Christianisme non dénominationnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le christianisme non dénominationnel ou christianisme post-dénominationnel est un courant théologique chrétien évangélique qui regroupe des églises et des organisations qui ne sont pas formellement affiliées à un mouvement dénominationnel évangélique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Culte à Lakewood Church, une église non-dénominationnelle, en 2013, à Houston, aux États-Unis

Les premières églises non dénominationnelles sont apparues aux États-Unis dans le courant du XXe siècle, sous la forme d’églises indépendantes[1]. Elles ont connu une croissance significative qui continue au XXIe siècle, particulièrement aux États-Unis où elles représentaient la troisième confession chrétienne comptant le plus d'adeptes en 2010[2],[3] , [4]. En Asie, notamment à Singapour et en Malaisie, ces églises sont également de plus en plus nombreuses, depuis les années 1990[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Culte à Christ's Commission Fellowship de Pasig, une église non-dénominationnelle, en 2014, à Pasig, aux Philippines

La première caractéristique des églises non dénominationnelles est qu'elles ne sont pas affiliées à un courant dénominationnel des mouvements évangéliques, soit par choix dès leur fondation, soit parce qu’elles se sont détachées de leur dénomination chrétienne d’origine dans leur histoire[6]. Cela ne les empêche pas d’être membre d’une union d’églises[réf. nécessaire].

Les églises non dénominationnelles se revendiquent du mouvement évangélique, même si elles sont autonomes et n'ont pas d'autres étiquettes formelles[7],[8],[9]. Le mouvement est particulièrement visible dans les megachurches[10],[11].

Les églises du mouvement néo-charismatique utilisent souvent le terme non dénominationnel pour se définir[12].

Les églises concentrées sur les « gens en recherche » (seeker churches) sont plus enclines à se qualifier de non dénominationnelles[13].

Exemples[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger E. Olson, The Mosaic of Christian Belief, InterVarsity Press, USA, 2016, p. 43
  2. Hartford Seminary, Hartford Institute for Religion Research, Nondenominational & Independent Congregations, hirr.hartsem.edu, États-Unis, consulté le 14 décembre 2018
  3. Michael De Groote, The rise of the nons: Why nondenominational churches are winning over mainline churches, deseretnews.com, USA, 25 février 2011
  4. Vincent Jackson, How non-denominational churches are attracting millennials, pressofatlanticcity.com, USA, 2 février 2017
  5. Peter C. Phan, Christianities in Asia, John Wiley & Sons, USA, 2011, p. 90-91
  6. Gabriel Monet, L'Église émergente : être et faire Église en postchrétienté, LIT Verlag Münster, Suisse, 2013, p. 135-136
  7. Pew Research Center, AMERICA'S CHANGING RELIGIOUS LANDSCAPE, pewforum.org, États-Unis, 12 mai 2015
  8. Ed Stetzer, The rise of evangelical 'nones', cnn.com, USA, 12 juin 2015
  9. Peter C. Phan, Christianities in Asia, John Wiley & Sons, USA, 2011, p. 90
  10. Sébastien Fath, Dieu XXL, la révolution des mégachurches, Édition Autrement, France, 2008, p. 25, 42
  11. Bryan S. Turner, Oscar Salemink, Routledge Handbook of Religions in Asia, Routledge, UK, 2014, p. 407
  12. Allan Anderson, An Introduction to Pentecostalism: Global Charismatic Christianity, Cambridge University Press, UK, 2013, p. 66
  13. Kimon Howland Sargeant, Seeker Churches: Promoting Traditional Religion in a Nontraditional Way, Rutgers University Press, USA, 2000, p. 28

Articles connexes[modifier | modifier le code]