Conflit sexuel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le conflit sexuel, ou coévolution antagoniste, est un concept forgé en écologie évolutive qui souligne que les organismes vivants sexués présentent une divergence d'intérêts dans l'évolution. Selon cette théorie il existe une rivalité entre les mâles, une concurrence entre femelles et un conflit entre mâles et femelles. C'est la « guerre des sexes ». Tandis que les mâles peuvent augmenter leur nombre de descendants en multipliant les partenaires sexuels, les femelles ne peuvent accroitre leur descendance par la polyandrie. Chez les drosophiles par exemple, la compétition spermatique entre les mâles peut conduire à la production d'un sperme toxique qui altère la qualité du sperme d'un prédécesseur, mais la toxicité de ce sperme peut à son tour perturber la femelle au point de réduire sa survie. Le corps de la femelle est ici le lieu de cette guerre des sexes.

Ce conflit sexuel a pour conséquence une augmentation de la reproduction d'un sexe au détriment de l'autre. Il en résulte un processus dit de « coévolution antagoniste », où l'évolution d'un sexe perturbe le succès reproductif de l'autre selon un modèle évolutif de « course aux armements » ou de « tir à la corde ». Alors que le conflit est regardé par les néodarwinistes comme un simple évènement de la sélection sexuelle, Thierry Lodé étend le concept de conflit d'intérêt à tous les processus de coévolution et d'interactions antagonistes identifiés comme autant de sources des processus évolutifs. Le conflit agirait notamment à travers le déplacement de caractères reproducteurs ou écologiques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Goran Arnqvist et L. Rowe, Sexual conflict, Princeton et Oxford, Princeton University Press, 2005.
  • Thierry Lodé, La guerre des sexes chez les animaux, une histoire naturelle de la sexualité, Odile Jacob, 2006 (ISBN 2-7381-1901-8).