Conflit sexuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Le conflit sexuel, ou coévolution antagoniste entre les sexes des espèces sexuées, est un concept d'écologie évolutive qui, en théorisant les divergences d'intérêts évolutifs entre les sexes au sein d'une même espèce sexuée, permet une compréhension scientifique de l'évolution de certains caractères qui semblaient contre-intuitifs auparavant. C'est un cas particulier de sélection sexuelle, non mutuellement exclusif des autres formes de sélection sexuelles et sélections naturelles. Les différences d'intérêts évolutifs (fitness) entre femelle et mâle résultent initialement du fait que la production de gamètes femelle demande plus d'énergie que la production de gamètes mâle, c'est même la définition des sexes. Ainsi, les mâles sont en concurrence pour le nombre limité de gamètes femelle et peuvent évoluer des stratégies de conflit sexuel, c'est-à-dire des stratégies qui augmentent leur propre fitness au détriment de celle des autres mâles et surtout de celle des femelles. L'un des exemples les mieux étudiés est celui du conflit sexuel au sujet de la fréquence des accouplements chez les Gerridae (communément appelées araignées d'eau ou insectes semi-aquatiques)[1], mais le conflit sexuel est considéré comme présent à plus ou moins forte intensité dans toutes les espèces sexuées et à propos de tous les traits d'histoire de vie partagés entre les sexes.

De façon générale, le conflit sexuel s'articule toujours autour d'un trait d'histoire de vie partagé entre les sexes. On parle ainsi de confit sexuel autour de la fréquence des accouplements, autour de l'investissement parental, autour du nombre de partenaires sexuels etc ...

C'est la « guerre des sexes »[non neutre]. Tandis que les mâles peuvent augmenter leur nombre de descendants en multipliant les partenaires sexuels, les femelles ne peuvent accroître leur descendance par la polyandrie[réf. nécessaire]. Chez les drosophiles par exemple, la compétition spermatique entre les mâles peut conduire à la production d'un sperme toxique qui altère la qualité du sperme d'un prédécesseur, mais la toxicité de ce sperme peut à son tour perturber la femelle au point de réduire sa survie [2][réf. nécessaire]. Le corps de la femelle peut donc être considéré comme l'un des champs de batailles de cette « guerre des sexes »[réf. nécessaire].

Ce conflit sexuel a pour conséquence une augmentation de la reproduction d'un sexe au détriment de l'autre. Il en résulte un processus dit de « coévolution antagoniste », où l'évolution d'un sexe perturbe le succès reproductif de l'autre selon un modèle évolutif de « course aux armements » ou de « tir à la corde » [3][réf. nécessaire]. Alors que le conflit est regardé par les néodarwinistes comme un simple événement de la sélection sexuelle, le biologiste Thierry Lodé étend le concept de conflit d'intérêt à tous les processus de coévolution et d'interactions antagonistes identifiés comme autant de sources des processus évolutifs. Le conflit agirait notamment à travers le déplacement de caractères reproducteurs[4] ou écologiques[5] [réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Perry, Jennifer C & Rowe, Locke, « Sexual conflict and antagonisic coevolution across water strider populations. », Evolution,‎ (DOI 10.5061/dryad.5v04c22m, lire en ligne, consulté le 6 décembre 2019)
  2. Chapman T, Liddle LF, Kalb JM, Wolfner MF, Partridge L., « Cost of mating in Drosophila melanogaster females is mediated by male accessory gland products. », Nature 19;373(6511):241-4.,‎
  3. Rice , W. R., « Dangerous liaisons. », Proc. Natl. Acad. Sci. USA 97:2953-12955,‎
  4. Lodé Thierry, La biodiversité amoureuse, sexe et évolution, Paris, Odile Jacob, , 361 p.
  5. Lodé Thierry, Manifeste pour une écologie évolutive, Paris, Odile Jacob, p. 184

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Lodé, La guerre des sexes chez les animaux. Une histoire naturelle de la sexualité, Odile Jacob, , 368 p. (ISBN 2-7381-1901-8, lire en ligne)
  • (en) Goran Arnqvist et L. Rowe, Sexual conflict, Princeton et Oxford, Princeton University Press, 2005.

Articles connexes[modifier | modifier le code]