavescens ou Argyrodes bonadea peuvent pratiquer le cleptoparasitisme aux dépens d'autres araignées du genre Nephila comme Nephila clavipes, Nephila clavata et Nephila maculata ou des araignées Argiope minuta, Leucauge blanda ou Cyclosa confusa[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Miyashita, T. 2002. Population dynamics of two species of kleptoparasitic spiders under different host availabilities. The Journal of Arachnology, 30:31-38.

Articles connexes[modifier | modifier le code]