Carlos Velo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant espagnol
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur espagnol.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Carlos Velo
Nom de naissance Carlos Velo Cobelas
Naissance
Cartelle, province d'Ourense, Galice, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnol
Décès (à 78 ans)
Mexico, Mexique
Profession Réalisateur, scénariste

Carlos Velo Cobelas dit Carlos Velo, né le à Cartelle (province d'Ourense, Galice), et mort le à Mexico, est un réalisateur et scénariste espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Biologiste de formation, Carlos Velo devient le meilleur représentant de l'école documentaire espagnole d'avant-guerre. Il collabore d'abord avec Fernando G. Mantilla et réalise une série de documentaires sur des aspects de la réalité historique et géographique. Almadrabas (1935), décrivant la pêche au thon artisanale dans le golfe de Cadix, est, sans doute, son film le plus réussi. Il sera pourtant interdit par les autorités politiques[1].

Plus tard, Carlos Velo doit émigrer au Mexique en raison de ses opinions républicaines. Là, il devient scénariste, notamment pour Raíces de Benito Alazraki en 1955. Il travaille ensuite pour la télévision, puis devient directeur technique d'une chaîne. Comme réalisateur, on lui doit un des films les plus intéressants sur le monde de la tauromachie : Torero (1956), consacré au matador Luis Procuna. En 1960, il contribue à la naissance de l'Institut cubain du cinéma (ICAIC), tout en continuant à travailler pour le cinéma mexicain, créant notamment un centre de production du court métrage. Il dirige également le Centre mexicain de formation du cinéma.

En 1967, il signe son projet le plus ambitieux : la réalisation de Pedro Páramo, une adaptation du roman éponyme de Juan Rulfo, avec John Gavin dans le rôle-titre. Ce film est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 1967.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Claude Seguin in : Histoire du cinéma espagnol, Éditions Nathan, Paris, 1994.

Filmographie principale[modifier | modifier le code]