Église chrétienne palmarienne des Carmélites de la Sainte-Face

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le christianisme
Cet article est une ébauche concernant le christianisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Église chrétienne palmarienne des Carmélites de la Sainte-Face
Image illustrative de l'article Église chrétienne palmarienne des Carmélites de la Sainte-Face
Cathédrale de Palmar de Troya, siège de la papauté palmarienne.
Nom local Iglesia Cristiana Palmariana de los Carmelitas de la Santa Faz
Fondateur(s) Clemente Domínguez y Gómez
Siège Catedral Basílica de Nuestra Madre del Palmar Coronada

Cathédrale-Basilique de Notre-Mère d'El Palmar couronnée
Langue(s) liturgique(s) Espagnol

L'Iglesia Cristiana Palmariana de los Carmelitas de la Santa Faz (Église chrétienne palmarienne des Carmélites de la Sainte-Face) ou Iglesia cristiana palmariana (Église chrétienne palmarienne) est une Église schismatique de l'Église catholique romaine fondée en 1978 par Clemente Domínguez y Gómez. Son siège est à El Palmar de Troya dans la commune d'Utrera en Espagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Clemente Domínguez y Gómez, qui s'était proclamé pape sous le nom de Grégoire XVII le 6 août 1978, à la mort du pape romain Paul VI, mourut le 21 mars 2005. Le Père Isidoro María, nom religieux de Manuel Alonso Corral, lui succéda sous le nom de Pierre II. Il avait été secrétaire d’État de l’Église palmarienne durant tout le pontificat de Grégoire XVII. Ce dernier l’avait désigné le 24 octobre 2000 comme son successeur, selon des textes officiels de l’Église palmarienne. Pierre II est mort le 15 juillet 2011. Conformément à la règle de église palmarienne, il avait désigné son successeur en la personne de son secrétaire d'État Sergio Maria, né à Puebla de Mula (Murcie), qui a pris le nom de Grégoire XVIII[1], il est actuellement le "pape" de l'Eglise palmarienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) «Gregorio XVIII, la secta tiene papa», ABC de Sevilla, 23 juillet 2011. Consulté le 15 février 2013.